Partager

Mon enfant a mal au ventre

Mis à jour le 22 mars 2019 2 de nos experts

 Dr Olivier MOUTERDE
PR

Écrit par 2
de nos experts

1
(c) Freepik

Les enfants se plaignent souvent d’avoir mal au ventre. La question est de savoir s’il ne s’agit que d’une douleur fonctionnelle (c’est à dire sans maladie physique associée) ou si elle est symptomatique d’une maladie.

Sommaire de l'article

Les maux de ventre

Les maux de ventre peuvent être très gênants mais heureusement, la plupart du temps, ils sont sans gravité. Ils sont très fréquents chez l’enfant d’âge scolaire. En l’absence d’autres signes il faut vous rassurer et rassurer l’enfant. Une inquiétude exagérée autour de l’enfant peut entraîner un retentissement important sur la vie quotidienne (avec absentéisme scolaire), et une augmentation des douleurs.

Les douleurs abdominales

Les douleurs abdominales expriment parfois la présence d’une maladie organique, en s’accompagnant alors d’autres symptômes. Petit tour d’horizon des signes à surveiller :

  • Votre enfant se plaint de douleurs abdominales. S’il s’agit d’une plainte isolée (aucun autre symptôme), survenant rarement, et si la douleur vous semble modérée, ceci est banal et arrive à tout le monde!
  • Si ces douleurs persistent, se répètent, il s’agit alors de maux de ventre chroniques qui sont souvent fonctionnels. Les maux de ventre sont situés autour du nombril ou passent de droite à gauche. Ils durent rarement longtemps (quelques minutes), et disparaissent souvent quand l’enfant est distrait ou va aux toilettes. Hormis ces douleurs de ventre, votre enfant mange normalement, son état général n’a pas changé, il ne se plaint de rien d’autre, il grossit normalement, il n’a pas mal la nuit. Il s’agit probablement de simples spasmes abdominaux qui n’ont, à priori, rien d’inquiétant.
  • Des maux de ventre répétés, sans autre symptôme, peuvent être également liés à une anxiété provoquée par un changement: déménagement, entrée à la crèche, séparation des parents, chômage, décès d’un proche, etc. Les douleurs surviennent souvent dans des conditions identiques (avant d’aller à l’école, de se coucher, pendant les repas, etc.). Cela correspond alors à un véritable langage du corps pour parler de son désarroi, de sa tristesse, de son angoisse. Si c’est le cas (par exemple l’entrée à la crèche, à l’école), n’hésitez pas à parler à votre enfant, expliquez-lui la situation (même s’il est tout petit, vos paroles le réconforteront et l’aideront à passer le cap) : “Je dois reprendre mon travail, pendant ce temps là, tu resteras à la crèche, on va bien s’occuper de toi. Je reviendrai te chercher en fin de journée”.

Dans quel(s) cas consulter votre pédiatre ?

Vous devez consulter votre pédiatre si votre enfant, quel que soit son âge, se plaint de maux de ventre soudains, violents et de courte durée, mais allant en augmentant et s’il présente d’autres symptômes :

La douleur aiguë est en général liée à un trouble organique et s’accompagne d’un ou plusieurs autres signes. La douleur qui réveille la nuit, qui est localisée précisément (en dehors de la région du nombril) est suspecte d’avoir une cause organique. Celles ci sont très diverses, pouvant toucher différents organes.

Ces signes peuvent être ceux:

  • d’une constipation. (Si c’est un bébé, il hurle, semble inconsolable, est tout rouge, il y a des traces de sang dans ses selles qui sont par ailleurs très dures et ont du mal à sortir, son ventre est tendu).
  • ou d’une diarrhée (ses selles sont très liquides et surviennent brutalement en abondance et plusieurs fois par jour, il souffre, et s’agite)
  • Éventuellement d’une gastro-entérite : (si les maux de ventre et la diarrhée sont accompagnés de vomissements, fièvre, perte d’appétit etc.)
  • Si la douleur est localisée en bas à droite du ventre, que l’enfant est pâle, a de la fièvre et vomit… Il s’agit peut-être d’une crise d’appendicite. L’enfant ne doit ni boire ni manger. N’attendez pas pour consulter.
  • S’il souffre de constipation et de vomissements (sans qu’il y ait de fièvre) il peut s’agir d’une occlusion intestinale
  • Un enfant entre 6 mois et 3-4 ans peut faire une invagination intestinale aiguë avec des crises douloureuses abdominales qui se répètent et sans pour autant de fièvre ou même de vomissements.
  • D’autres signes associés doivent vous inquiéter : jaunisse, brûlures en urinant, fièvre, selles rouges ou noires, maux de tête, vomissements verts ou jaunes.

La multiplicité des affections possibles (allergies alimentaires, infection urinaire, ORL, etc.) doit vous conduire à rester vigilant, en surveillant les signes associés. Dans tous les cas, un retentissement sur la croissance de votre enfant (il perd du poids ou n’en prend pas suffisamment) est le signe d’une pathologie organique. Par précaution, n’hésitez pas à prendre un avis médical. Une consultation précoce permet en effet de trouver plus rapidement un traitement adapté et efficace.

Zoom sur

Le nourrisson

Dans le cas d’un nourrisson qui va bien par ailleurs, il peut s’agir de simples coliques les maux de ventre peuvent s’accompagner de difficultés à évacuer ses selles (mais votre enfant finit quand même par y arriver), de gaz, ballonnements, régurgitations, selles consistantes ou molles.

Détecter la présence, l’endroit et la cause des douleurs chez un nourrisson est particulièrement difficile. N’hésitez pas à consulter votre médecin.

S’il est nourri au biberon, vérifiez au moment de la préparation que vous respectez bien les doses prescrites par le fabricant de lait.

Cet article vous a-t-il été utile ?

American academy of pediatrics. Caring for your baby and young child: birth to age 5, Bantam Books. 2004. 752 pages

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Ce service est fermé pour le moment, vous pouvez poser vos questions à nos experts du lundi matin jusqu'au vendredi à 12h.