> Nouveau-Né > Guide santé > Suivi médical à la maternité > Soins et examens médicaux
Soins et examens médicaux
Soins salle de naissance
de Nouveau-Né à 1 mois
Mémoriser Je vous recommande l'article "Soins et examens médicaux de mon bébé à la maternité" sur le site mpedia.fr

Soins et examens médicaux de mon bébé à la maternité

On vous détaille ici tous les examens et les soins médicaux réservés à votre bébé, de la salle de naissance jusqu'à sa sortie de la maternité. De quoi s'assurer qu'il est en parfaite santé !  

En salle de naissance

Il y a encore quelques années, les bébés avaient tout juste poussé leur premier cri qu'ils étaient déjà éloignés de leur maman le temps du bain et des soins. Les habitudes ont heureusement changé sous l'impulsion des pédiatres et des sages-femmes en particulier. Aujourd'hui, si votre bébé se porte bien et s'adapte correctement à sa nouvelle vie aérienne, vous pouvez le garder contre vous pour faire doucement connaissance.

L'examen clinique complet et les soins seront réalisés un peu plus tard. Votre enfant est placé sur votre abdomen et votre thorax, ventre contre vous et tête sur le côté. Ses yeux sont grand ouverts et il cherche votre regard. Il est séché à l'aide d'un linge préchauffé et on lui couvre la tête d'un bonnet.

On vous protège ensuite tous les deux avec un linge sec et chaud pour que vous ne preniez pas froid. Pendant tout le temps où vous restez ainsi allongée avec votre nouveau-né, la sage-femme qui s'occupe de vous observe attentivement votre bébé pour vérifier que tout va bien : il respire correctement, il a un bon teint, il est bien tonique, etc.

Elle vous aide aussi à lui donner la première tétée si vous avez choisi d'allaiter (ou de donner simplement une tétée de bienvenue). Votre conjoint est là, tout à côté, pour faire lui aussi tranquillement connaissance avec son bébé.

Vous restez ainsi environ deux heures en salle de naissance. Avant que vous ne repartiez dans votre chambre, la sage-femme (ou le pédiatre) réalise un examen plus complet de votre bébé installé sur un plan de soins chauffé.

Elle teste notamment ses réflexes et vérifie que votre enfant ne présente pas de malformation, que son anus, son œsophage et ses fosses nasales sont bien perméables et que ses hanches sont stables. Elle lui administre aussi de la vitamine K par voie orale pour prévenir les hémorragies.

Les consultations du pédiatre, les premiers jours et à la sortie

Les consultations du pédiatre le 1er jour et à la sortie

Le pédiatre réalise le premier examen de votre bébé dans ses 24 premières heures de vie (parfois, il est présent en salle de naissance mais le plus souvent, il vient consulter votre bébé une fois que vous êtes revenue dans votre chambre). Le médecin observe à nouveau son tonus et teste ses réflexes.

Puis, il procède à plusieurs vérifications. Il s'assure par exemple que votre bébé ne présente pas de souffle cardiaque, de malformation ou encore de luxation de la hanche. Le pédiatre procède à un deuxième examen complet de votre fille ou de votre garçon avant que vous ne quittiez la maternité : il s'agit de la visite de sortie.

Il vérifie à nouveau que tout va bien (certaines anomalies ne se dépistent pas les premiers jours et c’est pour cette raison d’ailleurs qu’il y a encore d’autres visites systématiques prévues après la sortie).

Le pédiatre aborde avec vous le retour à domicile et complète les informations que vous avez déjà reçues de l’équipe de la maternité pendant votre séjour. Si vous avez des questions à lui poser, n’hésitez pas à les noter sur une feuille pour ne rien oublier pendant cette visite de sortie.

Les dépistages néonataux au 3e jour de vie

Au 3e jour de vie, la sage-femme, la puéricultrice ou l'infirmière prélève quelques gouttes de sang au niveau du talon de votre bébé quand il tète votre sein ou un biberon d'eau sucrée pour amoindrir la douleur.

