> GUIDE PRATIQUE > Coin lecture > Quels livres... > Événements de janvier 2015...

Événements de janvier 2015...

de 2 ans à 11 ans
Mémoriser Je vous recommande l'article "Le coin lecture du Dr Mahé Guibert sur les événements de janvier 2015" sur le site mpedia.fr

Le coin lecture du Dr Mahé Guibert sur les événements de janvier 2015

Face aux événements dramatiques de la semaine du 7 janvier, on me demande de donner des conseils de lecture afin d’aider les jeunes enfants à appréhender l’inexplicable. Au départ je suis restée sans voix, sans idées… et presque sans envies tant la tâche me paraissait incommensurable… puis je me suis dit qu’il fallait au moins essayer…

L'avis du docteur

Je me suis donc rendue dans une ou deux librairies pour piocher des idées. De même j’ai parcouru quelques sites dont Ricochet et L’Ecole des Loisirs. J’ai utilisé des mots-clés comme terrorisme, attentat, guerre mais aussi liberté, solidarité, espérance, république…

Je ne pensais pas qu’il y ait d’album sur le terrorisme, or j’en ai trouvé un que je vous présente plus bas et dont le site sur lequel je l’ai trouvé fait une critique positive.

J’ai toujours milité pour ne pas proposer aux enfants un album qui colle de trop près à la réalité d’autant plus que cette réalité est traumatisante… et là on atteint quand même des sommets dans la violence de ce que l’on peut ressentir. Je serais donc prudente pour proposer un album sur les attentats de 2001 dans l’immédiat.

Par ailleurs je pense qu’il ne vaut mieux pas que nous racontions notre « vérité d‘adultes » aux jeunes enfants mais plutôt que nous leur offrions des textes un peu décalés qui permettent de laisser émerger leurs questions, leur commentaires, leurs inquiétudes. Le risque de proposer un récit événementiel et rationnel est sans doute d’en dire trop, en quantité et en qualité. Aussi j’ai cherché des textes « racontables » qui pouvaient avoir de près ou de loin un lien avec cette actualité.

Dans l’urgence qui m’a été faite de répondre à la demande, je n’ai pas eu les moyens de tous les lire… aussi me suis-je appuyée sur la présentation faite par le site Ricochet ou par les éditeurs eux-mêmes, je le signale avec des guillemets.

La plupart des albums que je vous propose s’adressent à des enfants entre 4 et 7 ou 8 ans. On ne trouve que très peu de titres pour les 0-3 ans, ce qui est compréhensible. Personnellement je suis d’avis de les tenir à l’écart de cette actualité terrifiante et inconcevable. Mais j’ai quand même signalé les ouvrages qui peuvent leur être accessibles.

Un album sur le terrorisme

  • Les oiseaux blancs de Manhattan - Xavier Armange, D’Orbestier Rêves Bleus :

« Un matin d'un bel automne comme chaque jour elle est partie dans un taxi jaune. »

Puis elle s'arrête au pied d'une grande tour, elle y monte. L'avion arrive, tout petit, sur une double page bleu ciel. On connaît la suite, bien sûr.

Sur un thème très peu traité jusqu'à présent - on le comprend, tant il est difficile de parler de l'horreur sans faire dans le voyeurisme ou le pathos - Xavier Armange déploie ses ailes de conteur et d'illustrateur. La réussite de cet album tient à peu de choses : la douceur des couleurs, la sobriété du dessin, les textes succincts. D'immenses gratte-ciels remplissent les pages, pas de personnages, pas d'animaux, pas de végétaux ; juste une nuée d'oiseaux blancs qui s'envolent de Manhattan ce 11 septembre plus comme un signe d'espoir que de fuite. Xavier Armange, dans ce livre d'une grande pudeur, exprime toute la douleur et l'incompréhension face à ces actes de terrorisme. Un bel hommage. » (Ricochet)

Des albums sur la guerre

  • Flon Flon et Musette - Elzbieta,  Ecole des Loisirs :

Il fallait l’immense talent d’Elzbiéta pour pouvoir écrire un texte aussi juste, aussi pudique et aussi délicat sur l’absurdité de la guerre. 

