Gérer le surpoids : repas équilibrés

de 0 mois à 6 ans
Mémoriser Je vous recommande l'article "Comment gérer le surpoids de votre enfant : conseils pratiques pour une alimentation équilibrée" sur le site mpedia.fr

Comment gérer le surpoids de votre enfant : conseils pratiques pour une alimentation équilibrée

Une vie équilibrée et active, jointe à une alimentation saine, deux leviers d'actions pour lutter efficacement contre le surpoids.

Quelques mesures phares sont nécessaires pour aider votre enfant à limiter sa prise de poids : en veillant à respecter un rythme du sommeil adapté à son âge (les couchers tardifs doivent rester occasionnels), en le faisant manger à heures régulières, en famille, et en l'incitant à avoir des activités physiques régulières (jouer dehors une heure par jour), vous mettez toutes les chances de son côté.

Un journal de bord pour des progrès au jour le jour

En tenant un journal de bord, votre enfant est un "acteur" dans sa lutte contre le surpoids.

Proposez-lui de noter quotidiennement certaines informations (s'il est trop jeune, vous pouvez le faire ensemble) : s'il a bien et suffisamment dormi, ses activités physiques, ses jeux, ses repas, ce qu'il a mangé à la cantine... en précisant les conditions dans lesquelles il a mangé ou joué : était-il seul, en bonne compagnie, se sentait-il détendu, mal à l'aise, stressé... Ce journal permettra de faire le point de temps en temps pour voir ce qui peut être amélioré.

Une alimentation saine et contrôlée

La première règle à suivre est de ne pas interdire d'aliments et de ne pas imposer de régime strict. Surveillez simplement l'alimentation de votre enfant. Les repas doivent être pris à horaires réguliers, assis à table et avec des convives. Profitez de ces moments privilégiés (télévision éteinte) pour discuter avec votre enfant. C'est l'occasion de se détendre et de communiquer dans de bonnes conditions. Rappelez-lui de bien mâcher, de manger lentement, de prendre tout son temps, et de savoir s'arrêter lorsqu'il n'a plus faim.

Apprendre à bien manger fait partie de son éducation. L'idéal, pour bien commencer la journée, c'est de lui préparer un petit déjeuner consistant : des tartines de pain, des biscottes ou des céréales raisonnablement sucrées, du lait ou un yaourt, un fruit. A midi ou le soir, prévoir des légumes, un peu de féculents. Plutôt que d'interdire des aliments, limitez ceux qui sont trop gras, ou trop sucrés, et proposez-lui des légumes ou des fruits en variant les présentations.

Le goûter pris au cours de l'après midi sera constitué d'un produit laitier, d'un fruit pressé ou mieux un fruit frais, et du pain. Enfin, apprenez à votre enfant à manger uniquement pendant les repas, et pas en dehors : le grignotage est une cause fréquente de surpoids. De même, sauter un repas est déconseillé.

L’amélioration de l’alimentation commence... au supermarché

En faisant vos courses, méfiez-vous des plats tout préparés (frais ou congelés), des jus de fruits reconstitués avec du sucre rajouté, des gâteaux riches en matières grasses, etc... Plus les produits sont simples et naturels, plus vous limitez les apports caloriques. Les crèmes dessert et les glaces doivent être réservées aux repas plus festifs donc plus occasionnels, tout comme les bonbons et les sodas. La meilleure boisson pour votre enfant, c'est l'eau pure !

Il n'aime pas un légume ou un plat ? Ne le forcez pas à en avaler une assiette entière. Proposez-lui simplement de tester une bouchée. Au fil du temps, à force d'y goûter, il a de grandes chances d'y prendre goût.

Lorsque vous cuisinez, essayez de mettre le minimum de graisse (limitez l'huile, la crème, le beurre...) et salez raisonnablement. Vous pouvez varier en cuisinant à la vapeur ou en papillote, par exemple. L'usage des sauces mayonnaises ou ketchup doit rester occasionnel.

