Partager

Entrée en maternelle, colères et violences : que faire ?

il y a 9 mois

Bonjour,

Mon fils de 3 ans et demi vient de rentrer à l’école maternelle. Il y est de 8h30 à 16h30 puis va à la garderie jusqu’à 17h30.

Comme pour la rentrée en crèche l’an dernier, le début est difficile. Il a énormément de mal à se réveiller le matin (pourtant sa nuit dure 11h), est triste de partir, s’accroche à moi au portail. Il régresse aussi et demande à ce que je le porte, veut dormir dans mes bras, ce que je lui refuse gentiment en expliquant que je suis juste là. Je lui fais un petit câlin pour le rassurer.

La maîtresse m’assure que tout va bien dans la journée, donc je ne m’inquiète pas trop pour le déroulement de la journée. Mais contrairement à l’an passé, il développe aussi une colère et une violence que je ne lui connais pas : tout est prétexte. Alors ce sont des cris longs et stridents, des “t’es pas gentil/le”, des tapes. Mon mari s’est même fait mordre à deux reprises alors que notre fils n’a jamais eu de gestes agressifs auparavant même lorsqu’il était tout bébé.

D’ordinaire, lorsqu’il est en tempête émotionnelle, je lui fais souffler dans une paille imaginaire et la respiration l’aide à se calmer. À présent, il ne coopère pas (choix ou impossibilité ?) la crise dure, augmente en intensité.

Que faire ?

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre Pédiatre Ambulatoire & Past Présidente de l'AFPA
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Votre enfant est effectivement très en colère d’être obligé d’aller à l’école. Et pourtant … l’école est devenue obligatoire en France à partir de 3 ans… Il n’a donc pas le choix d’y aller ou non puisque vous n’avez pas décidé de lui faire l’école à la maison … ( exceptionnels sont les parents qui font ce choix rassurez vous !!) Il faut donc bien lui expliquer (et vous l’avez sûrement fait) que c’est obligé pour tous les petits enfants et que c’est obligé aussi pour vous d’aller travailler. Sans cette double obligation, vous resteriez bien volontier à la maison avec lui. Vous me dîtes ce qu’il fait pendant ses colères mais vous ne me dites pas ce que vous faites vous (à part la paille dont il ne veut plus).

Si tout se passe bien à l’école je crois que vous avez raison de ne pas être très inquiets. La question est donc celle des colères. C’est sûr que, actuellement, on est plus dans une gestion bienveillante et calme de ses colères mais cela ne veut pas dire que vous devez accepter qu’il tape et morde. Dans ce cas là et s’il refuse votre bienveillance, il est important de vous éloigner et de le laisser finir seul sa colère sans plus vous y intéresser. Il est effectivement débordé par son émotion et dans ces cas là, il vaut mieux laisser passer l’orage .

S’il comprend que cela vous affecte d’une manière ou d’une autre (vous peiner, vous effrayer, vous inquiéter) cela ne le rassurera pas du tout. Seul votre calme et votre assurance le rassureront et il en fera de moins en moins. Il faut passer cet âge de 3 à 4 ans où les colères sont à leur maximum.

Bien sûr si cette adaptation à l’école ne se fait d’ici les vacances de Toussaint, si vous remarquez d’autres difficultés de séparation (sommeil, être gardé par grands parents etc…) Il vaudra mieux faire le point avec un(e) psychologue.

Lisez Mpedia à propos des colères