Partager

COVID & rentrée scolaire : les pédiatres se mobilisent

1

Dans une lettre ouverte rédigée par l’Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA) et différents groupes de la Société Française de Pédiatrie, les pédiatres se mobilisent pour anticiper au mieux la rentrée scolaire dans le contexte sanitaire actuel.

A l’approche de la rentrée scolaire, les pédiatres rappellent que les enfants ne sont pas la cible du coronavirus et anticipent sur les mesures à prendre, tant sur les plans de la prévention que de la prise en charge des enfants. Malgré la pandémie de covid, il est indispensable que les enfants retournent à l’école, lieu d’apprentissage important, dans de bonnes conditions.

Le virus continue à circuler en France ces dernières semaines, engendrant une augmentation significative du nombre de cas dans certaines régions. Il convient donc d’adopter des mesures raisonnables et efficaces face à cette problématique.

En effet, avec la rentrée scolaire et le retour en crèche des plus petits, le risque de survenue de contamination par le coronavirus, aussi bien chez les enfants que chez les adultes qui les encadrent, est réel.

Cependant, il risque d’y avoir un nombre important de suspicions de la maladie en raison des symptômes très peu spécifiques, la plupart du temps engendrés par d’autres agents pathogènes, viraux ou bactériens. Quelle réponse sanitaire y apporter ?

Les préoccupations des pédiatres

Dans cette tribune, les pédiatres évoquent 3 inquiétudes majeures :

  • Les tests de diagnostic COVID par PCR chez l’enfant.
    Ils préconisent la mise à disposition de tests de diagnostic rapide du coronavirus (notamment salivaires), qui permettraient de prendre des décisions plus rapidement pour la majorité des patients en pédiatrie, afin d’évaluer le risque de contagiosité du COVID-19.
  • Les vaccinations.
    Si le coronavirus circule toujours cet hiver, il s’ajoutera aux virus saisonniers. C’est pourquoi vacciner contre grippe et rotavirus représenterait un moyen de diminuer les consultations, les passages aux urgences et les hospitalisations.
  • La conduite à tenir en cas de dépistage d’un sujet atteint de COVID-19 (enfant ou adulte) dans une collectivité.
    Sans définir de stratégies claires et précises, la rentrée scolaire risque d’être chaotique avec des fermetures de classes voire d’écoles non justifiées par des raisons sanitaires et épidémiologiques, et fortement délétères pour les enfants et les apprentissages. Les pédiatres sont prêts à contribuer à la réflexion des autorités de santé et à relayer le plus efficacement possible les décisions qui seront prises.

 

Pour consulter la lettre ouverte, cliquez ici