Partager

Maladie de Kawasaki et Covid-19 : faut-il s’inquiéter ?

1

Au Royaume-Uni, plusieurs enfants ont été hospitalisés après avoir contractés des symptômes se rapprochant de la maladie de Kawasaki. En France, à ce jour, une vingtaine d’enfants présentant des symptômes évoquant cette maladie ont été recensés dans les hôpitaux parisiens. Le Covid-19 est-il en cause ? Doit-on s’inquiéter pour nos enfants ? Est-ce prudent de les remettre à l’école ? Tour d’horizon des informations à notre disposition.

La maladie de Kawasaki : comment se manifeste-t-elle ?

La maladie de Kawasaki est une maladie inflammatoire rare avec environ 200 cas par an en France. Des atteintes cardiaques font partie des complications rares mais classiques de cette pathologie. Une fois pris en charge, le risque de mortalité existe dans 0,17% des cas seulement.

Le covid-19 est-il à l’origine d’une maladie évoquant la maladie de Kawasaki ?

Il est encore trop tôt pour déterminer si le Covid-19 et la maladie de Kawasaki ont un lien. Il est cependant essentiel de retenir les informations suivantes :

  • La maladie de Kawasaki existait avant l’épidémie de covid-19,
  • Le traitement de la maladie de Kawasaki est bien codifié, et connu des praticiens,
  • Un probable lien avec des affections virales est connu,
  • La maladie de Kawasaki est rare,
  • La maladie de Kawasaki n’a provoqué aucun décès en ce contexte de pandémie mondiale.

Est-ce prudent de remettre mon enfant à l’école au déconfinement ?

Voici les éléments à prendre en compte dans votre réflexion :

  • Les enfants sont bien moins infectés par le coronavirus que les adultes et bien moins contagieux.
  • Les enfants sont peu susceptibles de diffuser l’épidémie aux adultes.
  • L’ensemble des enfants, même ceux suivis pour des maladies chroniques, peuvent retourner à l’école. Concernant les enfants présentant des pathologies rares et graves, un professionnel de santé doit se prononcer.
  • Le port du masque n’est pas recommandé pour les enfants. Il peut être envisagé chez l’adolescent.
  • La situation scolaire va être similaire debut septembre.

Mon enfant est-il en danger ?

Inutile de vous inquiéter plus que de raison ! Pour préserver votre enfant, veillez à continuer à appliquer et à respecter les gestes barrières et autres recommandations d’hygiène en cette période de coronavirus. Faites confiance au corps médical, et, au moindre doute, téléphonez au médecin qui suit votre enfant. Il vous indiquera la bonne marche à suivre.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à vous référer au site de l’Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA) où des mises à jour régulières sont faites.