Partager

Pourquoi ma fille de 18 mois pleure au coucher ?

Dernière question posée le 17/06/2020

Quelles peuvent être les raisons pour lesquelles ma fille de 18 mois pleure au moment du coucher ? Quelles solutions ?

Ma deuxième petite fille a 18 mois. Je me pose beaucoup de question concernant son endormissement le soir : actuellement et depuis environ 8 jours elle pleure au moment du coucher dès que l’on sort de la chambre! Au départ, on retournait dans la chambre au bout d’un moment pour lui parler sans la sortir du lit, cela pouvait la satisfaire quand mon mari le faisait mais au fil des jours cela devient inutile, dès que l’on sort de la chambre elle gémit et recommence à pleurer! Nous n’avions plus ce problème depuis quelques mois. Comme on ne sait plus quoi faire et quoi dire on la laisse pleurer mais c’est difficile de se satisfaire de cette solution.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Oui c’est difficile de se satisfaire de cette solution mais pourtant c’est la meilleure solution… Aucun parent ne voit de gaité de cœur son enfant pleurer …et pourtant c’est souvent nécessaire. L’enfant rechigne à la frustration (ici de devoir rester seul au lieu de jouer avec vous) et exprime cela par des pleurs ou de la colère mais la frustration est nécessaire dans l’éducation d’un enfant. Et dans le cas présent son éducation consiste à la faire dormir le temps nécessaire et à avoir vous, une soirée bien à vous.

Il faut bien lui apprendre certaines règles de conduites et cela passe forcément souvent par un affrontement.

Il n’est pas question de la laisser hurler trop longtemps sans revenir la voir au bout d’un moment qui dépend de l’intensité de ses pleurs (disons au moins 15 minutes). A ce moment-là vous faites exactement comme vous dites: vous y retournez mais vous lui exprimez que vous n’êtes pas contents, exactement comme vous faites quand dans la journée elle fait quelque chose qui n’est pas permis (et c’est justement bien le cas là) hausser un peu le ton, faire les gros yeux, être fermes.

Si elle ressent que vous êtes déterminés je suis sûre qu’elle va comprendre et cette période ne saurait durer.

Si vous êtes trop sensibles à ses pleurs et cédez il y a de grandes chances que les choses perdurent et empirent.

Vous pouvez aussi ne pas la laisser dans le noir et laisser la porte entre-ouverte et une lumière allumée dans une pièce adjacente.

Bon courage mais vous êtes sur la bonne voie.