Partager

Mon bébé ne veut dormir que sur le ventre, à 12 semaines

il y a 8 mois

Bonjour,

Mon petit garçon de 12 semaines n’a jamais voulu dormir sur le dos. Nous avons tout essayé, la seule chose qui a fonctionné un temps était de l’emmailloter, mais avec l’âge il n’a plus voulu, il préfère être libre de ses mouvements. Nous avons beaucoup culpabilisé au début de le faire dormir sur le ventre mais nous avons toujours fait en sorte d’avoir un matelas bien ferme, un lit vide (pas de peluche, de tour de lit ou autre) et une bonne température. Par ailleurs dès sa naissance notre fils avait beaucoup de force (étonnant selon son pédiatre et son ostéopathe), dès le premier jour il était capable de lever et tourner sa tête.

Nous aimerions maintenant qu’il s’endorme seul (il ne s’endort qu’en étant bercé) et nous pensons que cela passe par la position couchée sur le dos car il n’est clairement pas confortable sur le ventre réveillé car il ne fait que s’agiter. Il dort pour l’instant dans notre chambre, dans un berceau.

Merci

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Je ne saurais bien sûr vous encourager à continuer à faire dormir votre enfant sur le ventre. Cette position est tout à fait déconseillée dans le cadre de la prévention de la mort inattendue du nourrisson.

A 12 semaines, il n’est pas encore excessif d’endormir les bébés dans les bras, bien au contraire. C’est en général comme ça pour la très grande majorité des bébés. Puis une fois endormi profondément, on essaye de le poser délicatement sur le dos. S’il se réveille, il faut recommencer… C’est à force qu’il prendra l”habitude. Bien sûr je pense que cela ne va pas se faire tout tranquillement et j’imagine qu’il va y avoir quelques pleurs qu’il faudra calmer en le berçant mais je suis sûre que peu à peu il va changer son habitude de sommeil… Et vous avez raison car sur le dos on peut regarder autour de soi, jouer avec ses mains etc. sur le ventre on est bien coincé quand on n’a que 3 mois, même si on est si fort…

Bon courage ! Mais je ne vois pas d’autre solution que d’essayer et réessayer jusqu’à ce qu’il y parvienne.