Partager

Sommeil et angoisse de séparation 9 mois, que faire ?

il y a 5 mois

Bonjour,

Je me permets de vous contacter car nous sommes dans l’incompréhension totale ma femme et moi.

Notre petite fille de 9mois bientôt 10 ne veut plus s’endormir seule dans son lit… Jusqu’à ses 3-4 mois environ nous l’avons bercé, ensuite de 4 mois jusqu’à 8mois nous faisions un petit rituel du coucher et ensuite biberon au calme sur lequel 90% du temps elle s’endormait et donc nous la posions dans son lit ou si elle ne s’endormait pas dessus, ne rechignait pas à aller se coucher quand même. Depuis un mois nous sommes passés au solide le soir + petit bibi donc temps calme et rituel du couché ensuite et nous la posions dans son lit ou là elle s’endormait tout de suite, faisait la Java un petit 1/4 d’heure et s’endormait toute seule ou bien il fallait juste qu’on remonte une fois lui donner la tétine.

Depuis 1 semaine du jour au lendemain c’est une catastrophe… Elle ne veut plus aller se coucher seule, on la laisse pleurer un peu pour voir mais rien n’y fait. Du coup nous la berçons ou faisons des caresses. Malheur si on sort de sa chambre et qu’elle nous entend… Tout est à refaire.

Et en plus de ça, elle se réveille en début de nuit et ça peut durer 3h dans les pleurs malgré le fait d’essayer de la rassurer en la berçant faisant un câlin lui dire des jolis petits mots etc…

Nous ne savons plus du tout quoi faire. Nous sommes désemparés et exténués. Nous dormons environs 3h par nuit puisque qu’elle se lève à 6h environ.

Si quelqu’un peut nous aiguiller svp.

Cordialement.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre Pédiatre Ambulatoire & Past Présidente de l'AFPA
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Monsieur,

Tout n’est pas du tout idyllique dans l’éducation d’une enfant et des moments où vous serez désarçonnés, perplexes, inquiets il y en aura beaucoup beaucoup quel que soit son âge.

Votre enfant est très aimée, très entourée, vous vous en occupez remarquablement bien … elle n’est pas maltraitée loin de là et peut très bien pleurer sans que cela vous mette dans un état tel que vous ne le supportez pas … que ça vous torture …

Votre enfant traverse une phase quasi obligatoire de son développement psycho-affectif qui est l’angoisse de séparation du 8ème mois. Il faut donc vous réjouir qu’elle grandisse et l’accompagner à passer cette phase.

Accompagner un enfant à faire quelque chose de difficile pour lui n’est pas le lui éviter (la prendre tout le temps contre soi quand elle crie), ni le faire à sa place (la laisser crier et angoisser pendant des heures) mais l’encourager en trouvant un juste milieu.