Les courbes de croissance

de 0 mois à 6 ans
Mémoriser Je vous recommande l'article "A quoi servent les courbes de croissance : poids, taille et périmètre crânien" sur le site mpedia.fr

A quoi servent les courbes de croissance : poids, taille et périmètre crânien

Une surveillance régulière pour un dépistage précoce

A chaque visite médicale, vous apportez le carnet de santé de votre enfant dans lequel votre pédiatre note le résumé de sa consultation. Il inscrit le poids et la taille de votre enfant, son IMC (indice de masse corporelle) ainsi que son périmètre crânien sur les courbes spécifiques. La surveillance de ces courbes présente un intérêt majeur : celui d'être alerté immédiatement en cas d'anomalie et de pouvoir ainsi agir sans délai.

A courbe harmonieuse... croissance heureuse

Le carnet de santé propose plusieurs sortes de courbes : la courbe de poids du premier mois de votre enfant (p.11), celles de la croissance de son périmètre crânien, de son poids et de sa taille jusqu'à ses trois ans (p.76-77), puis les courbes de taille, de poids et enfin de corpulence, ou courbe de l'IMC (l'indice de masse corporelle), de 1 à 18 ans (p.78 à 81). L’indice de masse corporelle se calcule en divisant le poids (en kg) par la taille en mètres et le résultat est encore divisé par la taille en mètres.

Il y a alors une courbe spécifique pour les filles et pour les garçons, leur rythme de croissance n'étant pas identique.

Les courbes (de taille, de poids, de périmètre crânien et de corpulence) permettent de visualiser en un seul regard si votre enfant a un développement physique normal. Une prise – ou une perte – de poids soudaine apparaît inévitablement sur le dessin de la courbe. Il en va de même si un enfant ne grandit pas assez vite ou au contraire trop rapidement, ou si son périmètre crânien présente une croissance anormalement rapide ou trop lente.

Avoir le souci de remplir les courbes de votre enfant à intervalles régulier est un bon moyen de s'assurer qu'il suit une croissance adaptée. Toute cassure ou accélération de la  vitesse de croissance est un signe d'alerte à ne pas négliger.

Les enfants n'ont pas tous le même gabarit à la naissance. Ce qui est intéressant dans les courbes, c'est le fait qu'elles partent du poids et de la taille de naissance de votre enfant. L'important est donc, à partir des premières données que la sage-femme note à la maternité, de vérifier que votre bébé a une croissance régulière et équilibrée.

Lorsque vous emmenez votre enfant chez le pédiatre, il lui suffit d'un simple coup d'œil sur les diverses courbes du carnet de santé pour dépister immédiatement une anomalie.

La courbe de corpulence pour lutter contre l'obésité en la dépistant dès le début

Le but de cette courbe est bien évidemment un dépistage précoce d'une éventuelle anomalie (prise de poids trop rapide par rapport à la taille) pour permettre sa prise en charge immédiate. Le carnet de santé comprend donc aussi une courbe de corpulence. Un petit écart sur une courbe peut trouver parfois des explications logiques : votre enfant a été malade ou hospitalisé et a perdu un peu de poids, cela arrive. Mais une anomalie est toujours à surveiller. Cette courbe permet de repérer les enfants « à risque » susceptibles de développer une tendance à l'obésité, dès qu’elle s’accélère par rapport à la normale, alors que l’enfant ne paraît pas encore en surpoids. Lorsque le pédiatre s'en rend compte, il peut aider les parents en proposant des moyens de prévention ou des solutions (pousser l'enfant à faire du sport, à limiter son temps devant la télévision ou sa console de jeux, à surveiller son alimentation – ne pas se resservir plusieurs fois d'un plat, ne pas manger entre les repas... et si besoin est, l'orienter vers une diététicienne).

Sur la courbe de corpulence on distingue 3 périodes. La première année, votre enfant prend rapidement du poids. Cette prise de poids est nettement ralentie lorsqu'il commence à marcher (la courbe de corpulence baisse rapidement) et ce n’est que vers six ans qu'il reprend du poids un peu plus rapidement (la courbe de corpulence remonte progressivement) ; c'est ce qu'on appelle le « rebond d'adiposité ». Si la courbe de votre enfant remonte plus tôt, vers trois ou quatre ans (même s'il ne paraît pas spécialement gros), c'est le « rebond d'adiposité précoce », qui peut être le signe de début d'une obésité. L'avantage de la courbe de corpulence est de le repérer tout de suite, avant que cela ne se voie et de pouvoir intervenir immédiatement en recherchant les causes possibles de ce rebond. Une fois les causes identifiées, il est bien plus facile d'agir dès ce moment-là que plus tard, lorsque le surpoids est installé.

