Jeux vidéos
Jeux vidéos
de 6 ans à 11 ans
Mémoriser Je vous recommande l'article "Les jeux vidéo c'est bien, mais pas tout seul dans son coin !" sur le site mpedia.fr

Les jeux vidéo c'est bien, mais pas tout seul dans son coin !

Le plombier italien le plus célèbre, Mario, vient de fêter ses 30 ans. L’anniversaire a été célébré sur Internet jusque par le moteur de recherche Google, ce qui montre l’importance que les jeux vidéo ont pris dans notre culture auprès des grands comme des petits. 

Jeux vidéos vs jeux de plateau

Les jeux vidéo sont souvent critiqués pour les stéréotypes qu’ils véhiculent ou l’excitation qu’ils provoquent chez les enfants. Beaucoup d’adultes se détournent des jeux vidéo et leur préfèrent les jeux de plateau, de cartes ou les promenades en famille. Pourtant, ces activités ne devraient pas être opposées les unes aux autres. Dans un monde où les jeux vidéo occupent une part importante des loisirs des enfants, jouer en famille à Mario (ou à tout autre jeu vidéo) apporte plus de bénéfices que de problèmes.

Jouer en famille

Les premiers bénéfices d’une partie familiale de jeu vidéo sont ceux du jeu. De toutes les activités qu’il est possible de faire ensemble, le jeu est sans doute celle qui apporte le plus. Le jeu permet de reformer ou renforcer les liens familiaux. Dans un environnement où du fait des obligations faites aux adultes comme aux enfants, il devient de plus en plus difficile de se retrouver ensemble, ces temps de jeux sont précieux. Ils permettent de vivre une expérience commune dans un contexte ou même les conflits sont vécus avec plaisir. Pendant le jeu, les partenaires s’accordent émotionellement, ce qui contribue au renforcement des liens psychologiques.

Un développement cognitif

Les bénéfices des sessions de jeu en famille sont également cognitifs. Les parents pensent souvent que les enfants savent déjà tout des jeux vidéo. Il n’en est rien. Les parties avec les enfants donnent aux parents des occasions de faire des liens que les enfants seraient bien en peine de faire seuls.  Par exemple, beaucoup de jeux de guerre placent le joueur sur les champs de bataille de la Seconde Guerre Mondiale. N’est ce pas là une formidable occasion de faire un peu d’histoire ? Lorsque les dieux grecs sont évoqués dans un jeu vidéo, n’est-ce pas là l’occasion de raconter quelques mythes que les anciens nous ont laissés ?

Il existe un autre bénéfice à parler des jeux vidéo avec les enfants. En effet, les conversations avec les parents poussent les enfants à utiliser un vocabulaire plus soutenu. Demander à un enfant de parler de ses parties de Pokémon ou de Call of Duty est donc un soutien à l’expression qui lui sera utile dans ses rédactions.

En bref

En conclusion, les jeux vidéo sont trop souvent des objets de conflits, alors qu’ils pourraient facilement être au service du développement psycho-affectif des enfants. Pour ce faire, il suffit que les parents acceptent de se laisser prendre au jeu.

Haut de page
Experts
Article publié le 21/09/2015 Mis à jour le 28/10/2016
Mémoriser Je vous recommande l'article "Les jeux vidéo c'est bien, mais pas tout seul dans son coin !" sur le site mpedia.fr

Retrouvez tous les articles de Yann Leroux, Docteur en psychologie, psychanalyste et spécialiste entre autre des jeux vidéos sur : http://www.psyetgeek.com