De petites portions suffisent pour un enfant : inutile de trop remplir son assiette. Mettez plus de légumes que de féculents, et plus de féculents que de viande. Il est préférable de devoir le resservir (seulement s'il vous le demande) que de le voir peiner à terminer... N'insistez jamais pour qu'il termine absolument son assiette.

Votre enfant ne doit pas avoir un régime spécial, à part des autres. Il est plus simple de cuisiner la même chose pour toute la famille. Donnez-lui simplement des portions adaptées à ses besoins et à son âge.

Très tôt, prenez le temps de lui apprendre à cuisiner, de lui transmettre le plaisir de bien s'alimenter. Emmenez-le faire le marché avec vous, faites lui choisir les légumes (cela lui donnera envie d'y goûter), initiez-le au plaisir de la cuisine. Rien ne vaut les bons plats faits maison !

Les mauvaises idées

Un nourrisson n’a pas besoin de jus de fruit. Inutile non plus d'ajouter des céréales infantiles sauf s’il a besoin d’être rassasié davantage (à partir de 4 mois seulement) : s'il boit bien ses biberons « nature », il n'y a aucune raison d'en rajouter. Ne le forcez pas à finir son biberon si sa courbe pondérale est normale (voir ce point avec votre médecin).

Aller à l’école en voiture quand on peut faire autrement : cherchez à rendre les trajets plus actifs (comme cela prend plus de temps, planifiez différemment la période du lever, du petit déjeuner et du départ pour l'école).

La collation de milieu de matinée à l'école (ou à la maison) représente un repas supplémentaire qui n'a pas lieu d'être. De même, deux goûters par jour, c’est un de trop : si votre enfant reste à l’étude, un seul gouter lui sera donné : veillez à ce que l’assistante maternelle ou la nounou du soir n’en donne pas un deuxième après l’étude "sur le chemin du retour, ou en attendant maman" pour apaiser le stress ou avoir du calme…

Les privations de dessert : le dessert ne doit pas être une récompense ni les légumes une punition !

Les bonnes idées

Servir à l’assiette évite de laisser sur la table un plat avec des restes qui incite à se resservir, même si on n’a plus faim, pour combler un manque, apaiser le stress d’une journée fatigante ou d’une mauvais note…

Présenter sur la table des petits légumes crus (bâtonnets de carottes, de concombres...) à tremper dans une sauce légère. Cuisiner les légumes en gratins, en galettes (mélangés à un peu de pâte à crêpe)...

Lui donner envie de manger des fruits en épluchant à l'avance des morceaux de pommes (ou pêche, ou poire...) à attraper avec un cure-dent. Cuisiner avec lui des desserts maisons aux fruits (clafoutis, compotes, salades de fruits...).

Si on en a la possibilité, se lancer dans le jardinage et cultiver son propre potager !

Questions de parents :

Ma fille de 20 mois ne se diversifie pas ...
A consulter
WEB DOC

Un documentaire vidéo destiné aux parents qui se questionnent sur le surpoids d'enfant : http://surpoids-enfant.fr/webdoc_surpoids/index.html

Experts
Article publié le 21/01/2013 Mis à jour le 04/05/2017
Sources

Manger, bouger, PNNS (Programme National Nutrition Santé) : http://www.obesite-enfant.com/generalites/enfant_obese.htm

La santé vient en mangeant : guide PNNS (programme national nutrition santé)

Fiches pratiques à télécharger sur le site du Repop de Franche-Comté

Petite brochure d'information de la sécurité sociale

Mémoriser Je vous recommande l'article "Comment gérer le surpoids de votre enfant : conseils pratiques pour une alimentation équilibrée" sur le site mpedia.fr

L’obésité chez l’enfant. Jean-Michel Borys et Sophie Treppoz. Collection "Abrégés" : Elsevier / Masson éditeurs. 09/2004. 166 pages.

La Méthode papillotte, pour les enfants qui ont des kilos en trop. Vincent Boggio. Editions Odile Jacob. 2008. 223 pages.