Cette courbe est aussi utile pour dépister d'autres pathologies, marquées cette fois par un changement de couloir, vers le bas, qui signifie un amaigrissement anormal : maladies  digestives, autres maladies chroniques, anorexie…

La courbe de croissance en taille

Si la courbe staturale marque un fléchissement ou une cassure, ou au contraire une accélération suspecte, le médecin de votre enfant va bien sûr s'y intéresser. Normalement, votre enfant évolue dans son « couloir » de départ (selon les données notées à sa naissance) entre +2 et -2 DS. Le cas le plus courant de retard statural est lié à la constitution de l'enfant, qui souvent a commencé par être un nouveau-né de petit poids (retard de croissance intra-utérin).

Mais une anomalie sur la courbe de croissance peut être liée à un problème, hormonal, une maladie chronique, une malnutrition ou des carences psycho-affectives... ou peut être le symptôme d'une autre affection que le médecin va chercher à identifier.

Les courbes : un indicateur fiable...

Tous les parents ont parfois des inquiétudes concernant leurs enfants, sur le plan alimentaire notamment. Certains mangent très peu, d'autres semblent dévorer. Inutile pourtant de chercher à comparer les bébés et les enfants entre eux, chacun ayant sa propre courbe, sa propre évolution. Ce n'est pas à ce signe là que l'on peut percevoir s'il est en bonne santé. Les courbes donnent une moyenne. Que votre enfant ne se situe pas tout à fait dans la « norme » – c'est un « petit poids » de naissance par exemple qui picore comme un oiseau – ne doit pas vous inquiéter. Tant que son poids et sa taille progressent régulièrement, que sa courbe suit son cours régulier, tout va bien. Votre enfant suit son propre rythme.

...si elles sont tenues à jour

Mais pour cela, encore faut-il que le médecin de votre enfant le voie suffisamment souvent pour remplir régulièrement les données de poids, de taille et de périmètre crânien sur son carnet de santé.

Par ailleurs, si votre médecin dépiste une anomalie, il tiendra compte des facteurs d'hérédité : dans le cas d'une prise de poids subite, par exemple, il va regarder si ses parents ont une tendance au surpoids ou dans le cas d'une petite taille, s'ils sont grands ou pas (calcul d’une taille « cible » en fonction du sexe de votre enfant et de la taille de chacun des deux parents). Il vérifiera par un examen clinique l'état général de votre enfant avant de pratiquer un examen clinique complet et de demander, selon les cas, des examens ou des analyses supplémentaires : vérification de l'âge osseux, caryotype, étude de l'environnement psycho affectif... pour rechercher toutes les causes possibles.

Nombreuses sont les autres pathologies que les courbes permettent de dépister : des problèmes digestifs aux troubles ORL en passant par les intolérances alimentaires... autant d'affections qui peuvent se traduire par un changement soudain ou progressif dans la courbe de taille, de poids, ou de corpulence. Elles méritent donc bien qu'on prenne le temps de les compléter régulièrement sur le carnet de santé.

Zoom sur
La courbe du périmètre crânien

Elle permet de surveiller la croissance du cerveau, principalement au cours de la première année. En effet, dans la taille du périmètre crânien, ce n'est pas la mesure en soi qui est importante mais la régularité de la croissance. Si votre bébé a « la grosse tête » ne vous en faites pas ! Gros ou pas, l'important est que le crâne de votre enfant grossisse selon une courbe régulière. Les anomalies possibles sont une croissance trop rapide du périmètre crânien ou au contraire, une croissance trop lente.

En cas d'anomalie, votre médecin pourra prescrire une échographie ou un scanner cérébral. Les principales affections possibles, qui restent cependant rares (craniosténose, hydrocéphalie, certaines maladies génétiques rares...) suspectées par un ralentissement ou une accélération de la courbe pourront être immédiatement soignées, limitant ainsi le risque de séquelle.

Experts
Article publié le 27/01/2014 Mis à jour le 22/10/2014
Mémoriser Je vous recommande l'article "A quoi servent les courbes de croissance : poids, taille et périmètre crânien" sur le site mpedia.fr