  • Waterloo et Trafalgar - Olivier Tallec, Père Castor Flammarion :

Un album sans texte, en bichromie au dessin fort et épuré. L’histoire de deux belligérants, retranchés chacun dans son camp que la guerre oppose violemment, mais dont le quotidien est si semblable.

  • L’ennemi - Serge Bloch, Davide Cali, Sarbacane :

« Un soldat, livré à lui-même au fond de son trou au cours d’une guerre interminable, s’interroge sur le silence de son commandement et surtout sur l’autre, l’ennemi, celui que son manuel décrit comme une « bête sauvage ». Déroulée sur un ton faussement naïf, la démonstration est imparable. » (L’éditeur)

  • Les loups noirs - Beatrice Deru Renard, Neil Desmet :

« Les loups noirs habitent dans la montagne aride et pelée. Ce soir, au grand conseil, deux espions viennent rendre compte de ce qu'ils ont observé dans la vallée. "Toutes les couleurs sont mélangées. Chacun fait ce qu'il veut où il veut et quand il veut." "C'est inadmissible! grogne leur chef. Nous devons intervenir! Partons en expédition!" Et bientôt, des dizaines de loups enragés dévalent la montagne sous les roulements de tambours. » (L’éditeur)

  • Tony Tiny Boy - Vincent Cuvellier, Dorothée de Monfreid, Hellium

«Tony Tiny Boy était rentré de la guerre contre les Indiens. Et les Indiens avaient perdu". Pourtant, le petit cow-boy n'exulte pas et ses parents le voient peu à peu changer... Les Indiens ont-ils vraiment perdu ? Et gagner une guerre, est-ce une vraie victoire ? Un album tout en douceur pour choisir de faire la paix au lieu de la guerre.» (Ricochet)

Des albums sur le chaos, la tempête

  • La tempête - Florence Seyvos, Claude Ponti - Lutin Poche Ecole des Loisirs :

La tempête c’est le déchaînement progressif des éléments naturels et son pouvoir dévastateur, c’est le dénuement qui y succède où seuls persistent les liens affectifs, et enfin c’est le retour au calme et à la sérénité et c’est la faculté des humains à reconstruire…

  • Dans la tempête - Gwendoline Raisson, Jean-Luc Englebert, Pastel :

Un bateau parti de Shangaï avec à son bord deux marchands, une comtesse et sa servante, un cuisinier, une famille nombreuse, un matelot et un capitaine fait naufrage dans la mer de Chine à cause d’une terrible tempête.  La panique et le découragement atteignent tout le monde sauf la petite servante qui tente de faire face et qui finit par organiser un sauvetage collectif… Un bel exemple de combat solidaire face à l’adversité…

  • Vacarme - Gaétan Dorémus, Notari :

Le fil conducteur c’est le bruit que fait le monde et qui inquiète ce petit éléphant qui les entend trop bien : dans ces bruits inquiétants il y a celui de la cocotte minute, de la circulation, du poulailler mais aussi des sirènes de police, de la guerre… et puis il y a celui de l’oiseau… et celui de l’éléphanteau lui même « je suis un éléphant petit qui fait du bruit moi aussi dans le si grand monde fait de bruits et de questions ». L’évocation d’événements violents est très discrètement esquissée, le texte est simple ce qui rend cet album accessible à des tout petits.

Les émotions

J’ai cheminé et j’ai pensé à des livres sur les émotions.

  • Avec quelques briques - Vincent Godeau - L’agrume Mars 2014 :

Un album animé qui nous raconte l’histoire d’un garçon qui mangeait des briques pour se sentir très fort, jusqu’à ce qu’une larme coule de ses yeux… le texte est construit sur la métaphore du château fort. C’est subtil, délicat, et certes, un peu fragile comme tous les « pop up ». Mais l’animation ne sacrifie rien à la qualité littéraire et esthétique de cet album, au contraire elle la soutient merveilleusement bien : un objet rare et précieux. 

