Partager

Comment aider ma fille de 2 ans à mieux gérer ses émotions ?

il y a 9 mois

Bonjour,

Notre fille de 21 mois, depuis plusieurs mois, se jette en avant ou arrière sur le sol, quand nous lui disons “non” ou que nous pouvons pas être disponible à son besoin ou son attente (être portée ou quand on lui reprend un jouet par exemple). Également, elle nous tape (principalement moi sa maman, souvent son grand frère et parfois son papa. chez la nounou, cela reste plus occasionnel) et nous mord. Depuis peu, elle donne des coups de pieds.

Notre fille est une enfant pleine de vie, elle est autonome et recherche cette autonomie dans tous les actes du quotidien (s’habiller seule, aller sur le pot ou les toilettes, mettre la table, ranger les courses, monter seules dans son siège auto…), et l’apprentissage du langage oral se dessine progressivement et nous avons mis en place un langage des signes des actes et des mots du quotidien pour communiquer ensemble.
Nous ressentons beaucoup la frustration de notre fille dans la gestion de ses émotions et souhaiterions avoir des conseils pour mieux gérer ses émotions .
Cordialement

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre Pédiatre Ambulatoire & Past Présidente de l'AFPA
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour

Votre enfant est très vive et intelligente et elle a beaucoup de “caractère” . Ces caractéristiques lui seront utiles dans la vie mais effectivement, comme dans la vie on ne peut pas toujours décider de tout et faire exactement toujours comme on le veut, elle va devoir apprendre à gérer ses émotions et surtout ses frustrations. Ne pas accepter d’être frustré est tout à fait normal à 21 mois et on ne comprend pas ni n’acceptons pas le “non”. Ce qui va nous aider c’est la croissance : la structuration cérébrale  va se compléter et les médiateurs chimiques des sensations émotionnelles vont se réguler, et puis aussi l’expérience, le vécu de ces frustrations qui sera de moins en moins douloureux au fur et à mesure que l’on comprendra intellectuellement les situations avec l’aide des parents : cela s’appelle aussi l’éducation.

Vous pouvez faire 2 choses :

  • La première est de “choisir son combat ” c’est à dire qu’il y a des choses pour lesquelles vous devez être intraitable ( comme par exemple tenir votre main dans la rue, s’attacher en voiture…) même si votre enfant hurle à la mort et d’autres circonstances où vous pouvez lui laisser la main de la décision (ne pas manger ses épinards, sauter dans la flaque etc…) c’est à vous de mettre le curseur de ce qui est ou non acceptable chez vous.
  • La deuxième chose est de la réconforter quand elle hurle et se bat avec sa colère. Lui dire que vous voyez combien elle est fâchée et lui proposer un câlin. Souvent contenir physiquement revient à contenir psychiquement. A condition bien sûr qu’elle se laisse câliner. Si non, laissez-la en paix et la colère s’en ira seule.

Voilà vous ne pouvez rien faire d’autre… Il faut qu’elle grandisse et cela viendra tout seul…