Partager

Lecture : apprentissage, troubles et solutions

Mis à jour le 21 janvier 2015 Monique TOUZIN

1

Votre enfant ne s’intéresse pas à la lecture. Il a du mal à apprendre à lire et butte sur les mots. A partir de quand faut-il s’inquiéter ? Quelles sont les causes et comment résoudre le problème ? Autant de questions de parents auxquelles répond Monique Touzin, orthophoniste.

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

La lecture, une technique d’apprentissage complexe

Pas si simple d’apprendre à lire ! A 5-6 ans, l’enfant doit reconnaître des signes graphiques (les lettres) et les associer à des sons pour formuler un sens. Un exercice complexe qui mobilise de nombreuses capacités : la vue, l’ouïe, le langage, la concentration et la mémoire.

Etape clé de la réussite scolaire

« La lecture est un déterminant majeur de la réussite scolaire. Si l’enfant ne sait pas lire, il est rapidement en difficulté pour les autres matières. Son échec scolaire devient alors global ». Sans parler du découragement qui en découle, de la perte de motivation pour les apprentissages et de sa propre dévalorisation.

Repérer les difficultés de lecture au plus tôt

Les difficultés d’apprentissage de la lectures’identifient dès le CP. « Généralement, au bout de deux ou trois mois, l’enfant peut identifier quelques mots simples, explique Monique Touzin. Il faut s’alerter si à Noël, l’enfant n’a pas compris le principe de la conversion des lettres en sons, ce qu’on appelle le B-A/BA de la lecture ». Il faut être également être vigilant s’il a présenté (ou présente encore) des troubles du langage oral ou s’il y a eu des troubles des apprentissages dans la famille. Mais pas de panique ! Certains enfants ont juste besoin de plus de répétition pour comprendre. A chacun son rythme…

Pourquoi mon enfant a-t-il du mal à lire ?

Les origines d’une difficulté d’apprentissage de la lecture sont diverses. « Certains enfants ne sont pas intéressés par la lecture, car ils n’y ont pas été sensibilisés par de petits livres avec les parents, précise l’orthophoniste. D’autres ont des difficultés à apprendre à lire car ils ne maîtrisent pas encore assez bien le langage oral pour comprendre le principe de la lecture ». Mais l’origine peut aussi être liée à un déficit visuel ou auditif.

Le rôle de l’enseignant

Sans tomber dans l’excès, l’enseignant doit être attentif aux enfants qui décrochent ou qui ne suivent pas le même rythme que les autres enfants de la classe. « Il doit pouvoir reprendre avec ces enfants les bases de la lecture, en petits groupes, et retravailler la conscience phonologique(conscience des sons) », avance Monique Touzin.

Racontez-lui des histoires

En accord avec l’enseignant, reprenez les sons appris en classe pour vérifier qu’il les connaît. Lisez des histoires avec lui. Cela lui donnera le goût de la lecture. Encouragez-le sans faire du forcing ! Si cela persiste, parlez-en avec un pédiatre ou le médecin scolaire. « L’important est de rester attentif à son rythme d’apprentissage ».

Quelles solutions ?

Selon l’origine des difficultés, un soutien pédagogique peut être nécessaire. Dans le cas d’un réel trouble d’apprentissage, des soins orthophoniques seront prescrits. Une aide psychologique peut également parfois être nécessaire en complément. Mais il faut savoir que les enfants qui présentent certaines pathologies du développement peuvent aussi avoir du mal à apprendre à lire. « Donc le préalable à toute prise en charge est une consultation médicale, par un pédiatre ou un médecin de famille, pour faire le point sur le développement de l’enfant », recommande Monique Touzin.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Plus que 6 questions disponibles aujourd’hui