Partager

Ne veut que sa maman à 10 mois : que faire ?

il y a 8 mois

Bonjour,

Notre fille vient tout juste d’avoir 10 mois et a toujours été très collée à moi sa maman et assez “sauvage” avec les autres personnes. Depuis ses 4-5 mois il n’y a que moi qui arrive à la coucher ou à la calmer si elle pleure par exemple (elle a du reflux, qui va mieux depuis la diversification). Elle va chez la nounou depuis ses 7 mois et cela se passe bien, même si elle pleure un peu le matin quand je la dépose, elle se calme vite et apprécie ses journées là-bas. Il y a quelques semaines, j’ai passé 3 semaines seule à la maison avec elle (pour des raisons familiales) et depuis cela s’est empiré, à tel point qu’elle ne veut plus que moi pour manger, prendre le bain, changer la couche. Si c’est son père, elle se met à pleurer, crier, refuse de manger etc. Nous avons pensé à l’angoisse de séparation car dès que je quitte la pièce elle pleure. Mais nous avons aussi fait un test : si je pars vraiment de la maison et qu’elle a compris que je n’étais pas là, le papa peut donner à manger presque sans souci. J’ai essayé de rester à coté pendant que papa donne à manger mais elle se met à hurler. Pourtant elle adore son papa car il l’a fait beaucoup rire mais si elle est dans ses bras et qu’elle me voit, elle pleure pour que je la prenne. De même, elle ne veut pas aller dans les bras des ses grands-parents, tontons, tatas, etc. Nous savons que cela va surement passer mais nous voudrions savoir comment réagir, étant donné son âge ? Faut-il que je la prenne dès qu’elle pleure pour la rassurer ? Faut-il lui dire “non” ? Beaucoup de gens nous disent qu’il s’agit de caprices mais je la vois encore comme un bébé et je ne me vois pas la punir ou la gronder, j’ai l’impression qu’elle ne comprendrai pas ce qu’on lui reproche, mais je me trompe peut-être. Le papa se sent un peu exclu et parfois j’aimerais quand même passer le relai… Merci pour vos précieux conseils.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Tout ce que vous me racontez est parfaitement normal et… La balle est dans votre camp si je puis dire…

Non votre fille ne veut pas que vous !! Puisque chez la nounou tout se passe bien et elle se fait très bien consoler par la nounou si elle a un souci et puisque quand vous n’êtes pas là cela se passe très bien avec son papa qui peut très bien s’en occuper et la consoler si elle a un souci.

Ce qui se passe est tout à fait explicable par la théorie de l’attachement : tout enfant s’attache préférentiellement à la personne la plus constante à son départ dans la vie dans les réponses à ses besoins. C’est donc évidemment, sauf exception, à maman. La figure d’attachement principale, celle qui est indispensable à consoler et le restera toute la vie c’est la maman (au point que beaucoup de personnes mourantes l’appellent aux derniers instants). Cependant au fil des mois, si la maman leur laisse un peu de place, d’autres figures d’attachement se construisent qui deviennent les figures d’attachement secondaires qui peuvent suppléer la maman “à défaut”. Vous avez laissé de la place à la nounou par la force des choses, au papa quand vous partez par la force des choses… Mais quand vous êtes là vous répondez trop systématiquement, trop exclusivement aux demandes de votre enfant (car je suis sûre que cela vous fait tellement plaisir et parce que la voir pleurer vous fend le coeur…).

Il conviendrait donc que maintenant vous laissiez leur juste place aux autres, tout à fait légitimes dans sa vie et ses investissements affectifs, son papa d’abord, ses grands parents ses oncles, tantes etc…

Non !! Vous avez raison votre enfant ne fait pas de caprice bien évidemment. Le caprice n’existe chez l’enfant que parce que le parent y répond. L’enfant hurle jusqu’à ce qu’il ait ce qu’il veut et s’il l’a il a bien raison de hurler. Si l’adulte lui dit “non je ne suis pas d’accord pour venir c’est ton papa qui te donnera ton bain ce soir et moi je vais à la cuisine” si l’adulte est calme, gentil mais ferme et déterminé (il n’est question ni de gronder ni de punir) cela se passera très bien au bout de quelques temps.

Vous le dites vous même “j’aimerais passer le relai”, mais ce n’est pas à moi qu’il faut le dire mais… à votre fille.

Son papa le mérite bien…