Partager

Alcool et allaitement : quels risques pour mon bébé ?

Dernière question posée le 09/12/2015

Bonjour,

J’ai accouché d’un bébé en parfaite santé début octobre.

Quand je ne suis pas là, il prend des biberons de mon lait que je tire.

Or, hier, son père a fait tomber le seul biberon de côté qu’on avait.

J’ai donc dû rentrer de la soirée où j’étais, pour nourrir mon enfant. Or, j’avais bu trois verres de vin et avalé la dernière gorgée une bonne heure avant la tétée.

Je connais plusieurs femmes qui ont bu occasionnellement pendant leur allaitement et assurent que leurs enfants n’en ont pas souffert.

Mais quels sont les impacts pour le bébé ?

Est-ce grave de boire occasionnellement et dans des quantités raisonnables pendant l’allaitement ?

Merci de votre réponse

La réponse de notre expert

WERNER Andréas Dr
Dr Andréas  WERNER

Bonjour,

Même si pendant la grossesse l’absence d’un seuil est établi et la tolérance zéro est la recommandation actuelle, ceci est moins valable pour l’allaitement.

Ne nous faites donc pas de soucis, il est très peu probable que votre bébé ait souffert des trois verres de vin, si c’est exceptionnel.

Mais il serait souhaitable que vous évitiez un maximum les sorties en soirée, boite, concert etc. durant les premier 2-6 mois de votre enfant.

Durant cette période dite « de l’attachement », votre présence quasi constante auprès de votre bébé, un maximum en peau-à-peau, est primordiale et un investissement dans votre vie future.

Et croyez-moi, cette période est même trop courte et va vous manquer terriblement après.