> Bébé > Alimentation > La diversification > Alimentation lactée : 0-4mois
Alimentation lactée : 0-4mois
Laitages
de Nouveau-Né à 3 mois
Mémoriser Je vous recommande l'article "0 à 4 mois, une alimentation lactée exclusive sans ajout de céréales" sur le site mpedia.fr

0 à 4 mois, une alimentation lactée exclusive sans ajout de céréales

Avant 4 mois, comment nourrir son bébé ? Le lait est-il vraiment suffisant ? Faut-il commencer à introduire des céréales ?

Jusqu’à 4 mois, votre enfant n’a besoin de rien d’autre que de lait. Les humains sont des mammifères, c’est à dire que le petit homme doit être nourri, au début de sa vie, exclusivement de lait. C’est son alimentation de base, elle lui fournit, durant cette période tous les nutriments dont il a besoin.

Le lait maternel ou par défaut le lait artificiel 1er âge (appelé théoriquement : "préparation pour nourrisson") sont parfaitement adaptés à votre enfant sans qu’il soit nécessaire ni recommandé d’apporter d’autres aliments complémentaires jusqu’à ses 4 mois révolus.

Le lait de vache en revanche n’est pas du tout adapté à votre nouveau-né. Il ne contient pas les nutriments adaptés à sa croissance (certains sont absents ou insuffisants, d’autres sont présents en excès). Il est encore trop tôt pour ajouter des farines (appelées aussi céréales infantiles) dans les biberons, ou en supplément de l’allaitement.

Les risques d’une diversification alimentaire trop précoce

Il est recommandé de ne jamais commencer la diversification avant l’âge de 4 mois, c’est à dire de ne pas introduire d’autres aliments que le lait avant cet âge. D’autre part, il est actuellement bien établi que la diversification ne doit pas débuter au delà de 6 mois révolus. Il existe donc une période idéale entre 4 mois révolus et 6 mois révolus pour commencer l’introduction de nouveaux aliments autres que le lait. Cette introduction doit être très progressive.

Pour l’introduction du gluten (que l’on trouve principalement dans les farines de blé, de seigle et d’orge) la période idéale se situe aussi entre 4 et 6 mois. Toutefois, chaque enfant et chaque famille sont différents, c’est donc à vous de suivre le rythme de votre enfant, en lui proposant progressivement des aliments semi liquides et d’autres saveurs.

Toutefois, n’entamez pas une diversification trop précoce, ceci pourrait présenter des risques certains :

  • les légumes et fruits que vous allez commencer à proposer pour votre enfant sont beaucoup moins riches en calories que le lait. Si trop de légumes et trop de fruits sont donnés trop tôt à la place du lait, il risque de manquer d’apports nutritionnels nécessaires à sa croissance.
  • Le lait représente le principal apport en calcium de votre bébé, indispensable principalement à la formation du squelette et des  dents, mais il intervient aussi dans la coagulation du sang, la contraction musculaire, la transmission nerveuse, et certaines sécrétions glandulaires. Les apports nutritionnels conseillés en calcium augmentent avec l’âge de votre enfant : 400 mg/j chez le nourrisson jusqu’à 6 mois, et 500 mg/j de 6 mois à 3 ans, ce qui représente 600 à 700 ml de lait, avant l’âge de la diversification. Il est important de bien veiller à la constitution de cette réserve de calcium. Un remplacement trop précoce du lait par d’autres aliments risque de diminuer cet apport calcique.
  • Pour que l’apport en acides gras essentiels soit suffisant, la diminution de la consommation de  lait maternel ou de lait 2e âge (appelé théoriquement "préparation de suite") consécutive à la diversification, devra être compensée à partir de l’âge de 5 ou 6 mois, par un apport d’huiles végétales et la consommation de poisson, en particulier de poisson gras.
  • A quatre mois, l’appareil digestif de votre nouveau-né est encore immature. Il digère difficilement des aliments autres que le lait. Les amylases, enzymes qui digèrent les amidons, ne sont pas encore matures, ni fabriquées en quantités suffisantes. Toutes les capacités de ses reins ne sont pas atteintes non plus. Il a en particulier du mal à éliminer le sel ou les "déchets" des protéines qui ont été digérées.
  • Si les fibres des légumes et des fruits sont utiles, un excès de fibres peut entraîner un inconfort digestif avec agitation, pleurs et production importante de gaz.
  • Une diversification trop précoce, avant 4 mois, peut majorer le risque ultérieur d’excès de poids ou d’obésité, après un délai plus ou moins important, pouvant évoquer un mécanisme de programmation. Ce risque est plus important chez les bébés nourris au biberon que chez les bébés allaités.
  • Le risque allergique représente en fait l’inconvénient majeur d’une diversification trop précoce, car la barrière immune intestinale, qui limite le passage des antigènes alimentaires dans le sang, est encore trop immature : il en résulte un risque important de constitution d’allergies, alimentaires en particulier, mais aussi d’eczéma.

Vous avez aimé cet article ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester indépendant en faisant un don. Nous avons besoin de vous !

Haut de page
Experts
Article publié le 02/07/2012 Mis à jour le 31/05/2016
Sources

Bocquet A. La diversification alimentaire. In : O Goulet, M Vidailhet, D Turck, coordinateurs. Alimentation de l'enfant en situation normale et pathologique. 2ème édition, Doin éditeurs, Paris. 2012 : 175-91.

Chouraqui J.-P. Préparations pour nourrissons, de suite et pour enfants en bas âge. In : O Goulet, M Vidailhet, D Turck, coordinateurs. Alimentation de l'enfant en situation normale et pathologique. 2ème édition, Doin éditeurs, Paris. 2012 : 137-49.

ESPGHAN Committee on Nutrition; Agostoni C, Decsi T, Fewtrell M et al. Complementary feeding: a commentary by the ESPGHAN Committee on nutrition. J Pediatr Gastroenterol Nutr 2008; 46: 99-110.

Turck D. Historique de la diversification alimentaire. Arch Pediatr. 2010; 17 (Suppl 5): S191-4.

American academy of pediatrics. Caring for your baby and young child: birth to age 5, Bantam Books. 2004. 752 pages.

Mémoriser Je vous recommande l'article "0 à 4 mois, une alimentation lactée exclusive sans ajout de céréales" sur le site mpedia.fr