Mon fils de 4 mois a un sommeil très agité, que faire ?

Bonjour, J ai un petit garçon de 4 mois et depuis ses 2 mois les nuits sont difficiles. Il a un comportement en dormant qui nous empêche de dormir une bonne partie de la nuit. On a l'impression qu'il se bat dans son sommeil : il claque très fort ses jambes et ses bras sur son lit, il est très très agité et des fois même il se plie en deux. On a remarqué aussi qu'après avoir fait un gaz, il se calme pendant quelques minutes, pourtant ses selles sont normales, il n'est pas constipé. Cela arrive autour d'1 heure du matin et ce, pendant presque tout le reste de la nuit et ce qui nous étonne c'est que pendant les siestes de la journée, il est très calme tout se passe bien aucun signe troublant. J attends vos conseils et espère trouver une solution.

 

08/02/2019

Le sommeil des bébés est fait de 60% de sommeil agité le premier trimestre et cela passe à 40% après 3 mois. Ce sommeil agité correspond à notre sommeil paradoxal celui des cauchemars où nous nous s’agitons. Cela semble très marqué chez votre bébé mais pourtant vous avez remarqué qu’il dort. Quoi que vous en pensiez il s’agit d’un sommeil réparateur. Il est toujours très difficile de dormir à côté d’un bébé pendant ces phases de sommeil agité. Beaucoup de parents pensent comme vous que le bébé est inconfortable et le lèvent pour le câliner. Ce faisant ils le réveillent ce qui désynchronise complètement le sommeil de l‘enfant et engendre des troubles du sommeil ultérieurs. Le fait qu’il ait des gaz n’est pas du tout significatif : tous les bébés et tous les adultes ont besoin d’émettre des gaz pour évacuer l’air dégluti.

Dans le cadre de la prévention de la mort subite des nourrissons, il est recommandé que le bébé dorme dans la chambre des parents jusqu’à 6 mois. Néanmoins si votre bébé s’agite au point de vous empêcher de dormir il vous faut peut-être prendre la décision de le mettre dans sa chambre ou, par souci de prudence tout de même, patienter encore deux mois et en tous les cas le laisser …dormir même bruyamment.

Auteurs :
SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
Article publié le 08/02/2019 Mis à jour le 08/02/2019