> Grossesse > Guide pratique > Où accoucher? > Hôpital ou clinique
Hôpital ou clinique
Lieu accouchement
de 1 Trim à Accouchement
Mémoriser Je vous recommande l'article "Hôpital ou clinique : comment choisir son lieu d’accouchement sans se tromper" sur le site mpedia.fr

Hôpital ou clinique : comment choisir son lieu d’accouchement sans se tromper

"L’hôpital est plus sûr", "à la clinique on est plus choyé"… Entre on-dit et réalité, il existe des différences entre l’hôpital et la clinique. Divers critères sont à prendre en compte pour choisir entre les deux et mettre son enfant au monde dans les meilleures conditions possibles.

Lorsque les parents habitent dans une grande ville, les choix qui s’offrent à eux sont souvent multiples. Les premières choses à prendre en compte, pour son lieu d’accouchement, sont la sécurité et la santé de l'enfant. La présence d’un service de réanimation dans les locaux est plus importante que le bouquet de fleurs ou la décoration de la chambre.

Combien ça coûte ?

A l'hôpital, les soins sont intégralement pris en charge par la Sécurité sociale et les parents n’ont rien à payer.

Si les futurs parents passent par le secteur privé en choisissant un praticien hospitalier, ils devront payer des honoraires pour les consultations et pour l’accouchement si c’est lui qui le réalise. Le montant des honoraires doit être affiché dans la salle d’attente. Dans le cas où ils sont supérieurs à ce que rembourse la Sécurité sociale ou la mutuelle, les parents devront s’acquitter de la différence.

A la clinique, si le praticien est en secteur I, les honoraires sont ceux remboursés par la Sécurité sociale et la mutuelle des parents. Les cliniques pratiquent en général le tiers payant et les parents n’ont donc rien à payer.

Si l’obstétricien est en secteur II, il prendra des honoraires supérieurs à ceux de la Sécurité sociale. La différence peut être prise en charge par la mutuelle des parents. Si ce n’est pas le cas, c’est à eux de payer la différence.

Pour l’accouchement, si l’anesthésiste est en secteur II, il est possible qu’il prenne des honoraires supérieurs au tarif de la Sécurité sociale.

Qui va pratiquer l'accouchement ?

A  la clinique, le travail est pris en charge par une sage-femme. L’accouchement est effectué par l’obstétricien qui a suivi la grossesse de la future maman ou bien par celui qui est de garde.

A l’hôpital, la sage-femme seule suit le travail en l'absence de pathologie. Elle réalise l'accouchement normal. L’obstétricien intervient en cas d’anomalie en cours de travail et/ou de nécessité d’effectuer une césarienne, ou encore pour un accouchement avec l’aide de ventouse ou de forceps.

Pour un accouchement par le siège ou s’il s’agit de jumeaux, l’obstétricien est également présent.

Son rôle peut être purement consultatif (avis, discussion des conduites à tenir et mise en place par la sage-femme d'éléments de surveillance complémentaires). Le médecin peut demander certains examens spécifiques. Si tout se passe bien, les futurs parents ne verront pas d’obstétricien sauf pour une visite de courtoisie.

Haut de page
Experts
Article publié le 02/07/2012 Mis à jour le 31/05/2016
Sources

Le grand Livre de la grossesse édité par les Editions Eyrolles écrit par le Collège national des gynécologues et obstétriciens français sous la direction du Professeur Jacques Lansac, édition 2012/2013.

Mémoriser Je vous recommande l'article "Hôpital ou clinique : comment choisir son lieu d’accouchement sans se tromper" sur le site mpedia.fr