Endormissement difficile à 3 ans, que faire ?

Bonjour,

Notre fils a trois ans et nous n'avons jamais rencontré jusque là de problèmes au moment du coucher. Depuis quelques mois, le coucher se passe plutôt bien entre 20 h et 20h30 avec ses rituels ( brossage de dents, histoires, câlins) mais ensuite il appelle pour différentes raisons ( faim, soif, pipi, loups ...). Il se lève sans cesse , il joue dans le noir dans sa chambre, se déplace ou encore va dans notre chambre et allume toute les lumières . C'est sans fin, il a toujours réponse à tout ; nous y allons, nous le recouchons et nous lui expliquons qu'il est l'heure de dormir pour les petits garçons. Quelques fois j'accepte qu'il "lise" un peu dans son lit puis je reviens et éteint la lumière. Il est capable d'appeler pendant une heure ou alors il parle tout seul très fort.Bref, ce qui me gène c'est qu'il s'endort souvent entre 22 et 23 h .Il semble excité et cela énerve tout le monde .(je précise qu'il dort dans un "grand lit" et qu'il est encore à la crèche , né en janvier)

08/03/2019

Cette phase est tout à fait habituelle chez les enfants. La séparation du sommeil et le noir sont tout à fait angoissants pour beaucoup de monde mais surtout pour les enfants et surtout à cet âge. Il y a beaucoup de cultures où tout le monde dort dans la même chambre et même dans le même lit mais ce n’est pas le cas dans notre culture. Et pourtant … les parents, eux, dorment à deux (en principe) et quand il y a plusieurs enfants il est fréquent d’en mettre deux dans la même chambre ce qui résout complètement cette. 

Je vous conseille de laisser la porte de la chambre de votre enfant entre-ouverte et une lumière allumée dans une pièce adjacente et de la laisser allumée toute la nuit. Votre enfant s’endormira ainsi en lisant un livre ou en jouant dans son lit en entendant les bruits de la maison (musique douce ou Tv ou bruits de vaisselle ou vos bavardages …et il sera beaucoup plus rassuré. Et à  partir de là vous ne devez plus accepter ses levers et être fermes : ‘ c’est l’heure des parents, nous ne voulons plus te voir » Cela bien sûr si la soirée a été suffisamment longue pour qu’il profite bien de vous. Récupérer un enfant à 18h30 à la crèche, rentrer vite , le baigner ( est-ce vraiment utile chaque soir, préparer le repas ( ne peut-on le faire en avance) , diner ( bien sûr sans TV) et le coucher …tout cela sans avoir eu le temps de jouer avec lui, de parler, de trainer, c’est aller au devant de difficultés de séparation au coucher. Il vaut mieux le coucher une heure plus tard et qu’il profite bien de vous plutôt que de batailler pendant une heure. Au final l’heure de sommeil sera la même mais la soirée beaucoup plus agréable pour tous.

Auteurs :
SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
Article publié le 08/03/2019 Mis à jour le 08/03/2019