  • A l’intérieur de moi - Aurélie Gaud, Acte Sud Junior, Aout 2012 :

« A l’intérieur de moi toutes sortes d’émotions forment un tourbillon. » Ainsi débute cet album. Le texte, en rimes, est très poétique et imagé, construit sur une alternance, savamment dosée, entre ce qui rassure et ce qui inquiète. Les illustrations, en harmonie avec le texte, sont des compositions géométriques, la plupart semblent faites de gommettes. Une apparente simplicité, bien adaptée au tout petit.

  • Aujourd’hui je suis…, Mies Van Hout, Minédition, Septembre 2011 :

Un adjectif par page pour désigner un état émotionnel et un poisson coloré, sur fond noir,  dessiné d’un trait vif qui illustre à merveille chacun de ces adjectifs. C’est simple, juste, non dénué d’humour et accessible pour les tout-petits. 

  • La couleur des émotions - Anna Llenas, Marie Antilogus, Quatre Fleuves :

« Le monstre des couleurs se sent tout barbouillé aujourd’hui. Ses émotions sont sens dessus dessous ! Il ne comprend pas ce qui lui arrive. Réussira-t-il à mettre de l’ordre dans son cœur et à retrouver son équilibre. Un livre animé pour découvrir ses émotions. » (L’éditeur)

  • Monsieur cent têtes - Ghislaine Herbéra, Mémo, janvier 2010 :

Un album très original, et d’une grande richesse : un monsieur se prépare à recevoir sa fiancée … et pour être prêt il doit trouver la tête qui va bien, qui traduit le mieux son état émotionnel. Pour cela il dispose dans son placard d’une collection impressionnante de masques issus de toutes les époques, de toutes les cultures et qui traduisent de nombreux ressentis. C’est très esthétique, très audacieux, et très bien perçu par les enfants.

  • Ca va pas - Charlotte Légaut, Editions du Rouergue (épuisé) :

« Ouah, ça va pas dans la tête d’Ida, c’est le foutoir, c’est le bazar pire que dans son placard »… le texte est en rimes et raconte la désorganisation intérieure de façon très imagée. Les illustrations faites de collages de papiers déchirés s’accordent à merveille avec le texte. L’originalité de ce livre est dans le réinvestissement artistique de ce désordre qui devient source de création.

D'autres livres :

Sur la peur :

  • Lucien la frousse - Jennifer Dalrymple, Ecole des Loisirs :

« Il se passe une chose terrible dans la forêt. Deux ogres ont capturé les amis de Lucien le lièvre et les ont enfermés dans des cages. Si Lucien ne fait rien à temps, ils les dévoreront. Mais que peut-on faire quand on est seul? » (L’éditeur)

Sur la liberté :

  • Le monde t’appartient - Ricardo Bozzi, Olimpia Zagnoli Grasset Jeunesse :

« La liberté de jouer, la liberté de grandir, la liberté d’être triste, la liberté d’apprendre... Le style d’Olimpia Zagnoli se caractérise par un graphisme épuré et légèrement rétro. À travers des images symboliques et colorées, cet album très graphique aborde avec simplicité un sujet immense : la liberté. » (L’éditeur)

Sur la liberté d’expression :

  • Les frères moustaches, Alex Cousseau, Charles Dutertre, Rouergue :

Les frères moustaches sont les bouffons qui font rire le peuple opprimé en prenant pour cibles  leurs dirigeants oppresseurs… ils sont mutilés, emprisonnés pour être réduits au silence mais toujours ils se relèvent… Extrêmement fort et tellement lourd de sens après l’attentat de Charlie Hebdo… ?

Sur le vivre ensemble, l’histoire de l’humanité :

  • Sept milliards de visages - Peter Spier, Ecole des loisirs :

Un album grand format où l’on passe en revue toutes les formes d’yeux, de nez, de chevelures mais aussi toutes les façons de se loger, de s’instruire, de croire, de jouer... qui se côtoient sur la planète... le principe est simple et le résultat efficace.

