> Mon pédiatre & Moi > Questions/Réponses > Santé > 1,5 ans intoxication alimentaire

1,5 ans intoxication alimentaire

J'ai donné un biberon à ma fille, qui était déjà préparé avant 6 heure que j'ai laissé a côté de mon lit, lait croissance.

Dans l'après-midi elle a commencé à vomir chaque fois qu'elle mangeait quelque chose.

Je ne sais pas quoi faire.

Aidez-moi.

1,5 an
Je vous recommande l'article "1,5 ans intoxication alimentaire" sur le site mpedia.fr
28/06/2018

Il peut effectivement s’agir d’une intoxication alimentaire due au lait.

Donnez à votre demoiselle le soluté de réhydratation orale, glacé, petites quantités.

Augmentez les quantités au fur et à mesure, à condition qu’elle s’arrête de vomit.

 

Si elle continue à vomir, il faudrait consulter un médecin.

 

Le traitement correspond à celui d’une gastro-entérite. Voici les conseils en plus.

 

Conduite à tenir en cas de gastro-entérite du nourrisson :

Définition : Diarrhée (> 3 selles liquides / jour chez les grands, plus de selles que d’habitude chez le petit), aiguë (depuis moins de 7 jours) ± vomissements ± fièvre (rarement importante, sauf déshydratation importante)

 

En France chaque année 18 000 hospitalisations et 7 – 20 décès pédiatriques.

En Europe l’incidence chez l’enfant en dessous de 3 ans est de 0,5 à 1,9 épisodes par an.

La grande majorité des gastro-entérites est d’origine virale.

 

Les solutés de réhydratation orale (SRO) sont les seules boissons adaptées à proposer à un nourrisson présentant une diarrhée aiguë afin de prévenir ou de traiter la déshydratation.

 

Les solutions disponibles en France sont les solutions hydro-électrolytiques sucrées (Alhydrate, Adiaril, Blédilait RO, Fanolyte, GES45, Hydrigoz, Lytren, Picolite, Viatol). Elles ne doivent pas être confondues avec les substituts lactés qui ne servent pas à réhydrater mais à nourrir. Elles se composent principalement d’eau, de sodium et de sucre, dans des proportions adaptées aux pertes de l’enfant. Le sucre facilite l’absorption intestinale du sodium et ainsi de l’eau, tout en réduisant les vomissements.

Toutes les autres boissons (eau sucrée, eau pure, sodas dont le coca, boissons pour sportifs) sont inadaptées chez les nourrissons, car elles n’apportent peu ou pas de sodium et/ou trop de sucre.

 

En pratique :   Comment utiliser la solution ?

  • Verser un sachet de poudre de la solution dans un biberon de 200 ml d’eau potable. Ne rien ajouter et respecter cette proportion. Consommer dans les 24h suivant la reconstitution. Le mélange transparent est proposé par petites quantités (10-20ml), à intervalles réguliers (10-15 minutes). Faire ingérer lentement. Si le nourrisson refuse la solution, c’est presque toujours parce qu’il n’a pas soif et n’est pas déshydraté. Il faut continuer de lui proposer régulièrement la solution qu’il boira dès les premiers signes de déshydratation.

« Un enfant déshydraté a soif ! Un enfant qui a soif, boit ! »

  • En cas de vomissements, il faut donner la solution bien fraîche (la laisser au réfrigérateur), au début toutes les 5 min, par petites gorgées ou même à la cuillère. La solution permet d’arrêter les vomissements dans la grande majorité des cas. Chez les plus grands ou en cas de refus du SRO vous pouvez tenter du jus de pomme dilué à moitié, en suivant une publication canadienne récente.
  • Ensuite, on laisse boire à volonté l’enfant qui règle ses apports selon sa soif. Un nourrisson peut boire des quantités considérables de solution. La quantité totale par 24 heures n’est pas limitée ; elle dépend du volume des selles.
  • La persistance des selles liquides est normale ; elle ne signifie pas que la solution est inefficace. Son but unique est d'éviter la déshydratation. La diarrhée cèdera spontanément en 7 à 14 jours.
  • Le fait que l’enfant émette une selle au moment où il boit est due à un réflexe gastro-colique normal ; ce n’est pas « la solution qu’il vient de boire qui repart immédiatement ! »
  • Les solutions sont maintenant remboursées.