A partir de ces gouttes de sang, on va réaliser des tests pour dépister plusieurs maladies aux noms compliqués à retenir : phénylcétonurie, hyperplasie congénitale des surrénales, hypothyroïdie congénitale, mucoviscidose.

Ces maladies sont souvent d'origine génétique et ne sont pas visibles à la naissance. Les détecter très tôt avec ces tests permet de traiter les enfants rapidement. Chez les enfants originaires des départements d’outre-mer, du pourtour méditerranéen, du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Asie, on dépiste en plus la drépanocytose.

Le dépistage des troubles de l'audition

Les tests ont lieu avant la sortie de la maternité, dans une pièce silencieuse et avant le bain, quand l'enfant est calme ou endormi. Ils sont complètement indolores. La technique consiste à envoyer un petit son dans l'oreille de votre bébé et à recueillir la réponse de son oreille à cette stimulation sonore.

Ne soyez pas étonnée si l'on ne réalise pas ces tests chez votre enfant car le dépistage des troubles de l'audition n'est pas généralisé en France bien que recommandé par la Haute autorité de santé (HAS). 

Zoom sur
Qu'est-ce que le score d'Apgar ?

A la naissance, les équipes médicales calculent le score d'Apgar du bébé pour apprécier sa vitalité.  Ce score compris entre 0 et 10 prend en compte la fréquence cardiaque de l'enfant, la coloration de sa peau, sa respiration, sa réaction aux stimulations et son tonus musculaire. Ce score est calculé à 1 minute puis 5 puis 10 minutes de vie.

Haut de page
Experts
Article publié le 25/05/2012 Mis à jour le 29/07/2014
Sources

«La sage-femme et le nouveau-né : compétences et bonnes pratiques », Dossier thématique 2012, revue du Collège National des Sages-Femmes.

Brochure « 3 jours, l'âge du dépistage » de l'Association française pour le dépistage et la prévention des handicaps de l'enfant.

Mémoriser Je vous recommande l'article "Soins et examens médicaux de mon bébé à la maternité" sur le site mpedia.fr

Drépanocytose

Elle est due à une anomalie de l'hémoglobine, une protéine qui se trouve à l'intérieur des globules rouges du sang et qui permet de transporter l'oxygène dans l'organisme. Cette anomalie provoque notamment des crises douloureuses au niveau de l'abdomen ou encore des reins ainsi que des infections sévères. Plus tôt la maladie est dépistée et mieux on pourra prévenir ces crises et ces infections.

Hyperplasie congénitale des surrénales

Elle est due à un dysfonctionnement des glandes surrénales. Une hormone appelée le cortisol n'est pas bien synthétisée. Dans un certain nombre de cas également, les hormones qui permettent de retenir l'eau et le sel font défaut alors que les hormones masculinisantes sont produites en trop grandes quantités. Le traitement repose sur l'administration d'hormones surrénaliennes.

Hypothyroïdie congénitale

La glande thyroïde ne secrète pas assez de thyroxine, une hormone indispensable à la croissance et au développement cérébral du bébé. Le traitement consiste à administrer quotidiennement par voie orale cette hormone à l'enfant.

Mucoviscidose

Cette maladie entraîne notamment une insuffisance pulmonaire et pancréatique. Plus l'enfant est pris en charge tôt et meilleure sera sa qualité de vie.

Phénylcétonurie

Cette maladie est provoquée par l'accumulation dans l'organisme de la phénylalanine qui est un des composants des aliments. Les bébés atteints de phénylcétonurie ne possèdent pas l'enzyme qui permet de transformer cet acide aminé. Quand elle est présente en trop grandes quantités, la phénylalanine peut provoquer des dégâts cérébraux. C'est pourquoi on met en place très tôt chez les enfants malades un régime pauvre en phénylalanine afin qu'ils grandissent en bonne santé.