Partager

Vaccination contre la coqueluche

Mis à jour le 30 août 2018

 Dr Michel NAVEL
 Dr Georges THIEBAULT

Écrit par 2
de nos experts

1

La coqueluche est une infection respiratoire qui peut être évitée grâce à la vaccination. Comme vous pourrez le voir en vous référant à la dernière mise à jour du calendrier de vaccination, les autorités sanitaires ont rendu ce vaccin obligatoire pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018.

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

La coqueluche

La coqueluche est une infection respiratoire d’origine bactérienne. Elle se transmet par voie respiratoire lors de toux. On évoque la coqueluche devant une toux qui s’accentue depuis plus de 7 jours avec quintes, reprise respiratoire difficile (appelée chant du coq) et vomissements. La coqueluche peut entraîner des complications neurologiques et pulmonaires.

Chez le nourrisson, les quintes de toux et l’atteinte neurologique associée peuvent exceptionnellement provoquer une asphyxie et entraîner la mort. Sans traitement, le sujet atteint est contagieux pour son entourage durant 3 semaines.

Noms des vaccins contre la coqueluche

Il n’existe plus de vaccin coquelucheux seul. Il s’agit maintenant de vaccins combinés 4 valences, c’est-à-dire qui protègent contre 4 maladies, à savoir la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la coqueluche. Ils ont pour nom Infanrix Tetra®, Tetravac acellulaire®, Repevax® et Boostrix Tetra®.

Peuvent même être associées 5 ou 6 valences: la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, les infections à Haemophilus influenzae type b (Infanrix Quinta® et Pentavac®) et l’hépatite B (Infanrix Hexa®).

Découvrez les réponses aux allégations suivantes sur le site de l’AFPA (Association Française de Pédiatrie Ambulatoire) :

Rappel pour les adultes et futurs parents

Le rappel de la coqueluche à l’âge de 25 ans protège aussi les nourrissons de moins de 3 mois que l’on ne peut pas encore vacciner. Les futurs parents sont particulièrement concernés. Ce rappel est réalisé en même temps que le rappel diphtérie-tétanos-poliomyélite.

Pensez-y !

Coqueluche : se faire vacciner pour protéger ses enfants

La coqueluche est toujours présente, répandue dans le monde entier, aucun traitement ni vaccination ne permettra un jour son éradication. Le nombre de cas a particulièrement progressé ces dernières années. Le vaccin coquelucheux a une durée de protection limitée dans le temps, la maladie coqueluche aussi (on peut faire plusieurs coqueluches dans sa vie). La plupart du temps ce sont les parents ou l’entourage proche qui sont à l’origine de la contamination.

La maladie est plus grave chez les nourrissons (malheureusement encore mortelle parfois !) l’objectif primordial est de vacciner tôt, en pratiquant les rappels réguliers dans l’enfance. Il est aussi essentiel d’éviter que l’entourage ne puisse contaminer un tout petit, en particulier les futurs parents doivent se faire vacciner. C’est ce qu’a rappelé le Haut Conseil de la Santé Publique dans ses nouvelles recommandations du 20 février 2014. Il conseille tout particulièrement la vaccination aux parents de nourrissons ou à toute personne amenée à s’occuper ou à approcher un nourrisson (les grands parents par exemple) ainsi qu’aux professionnels de santé de la petite enfance. Ainsi, l’administration d’un vaccin dTcaP est recommandée à 25 ans pour les personnes qui n’ont pas reçu de vaccin contre la coqueluche depuis plus de cinq ans (un  rattrapage peut être proposé jusqu’à 39 ans révolus), avec rappel complémentaire tous les 10 ans en cas de contact régulier avec un nourrisson. Pour les professionnels de santé, il est conseillé de calquer les rappels coquelucheux sur les rappels dTP.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cet article n'a pas encore suffisamment de votes, soyez le premier à le noter

« Guide des vaccinations », édition 2012, Direction générale de la santé, Comité technique des vaccinations. Edition INPES

Infovac-France, Ligne directe d’information sur les vaccinations : www.infovac.fr

 

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Le service de questions-réponses est fermé durant tout l'été, nos experts prenant des vacances bien méritées ! Il ré-ouvrira début septembre. D'ici là, vous pouvez trouver des éléments de réponses au sein de nos articles ou parmi les questions déjà posées par d'autres parents de la communauté mpedia. Nous vous souhaitons un très bel été !