Partager

Syndrome de kiss : définition et symptômes ?

il y a 3 ans

Mon fils de 3 mois est né par césarienne en urgence car il avait le cordon autour du cou. Il a été vu par un ostéopathe car il est né avec un torticolis et une moins bonne mobilité d’un côté. Il a également une asymétrie au niveau du crâne. Il est actuellement traité pour un RGO, est très agité dans son sommeil, dort tordu, a du mal à trouver son sommeil en journée, hyper tonique, pleure dès que je le mets en poussette ou en voiture… une connaissance m’a dit qu’il pourrait souffrir du syndrome de kiss.

Pourriez-vous m’en dire un peu plus? Apparemment ce n’est encore pas bien connu en France. Pensez-vous que cela puisse venir de là ? Faut-il faire des radios pour s’en assurer ?

La réponse de notre expert

WERNER Andréas Dr
Dr Andréas  WERNER

Le KiSS Syndrome («Kopfgelenk-induzierteSymmetrie-Störung») a été décrit par un Chirurgien et Chiropracteurallemand, le Dr Heiner Biedermann, en 1991. Ce terme peut se traduire par «trouble de la symétrie induit par les vertèbres cervicales». En France le terme est en effet peu utilisé. On parle plus d’une attitude en virgule.

Le diagnostic KiSS-Syndrome n’est pas reconnu par la médecine traditionnelle, qui demande maintenant des diagnostics fondés sur des preuves (evidence based medecine) et non plus sur des avis personnels comme au siècle dernier. Il n’existe actuellement pas d’étude scientifique sérieuse qui prouve l’existence de cette pathologie. Même en Allemagne, ce diagnostic n’est pas reconnu et le traitement pas pris en charge.

Même Biedermann décrit sa pathologie essentiellement suite à des accouchements traumatiques comme des naissances par spatules ou ventouse. Il est donc peu probable que votre bébé soit concerné suite à une césarienne.

Votre fils a probablement une asymétrie du tonus, qui est souvent due à sa position dans l’utérus de sa maman. Les séances de kinésithérapie sont souvent utiles, si votre ostéopathe n’est pas arrivé à «débloquer» la situation. Il est souhaitable d’en discuter avec son médecin.

La thérapie manuelle (ostéopathie ou chiropraxie) sur la colonne vertébrale des petits bébés est déconseillé par la société de Neuropédiatre allemande et peut être source de paralysies définitives.

En attendant laissez votre fils en motricité libre sur le sol, si vous êtes obligée de la poser, évitez le transat.

Ne bloquez pas son côté préférentiel mais stimulez le côté qu’il aime moins (joues, cloches etc.).

Portez le un maximum en écharpe ou porte bébé, plus il est contre vous et en portage, plus vite ce trouble s’améliorera.

Une plagiocephalie s’aggrave chez des bébés qui ne sont pas assez portés ? Cette pathologie est pratiquement inexistante en Afrique noire.

Littérature:

Biedermann H. Kopfgelenk-induzierteSymmetriestörungenbeiKleinkindern.derkinderarzt 1991; 22:1475-1482Heiner Biedermann, KISS-Kinder: Ursachen, (Spät-)FolgenundmanualtherapeutischeBehandlungfrühkindlicherAsymmetrie. Thieme, Stuttgart, 2007.D. Karch, E. Boltshauser, G. Groß-Selbeck, J. Pietz, H.-G. Schlack: ManualmedizinischeBehandlung des KiSS-SyndromsundAtlastherapienachArlen. Stellungnahme der GesellschaftfürNeuropädiatrie e. V. KommissionzuBehandlungsverfahrenbeiEntwicklungsstörungenundzerebralenBewegungsstörungen. 2005 –Ch. Bollmann, Th. Wirth: Der Stellenwert des KiSS-Syndromsunter den Haltungsasymmetrien.pädiatriehautnah 5·2005, S. 244-49 –DGMM StellungnahmeManuelle MedizinimKindesalter – DGMM-KonsenszuSymptomenkomplexen, DiagnostikundTherapie Manuelle Medizin 2013 51:414 – 425.R. Stücker, DAS KISS-Syndrom – FaktoderFiktion?, erschienen in: pädiatriehautnah 12/2000