> Bébé > Alimentation > Allergies et intolérances > Prévention des allergies
Prévention des allergies
Allergie infantile
de 0 mois à 12 mois
Mémoriser Je vous recommande l'article "Prévenir les allergies de mon bébé" sur le site mpedia.fr

Prévenir les allergies de mon bébé

S’il existe plusieurs cas d’allergie dans votre famille, votre enfant a davantage de risques de devenir lui aussi allergique. L’éventuelle allergie de votre bébé n’est pas forcément détectable dès la naissance mais il est en revanche possible d’adopter des mesures de prévention dès ses premiers jours pour réduire ce risque.

Tout aliment est étranger à l’organisme de l’enfant et, théoriquement, ne devrait pas être toléré lorsqu’il est consommé. Pour ne pas être allergique à toutes ces protéines alimentaires il faut avoir acquis une tolérance : celle ci s’acquiert pendant la vie intra-utérine car une toute petite partie des protéines consommées par la mère passe par voie sanguine vers le fœtus. 

Cette acquisition de tolérance se poursuit pendant l’allaitement maternel car, là encore une toute petite partie des protéines consommées par la mère passe dans le lait. Ceci explique qu’une femme enceinte ou allaitante ne doit pas faire de régime, mais doit consommer, sans excès, toutes sortes d’aliments (sauf dans quelques rares cas médicaux).

Cette acquisition de tolérance explique que la diversification alimentaire ne doit jamais débuter avant 4 mois mais pas après 6 mois, et que chaque aliment nouveau doit être introduit très progressivement.

Quels sont les enfants à risque allergique ?

Certains enfants ont plus de risque de développer une allergie dès l’enfance. C’est le cas s’ils ont au moins un parent du premier degré (père, mère, frère, sœur) qui a, ou a eu, une allergie prouvée, qu’elle soit digestive, cutanée ou respiratoire. Le risque est de 20% dans ce cas, mais de 43% si 2 parents sont allergiques.

On constate également que le risque d ‘allergie aux protéines du lait de vache est de 33% si un frère ou une sœur est allergique aux protéines du lait de vache. Un enfant qui souffre d’une allergie alimentaire peut présenter des troubles extrêmement variés qui peuvent être aigus ou chroniques : diarrhée, vomissements, coliques, urticaire, eczéma, rhinite, toux, malaise...

Comment prévenir les risques d’allergie pour votre bébé ?

Les professionnels médicaux, pédiatres, sages-femmes, obstétriciens vont vous aider à repérer si votre bébé est à risque allergique afin d’adopter une alimentation préventive dès sa naissance. Ces conseils nutritionnels permettront de limiter le risque de maladie allergique digestive mais aussi extradigestive, comme l’eczéma par exemple.

  • L’allaitement maternel constitue la meilleure prévention contre le risque d’allergie, même s’il n’est pas efficace à 100%.
  • En l’absence d’allaitement maternel, ou si un complément au biberon est nécessaire, un lait hypoallergénique 1er âge (HA 1) ayant fait la preuve de son efficacité (voir avec le pédiatre) est recommandé pour les enfants à risque d’allergie. Si vous n’êtes pas sûrs des antécédents allergiques familiaux de votre enfant, privilégiez, à défaut d’allaitement maternel, le lait hypoallergénique, à titre préventif. En revanche, le lait hypoallergénique ne conviendra pas à votre enfant, s’il est réellement allergique aux protéines du lait de vache. 
  • Enfin, vous pouvez également limiter le risque d’allergie en respectant les limites d’âge recommandées pour la diversification alimentaire (l’introduction d’aliments autres que le lait dans les menus de votre bébé). Elle est conseillée entre 4 et 6 mois. Actuellement on ne recommande plus de reculer l’âge de la diversification pour les enfants à risque allergique ni d’éviter les aliments réputés allergéniques : poisson, crustacés, œufs, kiwis et fruits exotiques, céleris, etc. qui seront introduits au même âge que chez les enfants ne présentant pas de risque allergique.

Questions de parents :

A savoir
En cas d’allergie aux protéines du lait de vache (APLV)

Il existe des tests pour identifier les APLV, mais ils sont difficiles à interpréter chez le tout petit.

Souvent ce sont les symptômes cliniques et leur disparition sous régime sans protéines de lait de vache qui évoquent le diagnostic. Si votre médecin a détecté chez votre enfant une APLV, il lui proposera un lait spécial, remboursé partiellement par la Sécurité sociale, appelé  "hydrolysat extensif." L’hydrolyse est un procédé enzymatique qui limite le risque allergisant des protéines du lait de vache (normalement contenues dans presque tous les laits infantiles), en fractionnant celles-ci en tous petits éléments.

Les hydrolysats extensifs peuvent provenir des protéines de lait de vache (Allernova, Althera, Galliagène, Nutramigen, Nutriben APLV,  Prégestimil, Peptijunior) ou d’autres protéines, telles que le riz (Modilac riz, Novalac riz, Picot riz). Les préparations (laits) à base de soja ne sont plus recommandées en raison du risque d’allergie croisée avec les protéines du lait de vache, et parce qu’elles contiennent des substances ayant des propriétés œstrogéniques. 

Les laits HA n’ayant subi qu’une hydrolyse partielle des protéines du lait de vache ne conviennent pas pour nourrir un enfant atteint d’APLV.
 

Le plus souvent l’APLV n’est pas définitive et il vous sera possible de réintroduire le lait de vache vers un an dans certaines formes d’APLV, et le plus souvent avant 3 ans en suivant à la lettre les conseils de votre pédiatre. Cette réintroduction se fera à domicile ou à l’hôpital en fonction du type et de de la gravité de l’APLV de votre enfant.

 

Haut de page
Experts
Article publié le 27/08/2012 Mis à jour le 23/11/2016
Sources

J.-P. Chouraqui, C. Dupont, A. Bocquet, J.-L. Bresson, A. Briend, D. Darmaun, M.-L. Frelut, J. Ghisolfi, J.-P. Girardet, O. Goulet, G. Putet, D. Rieu, J. Rigo, D. Turck, M. Vidailhet. Alimentation des premiers de mois de vie et prévention de l’allergie. Arch Pediatr. 2008 Apr;15(4):431-42.

Bocquet A. La diversification alimentaire. In : O Goulet, M Vidailhet, D Turck, coordinateurs. Alimentation de l'enfant en situation normale et pathologique. 2ème édition, Doin éditeurs, Paris. 2012:175-91

American academy of pediatrics. Caring for your baby and young child: birth to age 5, Bantam Books. 2004. 752 pages

Mémoriser Je vous recommande l'article "Prévenir les allergies de mon bébé" sur le site mpedia.fr