Remplacer les protéines animales dans l'alimentation à 4 mois 1/2

Bonjour,

Mon bébé à commencé sa diversification alimentaire à 4 mois et demi. Aujourd'hui, ma pédiatre m'a indiqué qu'il pouvait manger de tout, y compris céréales et légumineuses.

Étant moi-même lacto-ovo-vegetarienne, j'aimerais savoir comment remplacer les protéines animales par des protéines végétales (céréales /légumineuses), uniquement sur certains repas car chez sa nounou et avec son père il mangera de la viande.

J'aimerais connaître les proportions (grammage) sur un repas ? Qu'en est-il du fromage, est-il une source de protéine au même titre que la viande ?

Merci d'avance. 

 

12/07/2018
Si votre bébé mange de la viande chez sa nounou et avec son père, cela limite le risque de carence en fer. Cependant, tant que votre enfant recevra du lait infantile (1er âge, 2e âge et lait de croissance) les apports de fer seront corrects. Le poisson est important pour l’apport d’acides gras polyinsaturés (ARA et DHA), et le DHA ne se trouve pratiquement que dans le poisson (surtout les poissons gras : saumon, maquereau, sardine, hareng). Il serait bien que votre bébé en consomme chez sa nounou et avec son père. Les acides gras polyinsaturés, dont le DHA sont présents dans le 1/3 des laits 1er âge, et dans quelques laits 2e âge (cela sera obligatoire dès 2020).

Les apports protéiques sont importants dans le lait, les laitages et les fromages.

Pour les protéines végétales il est conseillé de mélanger les 2 groupes de glucides complexes :
- céréales (blé, seigle, orge, avoine, riz, maïs, etc.) et pseudo-céréales (sarrasin, quinoa) sous forme de céréales 2e âge dans le biberon, pain, ou céréales associées aux légumes verts : semoule fine, pâtes, vermicelles, riz, polenta, quinoa, etc.
- féculents ; pommes de terre, patate douce, manioc (tapioca), et légumes secs (lentilles, pois cassés, pois chiches, haricots secs, fèves, etc.).
 
Il est conseillé d’associer dans un même repas des végétaux complémentaires : les légumineuses sont pauvres en méthionine alors que les céréales en sont riches, les céréales sont pauvres en lysine alors que les légumineuses en sont riches ; les fruits oléa¬gineux et les graines sont pauvres en lysine alors que légumineuses en sont riches, les légumineuses sont pauvres en méthionine alors que les noix et graines en sont riches. Les graines germées sont intéressantes car au début de la germination et au cours de la fermentation, les teneurs en vitamine B sont augmentées. Le régime végé¬tarien, qui a comme seuls interdits la viande et le poisson, peut être envisagé chez l’enfant à condition d’être parfaitement équilibré.
 
La quantité de légumes verts n’est pas limitée, alors qu’une ration de 200 g environ de glucides complexes semble suffisante. Il faut respecter l’appétit de votre enfant.
 

 

Auteurs :
BOCQUET Alain, Dr
Article publié le 12/07/2018 Mis à jour le 12/07/2018