Conseils de surveillance :

Notez :              - le nombre de selles et de vomissements.

                      - les quantités bues.

                      - la température.

                      - Si possible pesez l’enfant toutes les 4 h.

(Location d’une balance souhaitable avant l’âge de 6 mois)

 

Il faut rappeler le médecin ou venir en consultation devant des signes de gravité :

  • Si les vomissements persistent et/ou si votre enfant refuse de boire.
  • Si les diarrhées sont particulièrement nombreuses et profuses (>9/jour) ou sanglantes.
  • Si votre enfant est apathique, hypotonique, pâle, grognon.
  • Si votre enfant dort beaucoup et vous n’arrivez pas à le réveiller.
  • Si ses yeux sont particulièrement creux ou cernés.
  • Pour les moins de 6 mois si votre bébé maigrit.
  • Pour les plus grands si vous constatez une perte de poids supérieur à 9% du poids corporel

(par ex. plus de 900 g pour un enfant qui pesait 10kg).

 

Ne pas confondre Boire et Manger !  (On ne réhydrate pas avec un lait sans lactose ! !)

 

1. Boire :

Avant 18 à 24 mois :        Seulement soluté de réhydratation orale (SRO) ou jus de pomme coupé ! Le SRO est proposée entre et à chaque repas.

 

2. Manger :
Comme d’habitude ou presque... Poursuivre l’alimentation ou la reprendre précocement dès que la déshydratation est corrigée (environ 4 heures) pour le maintien de l’état nutritionnel.

  • Votre enfant peut avoir moins d’appétit (ne pas le forcer)
  • Allaitement maternel : Toujours à poursuivre, éventuellement fractionner et multiplier les tétées !
  • Lait 1er âge : le poursuivre à reconstitution normale
  • Chez le nourrisson ayant débuté une alimentation diversifiée : maintenez l’apport lacté habituel et privilégiez lors des autres repas les aliments de type riz, carottes, pommes de terre, viandes de volaille, banane, pomme crue rappée, compote pomme-coing etc.
  • Les laits sans lactose (AL 110, Diargal, HNRL, Olac Picot AD ...), lait de riz ou formules de soja ne doivent pas être utilisées systématiquement.
  • Par contre la persistance de la diarrhée au-delà du 5ème jour doit faire prescrire un lait sans lactose chez les plus grands ou un hydrolysat de protéines de lait de vache dans les 3-4 premiers mois de vie).

 

 

3. Médicaments (à utiliser après avis de votre médecin) :

L’utilisation de tout médicament change peu l’évolution naturelle d’une gastro-entérite !!!

 

Médicaments qui peuvent être utilisés :

Allopathie :      Smecta, Tiorfan, Lactéol, UltraBaby

Homéopathie : Ipeca, Arsénicum album, China rubra, Podophyllium, Carbo végétabilis, Aloe, Veratrum album, Cuprum metallicum

 

 

Et rien d’autre !

Pas d’antiémétiques (Vogalène, Primperan, Motilium etc.), pas de ralentisseur du transit (Imodium contre-indiqué avant 2 ans !), pas d’antibiotique, pas d’antiseptique intestinal !!!!!

 

Voici le lien mpedia :

http://www.mpedia.fr/174-gastro-enterite-aigue.html

Cette réponse vous a été utile ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester gratuit en faisant un don. Nous avons besoin de vous !

Auteurs
Article publié le 27/06/2018 Mis à jour le 28/06/2018