Premier change
Changer bébé
Nouveau-Né
Mémoriser Je vous recommande l'article "Premier change : bien être et conseils pratiques" sur le site mpedia.fr

Premier change : bien être et conseils pratiques

L’accouchement terminé, votre nouveau-né est à vos côtés, vous commencez à faire connaissance avec votre bébé et à prendre soin de lui. Il est temps de le changer pour la première fois. Quelques conseils de notre puéricultrice. 

Vais-je savoir changer mon bébé ?

Dans les guides et conseils donnés aux parents, on part souvent du principe que les pères et les mères ne savent pas laver leur enfant ni s’occuper de lui. Ne vous inquiétez pas ! Il n’existe pas de technique miracle, il ne s’agit pas d’une science. Avec du bon sens et de la douceur vous saurez tout naturellement prendre soin de votre enfant.

Moins habile, au début, que les professionnels de l’enfance, vous aurez besoin d’un temps supplémentaire pour changer votre bébé, mais vous trouverez rapidement votre méthode et vos habitudes avec votre enfant. C’est une période de découverte formidable avec votre bébé et vous êtes, en tant que parents, les mieux à même de vous occuper de lui et de donner confiance à votre petit.

A la maternité, l’équipe médicale est présente pour vous conseiller sur le change de votre nouveau-né, une puéricultrice ou une sage-femme peut vous guider, si vous le souhaitez.

Que perçoit et ressent mon enfant ?

Votre bébé n’aime pas être déshabillé. A la naissance, il quitte le milieu intra-utérin liquide, très protégé et dans lequel il pouvait profiter d’une température constante, replié en boule dans votre ventre. Votre enfant n’a pas l’habitude d’évoluer ensuite dans l’air. Tout au long de votre grossesse, il pouvait toucher les parois de votre utérus, il avait le dos contenu, les genoux relevés, il pouvait mettre ses mains à sa bouche.

A la naissance, il est déstabilisé par l’espace qui l’entoure, il ressent la pesanteur et a tendance à se replier, à se mettre en boule pour retrouver son état antérieur.  Avec quelques gestes précis, en douceur, vous allez  créer un contact respectueux de son bien être.

Comment le changer confortablement et en douceur ?

Pour sortir votre nouveau-né de son berceau, faites-le rouler sur le côté et glissez votre main sous lui. Vous pourrez alors le ramener en boule contre vous, avant de le poser sur la table à langer. Votre petit a besoin de votre contact, cela le rassure et le calme. N’hésitez pas à le toucher et à l’envelopper le plus possible. Pour le changer, déshabillez d’abord seulement ce qui est nécessaire, pour que votre nouveau-né ne se refroidisse pas, et soit rassuré par ses vêtements.

Dans les premières 24h à 48h, votre enfant va éliminer le méconium. Ce reste de liquide amniotique évacué, sombre et collant, s’enlève le plus souvent avec de l’eau tiède et du savon. Parfois il a séché et vous pouvez utiliser un lait de toilette ou du liniment oléo-calcaire (mélange d’eau de chaux et d’huile d’olive) qui s’achète en pharmacie. Tous deux contiennent des matières grasses qui "dissolvent" le méconium.

La plupart des laits de toilette ne nécessitent plus de rinçage. Dans certaines maternités on enduit le siège des nouveau-nés de vaseline les deux premiers jours pour éviter que le méconium s’accroche trop à la peau du bébé entraînant alors un nettoyage qui peut être irritant pour la peau. L’usage pluriquotidien des lingettes n’est pas recommandé, elles peuvent être à l’origine d’irritation. Veillez à nettoyer votre bébé du pubis vers l’anus, afin de ne pas ramener de selles vers ses organes génitaux. Pour accompagner ses mouvements, tenez votre enfant par les chevilles, mais ne remontez pas trop ses genoux sur son ventre, il n’apprécie pas d’avoir les jambes qui appuient sur son ventre et cela peut le faire régurgiter. Il est préférable de le faire tourner doucement sur le côté pour nettoyer le haut des fesses.

Il est inutile de chercher à décalotter votre petit garçon pour mieux le nettoyer ni d’essayer de nettoyer les organes génitaux de la petite fille. Plus tard, vous pourrez délicatement nettoyer l’intérieur des lèvres de celle-ci.

Après la toilette, l’emploi de talc est à proscrire, il favorise la macération. Il ne faut rien mettre sur ses fesses tant qu’elles ne sont pas irritées. Une fois propre, vous pourrez mettre une couche à votre nouveau-né. Ne lui soulevez pas par les fesses en le tirant par les chevilles, cela n’est pas recommandé pour ses hanches. Tournez-le délicatement sur le côté pour glisser la couche d’un côté, puis tournez-le de l’autre côté pour récupérer la couche et la centrer. Rabattez le devant de la couche sur son ventre et fermez les côtés. Il faut éviter de serrer la couche, car cela n’est pas confortable pour votre bébé, et cela peut comprimer son estomac, facilitant ainsi les régurgitations. Laissez son ombilic à l’extérieur pour éviter que celui-ci ne soit souillé par l’urine de la couche, ce qui l’empêcherait de cicatriser rapidement. A vous de choisir votre modèle, couches jetables ou couches lavables, l’important est qu’elles soient à la bonne taille pour que votre bébé soit confortable.

Question de parent :

 

Zoom sur
Qu’est-ce que le méconium ?

Le méconium constitue les premières selles de votre bébé durant ses deux premiers jours. C’est une matière épaisse, vert foncé et visqueuse, sans odeur particulière. Le méconium est constitué des débris accumulés dans l’intestin pendant la vie intra-utérine. Il sera remplacé progressivement par des selles.

Ensuite les bébés nourris au biberon ont généralement des selles moins fréquentes et plus consistantes que les bébés allaités. La première semaine de vie, votre enfant doit cependant avoir au moins une selle par jour.

En cas d’allaitement maternel, les selles sont molles ou grumeleuses, de couleur jaune d’or. Avant un mois, un bébé allaité a en général trois à quatre selles par jour et même jusqu’à une selle par tétée, et des urines à chaque change. Après 1 mois, il peut n’avoir qu’une seule selle tous les deux à trois jours car le lait maternel, parfaitement adapté, est entièrement digéré et laisse très peu de résidus (c’est la pseudo-constipation des enfants au sein).

 

Vous avez aimé cet article ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester indépendant en faisant un don. Nous avons besoin de vous !

Haut de page
Experts
Article publié le 11/05/2012 Mis à jour le 23/11/2017
Sources

Le guide de la puéricultrice
Prendre soin de l'enfant de la naissance à l'adolescence (4ème édition) 
Sébastien Colson, ANPDE, Jacqueline Gassier, Colette De Saint-SauveurElsevier-Masson - 2016 - 1280 pages

American academy of pediatrics. Caring for your baby and young child: birth to age 5, Bantam Books. 2004. 752 pages

Le grand Livre de la grossesse - Collège national des gynécologues et obstétriciens français - direction J.Lansac - Editions Eyrolles 2012/2013

Mémoriser Je vous recommande l'article "Premier change : bien être et conseils pratiques" sur le site mpedia.fr