Partager

Le lait infantile bio Holle est-il bon pour mon bébé ?

il y a 3 ans

Je vous contacte sur conseil de ma pédiatre, car elle ne connait pas le lait infantile 1er âge que je donne depuis plus d’un mois à ma fille et j’aimerai que le Dr Bocquet m’y réponde… Expert en Lait infantile d’après mon médecin. Est-ce que vous connaissez le lait infantile 1er âge BIO (lait de vache) de la marque allemande HOLLE ? Qu’en pensez-vous ? Est-ce qu’il correspond aux besoins d’un nourrisson de 4 mois ? Actuellement, je donne tous les matins 0.16 ml d’Uvesterol D, est-ce que cela suffit ? sachant que le soir elle a un biberon de 160ml de ce lait et que d’après les apports inscrits sur l’emballage, cela contiendrait environ 1.2 µg de vitamine D pour 100ml… Est-ce que je dois ajuster les vitamines du matin ?

J’allaite ma fille depuis sa naissance à la demande, mais j’ai incorporé depuis 1 mois et demi un biberon de lait infantile 1er âge (vache) bio de la marque Allemande HOLLE, uniquement au coucher. Ma pédiatre ne connaissant pas ce lait, m’a conseillé de demander au Dr BOCQUET son avis. En effet, je l’avais déjà habitué au biberon, je me tirais le lait et ma petite n’a eu aucunes difficultés avec ce lait, ni au goût, pas de régurgitation, vomissement, diarrhée, allergie… ses courbes de croissance sont parfaites. Que pensez-vous de ce lait ? Est-il adapté aux besoins de ma fille de 4 mois et 12 jours ? Car j’ai l’intention de garder ce lait et ce rythme (allaitement à la demande et un biberon au coucher) jusqu’à ses 6 mois et du coup passer en lait 2e âge (en exclusif biberon) de la même marque. En ce qui concerne la vitamine D, tous les matins elle boit 0.16ml d’Uvesterol D, est-ce qu’elle reçoit assez au quotidien de vitamine D, car dans son lait il y en a ? Dois-je ajuster sa dose le matin ?

La réponse de notre expert

BOCQUET Alain, Dr
 Dr Alain BOCQUET

Le lait que vous avez choisi est un lait de marque allemande.

1/ Ce lait contient 1,40g de protéines pour 100ml : c’est juste la moyenne de tous les laits vendus en France. Il serait préférable de choisir un lait ayant un taux de protéines inférieur à cette moyenne.

2/ Ce lait ne contient pas d’acides gras poly-insaturés à longue chaîne (Ac. arachidonique et DHA) alors que c’est une recommandation de l’ANSES et de l’OMS !

3/ La dose de sel apportée par ce lait (30 mg/100ml) est la plus forte de celles qui sont constatées dans tous les laits vendus en France (de 16 à 30 mg/100ml).

Pour ces 3 raisons (surtout la 2e et la 3e) ce lait n’est pas vraiment le meilleur choix pour votre bébé.

La mise sur le marché de 9 laits 1erâge dénommés « en relais de l’allaitement maternel »ne répond à aucun besoin nutritionnel particulier scientifiquement défini, et leur formule ne repose sur aucun critère règlementaire de composition. Ces laits « relais » ne présentent aucun intérêt, avec une compositionle plus souvent (7 fois sur 9) moins intéressante que celle des laits 1erâge de la même marque. Cependant, leur prix est dans toutes les marques plus élevé!

Après le sevrage, il est important que le nourrisson reçoive, comme au cours de l’allaitement :

  1. Un apport limité enprotéineset des protéines proches de celles du lait maternel (protéines de référence). Les laits 1erâge contiennent 1,2 à 1,7 g/100ml de protéines (moyenne: 1,4 g/100ml) contre 1,0 à 1,1 g/100ml pour le lait maternel. Un apport protéique excessif augmente la charge de travail pour les reins et il a été associé à un risque plus élevé d’excès de poids ultérieur. Votre choix devrait se porter vers un lait dont le taux de protéines se situe en dessous de 1,4 g/100ml.
  1. Desacides gras poly-insaturés à longue chaîne(AGPI-LC): oméga 6 (acide arachidonique = ARA) et oméga 3 (EPA et DHA), idéalement en accord avec les recommandations de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire pour l’alimentation, l’environnement et le travail) publiées en 2011. Moins du tiers des laits 1erâge disponibles sur le marché sont enrichis en AGPI-LC, et toujours à des doses insuffisantes. L’apport en AGPI-LC oméga 3 contribue à un meilleur développement neuro-sensoriel. Votre choix devrait se porter vers un lait apportant ces AGPI-LC.
  1. Un apport limité ensel.Les laits 1erâge contiennent entre 16 et 30 mg/100ml (moyenne 21 mg/100ml) de sodium (Na) contre 16 mg/100ml pour le lait maternel. L’excès de sel peut entraîner une élévation de la tension artérielle et une augmentation de l’appétence pour le sel. Votre choix devrait se porter vers un lait apportant moins de 21 mg/100ml de Sodium (Na).

En fonction de ces 3 recommandations, vous pouvez choisir(par ordre alphabétique): Blédilait 1, Guigoz expert 1, Modilac doucéa 1, Nidal dès la naissance. A noter que les apports d’AGPI-LC sont plus faibles dans le Blédilait 1, le Guigoz expert 1, et le Nidal dès la naissance. On peut ajouter à cette liste le Gallia calisma 1 mais son taux de protéines est un peu supérieur à la limite.

Autant le choix du bio pour les légumes, les fruits, la viande etc. est important, autant le choix d’un lait bio n’est pas primordial. En effet les contrôles de composition des laits sont d’une telle exigence en France que le label bio n’apporte pas vraiment de sécurité supplémentaire.

  • Interdiction totale des conservateurs, des colorants, des édulcorants, des arômes artificiels, et des hormones
  • Nombre très limité d’additifs est autorisé (53 vs 400 pour les aliments courants)
  • Quantité de contaminants très contrôlée: pour les pesticides (500 fois moins), les nitrates (10 fois moins), les mycotoxines, les métaux, etc.
  • Surveillance des contaminants microbiologiques après stérilisation ou pasteurisation (ex : listeria 10 contrôles vs 1 pour les aliments courants)

Il existe quelques laits bio sur le marché français mais ils n’ont pas la supplémentation importante d’AGPI-LC…

Les laits infantiles contiennent de la vitamine D mais à doses insuffisantes (la ½ de la dose conseillée). C’est pourquoi on donne une demi dose de vitamine D aux enfants qui boivent du lait infantile par rapport aux enfants allaités. Dans votre cas, avec un seul biberon par jour ne changez pas la dose que vous donnez actuellement. Vous verrez ensuite avec le médecin de votre enfant pour adapter la dose.