Partager

Quel lait en cas de RGO et d’allergie aux protéines de vache (APLV) ?

il y a 3 ans

Mon petit garçon est traité depuis 2 mois pour un RGO (Inexium® et Gaviscon®) nous avons épaissi son lait mais il y a peu d’amélioration. Le pédiatre suspectait une intolérance aux PLV. Depuis 1 mois il prend du lait de riz mais cela a engendré une constipation et des gaz très douloureux pendant les tétées. Il boit difficilement 120 ml par biberon pour 5 biberons par jour. Il prend peu de poids. Il digère très mal et n’a pas beaucoup d’appétit. Il a des selles une fois par semaine. L’eau d’Hépar n’agit pas. Je suis obligée de lui mettre un suppositoire. Que dois je faire ? Changer de lait pour un hyppoallergenique sur prescription médicale ?

La réponse de notre expert

BOCQUET Alain, Dr
 Dr Alain BOCQUET

Si votre enfant est allergique au lait de vache, il faut éviter complètement le lait, (et plus tard les laitages, les fromages et tous les aliments qui contiennent du lait). Cette allergie est une réaction secondaire à l’ingestion des protéines du lait de vache (PLV). Si votre bébé n’est plus allaité, il faut utiliser :

1. Soit un hydrolysat de PLV* (vendu exclusivement en pharmacie). Le prix de ces laits est supérieur au prix des laits 1er âge, mais une prise en charge partielle par la Sécurité sociale existe. Leur goût entraîne parfois des difficultés d’acceptabilité.

2. Soit une préparation à base de protéines de riz hydrolysées, dont les PLV sont totalement absentes. Ces préparations sont vendues uniquement en pharmacie. Elles ont un goût qui permet une meilleure acceptabilité que les hydrolysats de PLV. Elles ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale mais leur prix est de l’ordre de celui de certains laits 1er âge.Il existe 3 produits à base de protéines de riz hydrolysée: Modilac riz, Novalac riz, et Picot riz. Seul le Modilac a été validé par des études scientifiques: il permet d’assurer une bonne croissance et une bonne prise en charge de l’APLV.

En cas de RGO associé vous pouvez utiliser le Modilac riz AR qui permet de prendre en charge l’APLV et le RGO. L’épaississement de ce lait est mixte: amidon et caroube: la présence de caroube (0,5g/100ml) permet de fluidifier les selles.

Cette exclusion du lait de vache et de tous les produits qui en contiennent doit être rigoureuse, jusqu’à ce que votre médecin décide de tenter une réintroduction des PLV, parfois en milieu hospitalier.

 

*Un hydrolysat de PLV est un lait dont les protéines sont modifiées pour réduire leur pouvoir allergisant :

– modification par le chauffage

– hydrolyse, c’est à dire que ces protéines sont fractionnées en petits éléments, les peptides, par des enzymes.