Partager

Sommeil bébé 8 mois, endormissement

Dernière question posée le 21/03/2016

Ma fille de 8 mois a beaucoup de mal à s’endormir le soir depuis environ un mois. Tous les soirs elle est en pleurs au moment du coucher alors qu’elle tombe de sommeil, elle s’énerve, gesticule, se tourne dans tous les sens et elle n’arrive pas à trouver son sommeil. Elle en vient même à se tirer les cheveux derrière les oreilles quand elle est en pleurs. J’ai beau essayer d’installer un rituel (berceuse, lui parler, chanter) rien n’y fait. Elle se comporte ainsi depuis qu’elle a appris à se relever et se mettre debout (elle est déjà debout depuis ses 7 mois). Dès que je l’allonge elle veut se relever et on dirait qu’elle ne supporte plus la position allongée. Elle a pourtant sommeil puisqu’elle se frotte les yeux. Je précise qu’en journée elle dort correctement et qu’une fois endormie elle fait de bonne nuits de 10 à 11h et ce depuis ses 4 mois. Pouvez-vous me dire comment procéder?

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

C’est un peu difficile à cet âge qui correspond à une difficulté à se séparer et à être seul. Cette étape d’angoisse à la séparation au 8ème mois est tout à fait normale et même souhaitable. Elle est le deuxième des organisateurs du développement psychique et de la vie de relation selon la théorie de René Spitz un grand pédopsychiatre. Le premier est le sourire et le troisième est la faculté de dire «non» vers 15 mois avec les premières colères. A cet âge de 8 mois votre bébé réalise que lui et vous êtes deux personnes distinctes et elle est perdue quand il ne vous voit pas. Elle ne sait pas encore que vous allez forcément revenir et cette séparation est une grande source d’angoisse. C’est en général à ce moment là que les bébés font un choix de «doudou» qui est le substitue de votre présence. Il n’est pas bon de la laisser aux prises avec cette angoisse trop longtemps. Il faut faire exactement comme vous le faites laisser pleurer quelques minutes puis revenir et peu à peu elle va apprendre. Il est important dans la journée de jouer avec elle à «coucou-caché» ainsi elle apprendra la permanence de l’objet (que, même quand on ne le voit pas, on sait où il est) proposez lui un doudou si elle ne l’a pas encore trouvé seule (par exemple un foulard que vous porterez plusieurs jours avant et qui sera imprégné de votre odeur), dites-lui bien «au revoir je reviens» quand vous partez dans la journée. Rassurez-la (à condition que vous arriviez vous même à calmer votre angoisse en sachant que tout est normal de ce qui est en train de se passer), ne faites pas durer le rituel trop longtemps mais éventuellement restez un moment près d’elle dans le noir jusqu’à ce qu’elle soit apaisée, laissez les portes ouvertes pour qu’elle entende les bruits de la maison. Expliquez-lui tranquillement que vous allez revenir toujours et ne la laisserez jamais. Mais il faut bien accepter qu’elle hurle par périodes de 10 à 15 minutes avant d’y retourner inlassablement, ne pas la ressortir de la chambre, ne pas la ramener avec vous…et au bout de quelques soirs très difficiles tout va rentrer dans l’ordre. C’est une des périodes où il n’est pas recommandé de laisser pleurer les enfants la nuit très longtemps mais un peu les aide à accepter.