Partager

Diversification alimentaire : introduction céréales et gluten

il y a 5 ans

Je suis jeune maman d’un bébé de bientôt 6 mois. Je l’allaite encore et j’ai, depuis une dizaine de jours, commencé les purées. Tout se passe bien et elle semble apprécier de découvrir de nouvelles saveurs et textures. Le médecin de ma fille m’a vivement conseillé d’introduire le gluten après ses 4 mois mais avant ses 7 mois pour éviter les risques allergènes. Il m’a conseillé de le faire par le biais de farines. Or, je ne sais pourquoi mais je ne suis pas trop convaincue par les farines à mettre dans le lait, d’autant plus que celles en grandes surfaces se revendiquent ”sans gluten”. Mes questions sont : ”Y a-t-il d’autres façons d’introduire le gluten dans l’alimentation de mon bébé, par le biais de compotes biscuitées par exemple (babybio ou hipp hop font ce genre de compote)? Si cela n’est pas suffisant et que l’ajout d’une farine s’avère nécessaire, celles vendues en pharmacie sont peut-être plus ”complètes” ? Me conseillez-vous une marque en particulier ?

La réponse de notre expert

BOCQUET Alain, Dr
 Dr Alain BOCQUET

Bonjour,

Pour limiter le risque de développer des allergies, la tendance actuelle est effectivement de proposer les aliments les plus allergisants (céleri, kiwi et fruits exotiques, fruits à coque, œuf, poisson, fruits de mer, etc.) beaucoup plus tôt qu’il y a quelques années. L’introduction de ces aliments se fait donc actuellement le plus souvent vers l’âge de 6 mois.

Mais l’intolérance au gluten (maladie cœliaque) n’est pas une allergie !

L’âge de l’introduction du gluten a été très débattu. S’il a longtemps été conseillé de ne l’introduire qu’après l’âge de 6 mois, les études menées ces dernières années ont semé le doute en donnant des résultats pouvant paraître contradictoires. Les études observationnelles ont mis en évidence un effet protecteur de l’introduction du gluten entre 4 et 6 mois et de l’allaitement maternel, chez les nourrissons à risque de maladie cœliaque. Mais la dernière grande étude randomisée européenne ne le confirme pas : en fait, il semble que l’introduction du gluten entre 4 et 6 mois n’a pas d’impact, ni protecteur ni délétère, sur le risque ultérieur de maladie cœliaque.

La quantité de gluten pourrait par contre jouer un rôle. C’est ce que suggèrent notamment les différences de prévalence de la maladie cœliaque entre des pays comme le Danemark et la Suède, où la quantité de gluten ingérée par les nourrissons varie fortement. Ainsi, quel que soit l’âge choix pour son introduction, elle doit débuter par de petites quantités.

En pratique, la diversification alimentaire débute par l’introduction des céréales vers l’âge de 4 ou 5 mois, dans le biberon du matin et/ou du soir à raison de 1 à 2 cuillères à café. On continue à proposer des céréales sans gluten jusque vers 6 mois révolus, et des céréales avec gluten à partir du 7ème mois, sans que cela ne repose sur aucune recommandation…

Une autre façon de donner du gluten est de proposer des biscuits et croûtes de pain, ce qui est conseillé à partir de 6 mois.