Partager

Pourquoi est-ce mon bébé de 3 mois hurle quand je le quitte ?

il y a 4 ans

Bonjour,

Mon petit garçon a 3 mois et depuis quelques jours il se met parfois à hurler très fort dès que je le laisse quelques instants. Il ne faisait pas cela avant et ne le fait pas avec son papa. Lorsqu’il est dans les bras de quelqu’un d’autre, il me cherche du regard absolument, le soir je vais le coucher et 15 minutes après il se rend compte que je suis partie, il hurle à nouveau. Ce ne sont pas des pleurs de faim ou de fatigue mais vraiment de grosses crises et lorsque je le reprends sur moi il s’arrête immédiatement, dois-je faire quelque chose pour calmer cela ou y a-t-il quelque chose que je fais mal ?

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour,

Vous ne faites rien de mal, bien au contraire ! L’attitude de votre bébé illustre bien ce qu’on appelle l’attachement. Selon cette théorie les bébés s’attachent d’abord à la personne qui leur donne le plus de soins et c’est donc généralement la maman les premiers mois. Cet attachement est physique et il deviendra affectif beaucoup plus tard. Il a besoin de votre contact pour se sentir en parfaite sécurité. C’est très bien. Maintenant peu à peu il va s’attacher à d’autres personnes mais a besoin pour cela de votre soutien au moins du regard. Un peu comme si vous passiez un relais. Même si vous resterez la personne qui le rassure le mieux, quand vous ne serez pas là il se «servira» des figures d’attachement secondaires (les autres personnes qui, à part vous, vont devenir importantes pour lui). Ce que vous avez à faire: continuer à vous en occuper mais aussi prendre un peu de distance en permettant à d’autres de le prendre tout en le rassurant vous-même du regard ou de la voix ou d’une caresse. Quand il se réveille 15 mn après le sommeil attendre un peu et s’il hurle vraiment, l’apaiser en le prenant, puis reposez le pour qu’il apprenne à s’endormir seul peu à peu. Mais pour le moment il n’a que 3 mois et a encore beaucoup besoin des bras de sa maman. C’est cette sécurité qui lui permettra de s’en passer plus tard.