Partager

Contagion pied-main-bouche de l’enfant à l’adulte

il y a 5 ans

Il y a 15 jours, mon petit garçon de 2 ans et 1/2 a eu de belles poussées de fièvre + mal de gorge. On lui avait diagnostiqué une angine. Le lendemain, il a eu 2 sortes de boutons: plein de petits boutons de chaleurs et quelques boutons plus gros et rouges. Le médecin nous a juste dit : c’est un virus qui traînait, rien d’inquiétant. Nous avons compris 4-5 jours plus tard qu’il devait s’agir du pied-main-bouche car sa petite copine de garde partagée l’a eu à son tour de façon plus impressionnante. Avant hier, j’ai eu une poussée de fièvre et un mal de gorge qui est revenu. Le matin, je découvre sur ma main gauche, des petits boutons rouges comme des piqûres d’insectes. Puis au fil de la journée, apparaissent des fourmillements au niveau des piqûres. Ce matin, je me réveille, je vois des boutons sur l’autre main et sens des fourmillements sous mes pieds. Cela peut-il être le pied-main-bouche ? Si oui, de quelle manière puis-je éviter de le transmettre à mes proches ?

La réponse de notre expert

WERNER Andréas Dr
Dr Andréas  WERNER

Il s’agit très probablement d’un syndrome pied-main-bouche, mais poser un diagnostic est évidemment impossible par mail. Le syndrome PMB est une infection virale due au Coxsackievirus.

La pathologie est habituellement bénigne, la majorité des enfants sont très peu gênés. Comme pour toutes les maladies infantiles, les adultes sont souvent plus gênés que les enfants.

Pour votre mal de gorge, je recommande une solution de bain de bouche type Chlorhexidine. Vous la gardez au frigo pour des raisons d’analgésie et vous faites des gargarismes plusieurs fois par jour.

Pour la douleur le Doliprane suffit souvent. Pour les cas très sévères, l’Ibuprofène peut être une alternative.

Si le prurit est très handicapant vous pouvez utiliser un antihistaminique.

On peut faire plusieurs fois un syndrome PMB, ce virus a plusieurs cousins très proches.

La majorité des adultes sont immunisés, il y a donc peu de risques pour votre entourage. Il ne s’agit pas d’une transmission par gouttelettes mais par contact direct. Donc transmission uniquement par contact avec les lésions ou bisous.

Le Coxsackievirus est actuellement en pleine mutation. Nous voyons des cas particulièrement importants depuis environ 2 ans. Depuis 2014 une surveillance du virus a lieu par un réseau créé pour ce travail en France.