Partager

Notre bébé de 3 mois a une bronchite. Que faire ?

il y a 1 an

Bonsoir,

Notre fille a eu 3 mois hier, elle a été traitée pour un début de laryngite la semaine dernière suite à la prescription du médecin traitant par du Célestene pendant 7 jours à la demande du médecin de continuer le traitement.
Nous avons vu aujourd’hui le pédiatre car notre fille a des glaires et est encombrée avec le nez pris par des sécrétions transparentes.
Nous effectuons des lavages de nez au sérum physiologique avant chaque biberon.
Le pédiatre nous a demandé d’arrêter le celestene et de ne faire que le lavage de nez, dorénavant notre fille tousse.
Le pédiatre ne nous a pas indiqué si cela est une bronchite, que devons-nous faire ? Continuer seulement les lavages de nez ? Elle n’a pas de fièvre mais s’étouffe en toussant c’est assez impressionnant c’est notre premier enfant c’est la raison pour laquelle je vous demande un avis car les deux médecins rencontrés n’ont pas eu le même retour.
Je vous remercie.

La réponse de notre expert

WERNER Andréas Dr
Dr Andréas  WERNER

Bonsoir,

L’âge classique des laryngites est entre 6 mois et 6 ans. Les enfants présentent une toux aboyante à prédominance nocturne, avec une dyspnée inspiratoire et habituellement peu de fièvre. A trois mois, une laryngite isolée est assez rare.

Le traitement d’une laryngite repose sur un bon lavage nasal, une bonne aération de la chambre à coucher et une seule dose (UNIQUE !!) d’un corticoïde, donc pas de traitement sur plusieurs jours.

Sans examiner votre bébé je ne peux bien évidemment pas me prononcer sur un diagnostic. Statistiquement il y a actuellement beaucoup de bronchiolites, une pathologie plus classique à l’âge de votre bébé. La toux est plutôt sèche chez ces enfants et la dyspnée, si elle est présente, est expiratoire.

Le traitement repose effectivement de nouveau sur une bonne désobstruction des voies respiratoires hautes, ici associée à un fractionnement des repas.

Si votre bébé présente des vraies difficultés respiratoires, une fièvre pendant plus de 72 heures, une altération de l’état général ou une diminution des apports alimentaires en dessous de 50% des apports habituels, il faudra consulter de nouveau.