> Mon pédiatre & Moi > Questions/Réponses > Sommeil > Sommeil et alimentation perturbés après une hospitalisation, à 4 mois

Sommeil et alimentation perturbés...

Bonjour,

Mon fils de 4 mois a été hospitalisé il y a maintenant 15 jours pour une pneumopathie. Depuis notre retour à la maison il ne dort plus de la nuit, je suis obligée de lui faire deux bibis de 150 par nuit (il en prend 4 la journée de 210 qu’il ne finit pas forcement).

Je ne sais pas quoi faire pour qu'il retrouve un rythme et soit plus serein car même en journée ce n'est plus le même bébé. Ses siestes sont courtes et il râle souvent sauf dans les bras.

Pour précision il souffre d’un RGO. Avant son hospitalisation il ne faisait pas ses nuits et je sais qu’il peut ne pas les faire avant l'âge de 6 mois mais je voudrais qu’il retrouve un sommeil paisible et qu’il ne mange pas autant !

Merci pour vos conseils.

3 mois
Je vous recommande l'article "Sommeil et alimentation perturbés après une hospitalisation, à 4 mois" sur le site mpedia.fr
21/02/2019

Bonjour,

Votre fils a subi une épreuve en raison de cette hospitalisation. Il a été séparé de vous et son environnement a changé. Il a été entouré de personnes inconnues. Il a subi des examens qu’il a pu ressentir comme traumatisants. La maladie et ses symptômes angoissants a été en elle-même une épreuve… Pour toutes ces raisons, votre bébé a un sommeil perturbé, il a besoin de se rassurer et de se retrouver auprès de vous et entouré de votre affection afin d’oublier peu à peu cette épreuve. Ceci prendra plusieurs semaines…

D’autre part, pendant la maladie, son appétit a été perturbé et il n’a probablement pas pris le poids qu’il aurait dû prendre : il est donc en rattrapage avec des rations temporairement augmentées. Cependant il ne faudrait pas que les biberons soient considérés comme une forme de câlin… Essayez donc de vérifier si de bons câlins ne pourraient pas remplacer cette alimentation nocturne ?

Cette réponse vous a été utile ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester gratuit en faisant un don. Nous avons besoin de vous !

Auteurs
Article publié le 20/02/2019 Mis à jour le 22/02/2019