  • Nous, notre histoire - Yvan Pommaux, Christophe Ylla-Somers, Ecole des loisirs :

« L’humanité est née il y a environ 150 000 ans, en plein coeur de l’Afrique. Ensuite, lentement mais sûrement, les hommes ont exploré puis colonisé toutes les terres. D’abord chasseurs-cueilleurs, les hommes ont inventé des outils et sont devenus agriculteurs et éleveurs. Ils s’abritaient dans des grottes, ils ont appris à bâtir des maisons et à y rester. Puis l’écriture est née au Moyen- Orient, en Chine et en Amérique du Sud. Cousins éloignés les uns des autres, tous ont fondé des civilisations. Bientôt les premiers scientifiques ont questionné le monde, l’univers. Les inventions se sont succédé. En quelques siècles, des hommes qui vivaient isolés sur des continents, sans contacts, ont appris qu’ils formaient une seule famille : nous, les Hommes. Celle qui peuple notre monde d’aujourd’hui. Avec de grandes et belles images, des textes simples, c’est tout cela que raconte Nous, notre Histoire. »

  • Voir le jour - Emma Giuliani, Les grandes personnes :

"Un livre poétique, émouvant, qui donne à voir l’amitié, l’amour, la mort, l’enfance… toute la fragilité et la beauté de l’existence. Dépliez-le et faites surgir ses couleurs et éclore ses fleurs !" ( l’éditeur)

Quelques références plus « pédagogiques »

  • Les questions des tout petits sur les méchants - Marie Aubinais, Elsa Fouquier Anouk Ricard Bayard Presse :

Le livre est organisé en chapitre dont le titre est une question : pourquoi y a-t-il des méchants ?, comment se défend-on des méchants ?, Est-ce que les méchants sont toujours punis ?... En réponse un dialogue en bande dessinée entre un petit et un grand encadre un conte qui illustre la problématique. La présence de ce conte fait toute la richesse de cet album et évite le ton trop ouvertement pédagogique.  Dès 4 – 5 ans. 

  • Gaston, le petit garçon qui n’arrêtait pas de poser des questions - Marie Aubinais, Gwenaelle Boulet, Matthieu De Laubier, Catherien Proteaux Zuber Bayard Jeunesse :

« Gaston est un petit garçon d'aujourd'hui... Confronté à des situations du quotidien, il est amené à poser beaucoup de questions aux adultes, des questions sur la vie auxquelles il est parfois difficile de répondre. Où j'étais avant de naître ? Comment il est né, le monde ? Pourquoi on va à l'école ? Pourquoi il y a des méchants ? etc. De grandes images symboliques permettent au lecteur de réfléchir, de comprendre... et de trouver sa propre réponse ! À la fin du livre, 24 pages destinées aux parents permettent de poser un regard d'adulte sur ces questions d'enfants souvent déroutantes. »

Pour plus grands (école primaire) 

  • La riposte ! Comment répondre à la bêtise ordinaire - Jessie Magana, Alain Pilon Actes Sud Junior :

Sur chaque double page une phrase « cliché » représentative des idées préconçues contre lesquelles chacun a dû un jour ou l’autre se défendre : du sexisme (les filles sont des chochottes…) au racisme (en banlieue c’est  tous des racailles, les roms sont tous des voleurs…). Une réponse très ouvertement pédagogique est proposée, elle permet d’ouvrir la discussion.

Livres philosophiques

  • Je me demande - Jostein Gaarder, Akin Düzakin, La joie de Lire :

Par l’auteur du célèbre roman philosophique « Le monde de Sophie », ce livre propose une série de questions philosophiques, chacune illustrée d’une scénette dessinée au crayon. « Est-il possible d’avoir peur sans savoir de quoi ? Puis-je être sûr que tout ce dont je me souviens est véritablement arrivé ?... ». Pas de réponse à toutes ces questions mais une occasion d’ouvrir la réflexion.

  • La république à très petit pas - Jacques Azam, François Michel Actes sud junior :

« Que fait le président de la République ? Quelle est la différence entre pays, nation et État ? Qu’est-ce que la démocratie ? Comment le pouvoir français est-il organisé et réparti ? L’histoire et l’évolution de notre république enfin rendues accessibles pour les plus petits. » (L’éditeur) Dès 6 ans. 

Experts
Article publié le 20/02/2015 Mis à jour le 20/02/2015
Mémoriser Je vous recommande l'article "Le coin lecture du Dr Mahé Guibert sur les événements de janvier 2015" sur le site mpedia.fr