> Mon pédiatre & Moi > Questions/Réponses > Sommeil > Dort très peu en journée, à 3 mois 1/2

Dort très peu en journée, à 3 mois...

Bonjour,

Mon bébé de 3 mois et demi fait de très bonnes nuits sans réveils (20h30 - 10h en moyenne) mais la journée il est très difficile de lui faire faire des siestes. Il en fait 3 de 30 petites minutes. Le problème est qu'il se réveille en pleurs à chaque fois et ne se rendort pas. Il semble pourtant très fatigué. Impossible de le calmer que ce soit dans les bras, sur son tapis, dans son lit, dans son transat, il pleure et baille pendant 1h jusqu'à son prochain biberon (210ml toutes les 3h environ..).

Dois-je le laisser pleurer dans son lit pour qu'il se rendorme seul ? Dois-je changer le rythme en le levant plus tôt ? Ce qui impliquerait d'espacer les biberons de 4h et qu'il pleure 2h... Je ne sais plus trop comment faire, dans mes bras il s'agite, se tend, "lance" sa tête en arrière... C'est systématique après chaque sieste... Alors certes j'ai de la chance qu'il fasse ses nuits (de quoi je me plains me diraient certains de mes proches) mais ça n'en demeure pas moins très éprouvant...

 

3 mois
Je vous recommande l'article "Dort très peu en journée, à 3 mois 1/2" sur le site mpedia.fr
ARCHIVE

Bonjour,

Bien sûr, vous avez de la chance qu’il fasse de très bonnes et longues nuits … Il n’empêche, je comprends bien que la journée soit très épuisante…

Vous me dites que votre bébé prend des biberons de 210 ml toutes les 3h de 10h à 20H il a ainsi 4 x210 ml. Je ne connais pas son poids mais 210 ml c’est un volume relativement important à 3 mois et demi et je me demande si 150 à 180 ml ne serait pas mieux, quitte à ce qu’il ait un 5ème biberon quand vous le sentez trop impatient. Je crois qu’il vous faudrait essayer. Le rythme veille/sommeil des nouveau-nés n’est jamais fixe avant 4 à 6 mois et se décale un peu chaque jour.

Un bébé de 3 mois et demi n’est jamais calme seul, quand il est éveillé, plus de quelques minutes. Il a besoin de beaucoup d’interactions. Il faut, « malheureusement » car on ne peut rien faire d’autre, beaucoup s’occuper de lui : les bras beaucoup, les promenades, jouer avec lui quand il est sur son tapis (ou dans son transat peu de temps), jamais de TV allumée dans la pièce où il est. Il faut le changer fréquemment de position… C’est éprouvant de s’occuper d’un petit bébé, vous avez bien raison. Vous me dites qu’il pleure tout le temps quand il est éveillé mais vous ne me dites rien sur ses acquisitions, son éveil. Il doit bien y avoir des moments où vous échangez, face à lui, sourire, gazouillis, longues discussions etc … parlez-lui, racontez-lui beaucoup de choses ! C’est ça qui est important. Il s’éveille au monde et ne peut le faire qu’en face à face avec vous, en échange. Il n’a aucune autonomie et ne peut rien faire seul sauf à commencer à jouer avec ses mains et à regarder autour de lui mais juste par épisodes de quelques secondes.

Il se réveille de ses siestes non pas en pleurant mais en criant. C’est juste qu’il vous appelle et que les bébés humains n’ont pas de mot pour appeler leur maman quand ils sont réveillés, juste des cris. Après oui, vous avez raison, si vous le sentez vraiment fatigué et qu’il baille, qu’il se jette en arrière agacé, alors qu’il pleure dans vos bras, oui il faut le poser dans son lit et le laisser seul trouver son sommeil, même au prix de 10 minutes de cris mais guère plus selon l’intensité des cris. Parfois on les agace à vouloir les bercer et les tenir dans nos bras. On est soi-même agacé et cette tension se transmet. Il vaut mieux qu’il hurle dans son lit et que vous vous éloigniez pour vous reposer un peu, écouter de la musique pour vous apaiser que de le garder dans vos bras en étant excédée.

N’hésitez pas à la confier si vous le pouvez (grand-mère ? ou à son papa quand il rentre le soir) pour aller prendre un peu de temps pour vous ( sport, sorties avec des copines …) Il va grandir et être de plus en plus calme, mais il faut que vous le soyez aussi.

Cette réponse vous a été utile ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester gratuit en faisant un don. Nous avons besoin de vous !

Auteurs
Article publié le 17/12/2018 Mis à jour le 19/12/2018