Partager

Ne sait pas s’endormir sans pleurs le jour à 3 mois : que faire ?

il y a 1 an

Bonjour,

J’ai beaucoup lu les questions et réponses de ce forum sans réellement trouver mon cas.

Ma fille de 3 mois et demi (née 17 jours en avance, 2.770kg, accouchement rapide, 1er enfant) s’endort seule le soir depuis à peu près 3 semaines. Elle se réveille 2 à 3 fois sur une période de 12h (sauf pic de croissance où les réveils ont lieu tous les 2h). Les tétées sont courtes donc je ne fatigue pas trop.
Notre gros problème est l’endormissement pendant la journée. J’essaye le matin de lui faire faire une sieste toute seule dans son lit. Elle en a fait 3 jours d’affilés puis plus rien. Hormis ces 3 fois, le reste du temps j’ai des pleurs. Je sais qu’à cet âge là c’est normal qu’elle n’arrive pas forcément à s’endormir toute seule et que les bébés ont encore besoin des bras, des bercements ou du sein. Je veux bien l’endormir aux bras mais les pleurs pendant la phase d’endormissement ont lieu qu’elle soit seule dans son lit ou dans mes bras bercés et le sein ne l’endort plus. Le porte-bébé qui marchait bien au début ne marche plus du tout, elle se débat dedans. C’est très usant et frustrant que les hurlements continus dans nos bras. Les pleurs ressemblent aux pleurs du soir qu’elle avait étant plus petite. Elle finit par s’endormir dans mes bras mais d’épuisement après avoir pleuré, hurlé pendant 10-15 parfois 20 minutes et une fois endormie je ne peux pas la poser sans qu’elle ne se réveille. Je ne comprends pas pourquoi elle ne se calme pas dans nos bras, pourquoi le soir elle arrive à s’endormir seule ? Nous ne l’avons jamais laissé pleuré, nous l’avons beaucoup porté, j’ai dormi avec elle semi assise lorsque cela a été nécessaire (pic de croissance de 6 semaines notamment), nous lui faisons des massages, nous lui parlons et expliquons les choses, bref nous avons l’impression de tout faire pour créer un environnement rassurant mais rien n’y fait.
L’après midi, pour ne pas revivre cette situation, je sors en poussette pour qu’elle dorme bien. Faut il que je me résigne à la promener également en poussette le matin pour être sûre qu’elle dorme, que l’on casse cette situation négative et qu’elle ne se retrouve pas avec une dette du sommeil ?
Je suis désemparée. Je ne travaille pas pour la garder et l’allaiter. Mon conjoint travaille beaucoup et est souvent en déplacement. Nous avons déménagé et la famille et les amis habitent très loin. Je commence à me dire que l’on passe peut être trop de temps ensemble et qu’il faudrait qu’elle passe des weekends qu’avec son père ou chez des grand parents. Mais dans ce cas là je devrais arrêter l’allaitement. Cela m’embête parce l’allaitement se passe bien et je comptais l’allaiter au minimum 6 mois. Elle va bientôt commencer un peu de crèche en occasionnel mais je ne vois pas comment ils vont pouvoir s’en sortir.
En dehors de ça, pendant les périodes d’éveil elle est souriante, dans l’interaction. Elle suit normalement sa courbe de croissance et de poids. Il ne semble pas y avoir de problème physique (reflux, problème digestif).
Que peut-on faire pour améliorer la situation?
Merci pour votre réponse. Mon message est long, j’ai essayé de mettre le plus d’informations afin que vous ayez une vue d’ensemble de la situation.
Cordialement

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre Pédiatre Ambulatoire & Past Présidente de l'AFPA
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Non votre message n’est pas trop long et me donne toutes les informations nécessaires. Je vois bien à vous lire que vous avez effectivement lu beaucoup de mes réponses. Vous savez personne ne trouve exactement le cas qui est le sien car aucune personne, aucune situation n’est la même et heureusement : c’est la diversité qui fait notre humanité. Par ailleurs il m’est totalement impossible sans connaitre les personnes ni pouvoir leur parler d’avoir une réponse absolument adaptée. Mon travail consiste juste à donner des pistes de réflexion et non LA solution.

En ce qui vous concerne vous et votre enfant il me semble que, comme pour tout enfant, si elle crie dans vos bras et en écharpe il faut la poser !! Elle a surement besoin de crier pour trouver son sommeil ! Elle n’est plus du tout un tout petit nouveau-né qui a absolument besoin du contact permanent ou presque. Elle a bientôt 4 mois et si elle crie dans vos bras c’est sûrement que vous l’agacez à la bouger, à la changer de position, à lui parler etc… elle a besoin d’être seule : laissez la tranquillement crier 10-20 minutes puis reprenez la etc… En tous les cas pourquoi insister à l’avoir aux bras si elle crie ?? Beaucoup de bébés crient ainsi avant de s’endormir. Ce n’est pas un drame dans la mesure où vous avez tout essayé pour la calmer. C’est qu’elle n’a pas besoin de vous.

Je ne trouve pas que ce soit une bonne idée que vous la laissiez tout un week-end. Elle est, pour le coup, bien trop petite pour cela et vous même ne le supporteriez pas. Cela n’a pas de sens sauf si on y est obligé (hospitalisation de la maman par exemple).

Et dans cet ordre d’idée c’est une très bonne chose si votre enfant va à la crèche cela va vous permettre de prendre du temps pour vous. Et ne vous faites pas de souci, les dames de la crèche connaissent bien leur travail et vont bien s’occuper de votre bébé. Déjà, profitez que le papa rentre du travail pour sortir un peu seule, allez vous promener, chez le coiffeur, prendre un pot en ville, faire 2 boutiques, vous achetez une tenue neuve, faire du sport  … Bref ce que vous aimez pendant une ou deux heures en laissant un biberon de lait tiré au papa en cas de besoin.

Bien sûr vous pouvez promener votre enfant en poussette aussi le matin , profitez donc des beaux jours !

Je me demande si vous avez le moral. Vous me semblez à bout, pour envisager une séparation d’avec votre bébé. Je vous recommande de voir avec votre médecin si vous ne seriez pas un peu déprimée comme cela arrive à beaucoup de maman souvent à distance de la naissance. Ne négligez pas de vous occuper de votre moral si vous vous trouvez triste. Etre fatiguée est une chose normale quand on a un bébé mais triste et énervée en est une autre  dont il faut s’occuper.

Bon courage .