> Mon pédiatre & Moi > Questions/Réponses > Diversification > Pouvez-vous m'aider pour la diversification ?

Pouvez-vous m'aider pour la...

Ma fille est née le 06/01/17 ; elle est sous Modilac riz expert AR et pèse un peu plus de 6 kg pour 61 cm. Le pédiatre nous conseille de démarrer la diversification à ses 4 mois et de ne pas introduire de laitages jusqu'à 6 mois. Elle prend 4 biberons de 210 ml je suis perdue sur la façon de faire. Comment procéder (quand introduire quoi et comment?) quelle quantité ? Comment baisser le biberon du midi en fonction de son petit pot ? Puis-je garder le lait 1er âge jusqu'au 6 mois ? Pour l'introduction des fruits il vaut mieux la faire pour le gouter ou en plus des légumes du midi ? Comment lui donner les petits pots ? En la gardant dans mes bras ou la poser dans un transat ? 

3 mois
Je vous recommande l'article "Pouvez-vous m'aider pour la diversification ?" sur le site mpedia.fr
ARCHIVE

Si votre fille est allergique aux protéines du lait de vache il faut éviter le lait (en dehors de son lait à base de riz), les laitages (yaourts, petits suisses), et les fromages. Cependant pour remplacer les laitages vous pouvez utiliser dès l’âge de 6 mois un dessert lacté vendu en pharmacie : « mon premier dessert sans lait » de Modilac, parfumé à la vanille ou au cacao. Vous commencerez le lait 2e âge quand vous donnerez le repas de midi à la cuillère (à 5 ou 6 mois).

Par contre vous pouvez introduire les autres aliments (légumes, fruits, viandes, poissons, œufs, etc.) comme pour les autres enfants. Pour les céréales, vérifier simplement qu’elles soient sans lait. Pour les petits pots du commerce il faut faire attention que certaines recettes contiennent du lait, qui sont à éviter.

Vous donnerez quatre repas avec des biberons de 210 ml d’eau faiblement minéralisée + 7 mesures arasées de lait 1er âge, puis 2e âge au moment où l’on introduit le premier repas sans lait. Cette ration peut être augmentée de 30 ml d’eau + 1 mesure, mais il ne faut jamais forcer votre bébé à terminer son biberon. Il faut respecter son appétit qui peut varier d’un jour à l’autre, ou selon les heures de la journée. Ces rations seront diminuées lors de l’introduction des légumes et des fruits.

Il est recommandé de commencer la diversification, c’est à dire introduire un aliment autre que le lait, entre 4 et 6 mois : jamais avant 4 mois révolus, mais pas au delà de 6 mois révolus. L’habitude actuelle est de débuter la diversification autour de 5 mois révolus. Il est conseillé de commencer par les céréales, les légumes, puis d’introduire les fruits  (si l’on commence les fruits en même temps que les légumes, l’enfant risque de préférer le goût sucré et de refuser les légumes).

Les jus de fruits ne sont pas indispensables.

1/ Les farines ou céréales (1 à 2 cuillères à café) seront ajoutées dans le biberon du soir et/ou du matin. Il est recommandé de commencer par des farines 1er âge sans gluten, puis de commencer progressivement l’introduction du gluten après le 7e mois. Choisissez des farines non lactées.

2/ Les légumes seront débutés progressivement, habituellement au repas de midi, directement à la cuillère, en complément du biberon de lait qui sera progressivement diminué jusqu‘à 150 ml (5 mesures). Vous avez le choix entre une purée de légumes "maison", ou un “ petit pot ” de légumes de 130 grammes, environ. Pour commencer les légumes, certains bébés préfèrent qu’ils soient mélangés avec le lait dans le biberon (augmenter progressivement la quantité de légumes pour aboutir à un biberon de soupe de 210 ml avec 5 mesures de lait).

  • Les légumes doivent être cuits sans sel et de préférence à la vapeur ; ne pas rajouter de sel ensuite, sauf en cas de refus de légumes très fades (en très faible quantité).
  • Il est préférable de proposer un seul légume par jour (en plus de la pomme de terre qui sert de liant pour les légumes les plus fluides comme les courgettes ou les tomates) afin que votre enfant apprenne le goût particulier de chaque légume. Si vous optez pour les "petits pots", préférez les "mono-saveurs".
  • Il est conseillé de changer de légume chaque jour, pour que votre enfant accepte ensuite plus facilement les aliments nouveaux.
  • S’il refuse un légume il faut lui proposer de nouveau un autre jour, sans le forcer ; il ne faut pas se décourager après plusieurs refus mais savoir persévérer, au moins 8 à 10 fois, jusqu’à ce que le légume initialement refusé soit accepté puis apprécié.

Parmi les légumes, il est possible d’utiliser : betteraves rouges, blanc de poireaux, brocolis, carottes, courgettes (épépinées et sans peau), épinards, haricots verts, patate douce, panais, potirons ou potimarrons, tomates. Les bettes (vert et blanc) et les endives peuvent être utilisées en quantité limitée, sous forme de légumes jeunes pour limiter l’apport de fibres. Les petits pois peuvent être utilisés seulement s’ils sont extra-fins. La quantité de carottes sera limitée en cas de constipation. On évitera, au début, les légumes “ à goût fort ”, ou trop riches en fibres : artichauts, aubergines, cardons, céleris, choux, fenouil, navets, oignons, poivrons, raves, salsifis, vert de poireaux, etc.

La qualité des légumes surgelés est au moins égale sinon supérieure à celle des “ produits frais ” de la grande distribution. Les légumes du potager familial sont une excellente solution, à condition que leur culture soit réalisée en limitant l’usage des pesticides et des engrais, et que leur durée de conservation soit courte.

- Il est conseillé d’ajouter 1 cuillère à café d’huile végétale crue dans les légumes (colza, noix, soja, et parfois olive, en évitant tournesol, maïs, pépins de raisin et arachide) Vous devez éviter de remplacer l’huile par 1 noisette de beurre cru ou 1 cuillère à café de crème fraiche.

3/ Il sera possible de commencer les compotes de fruits, 10 à 15 jours après le début des légumes, à midi, ou en complément du biberon de l’après-midi, qui sera progressivement diminué à 150 ml environ. Vous pourrez utiliser des compotes “maison” en utilisant des fruits bien mûrs, cuits et mixés, sans sucre ajouté si possible ou des “petits pots” de fruits (100g environ).

  • Il est préférable de proposer un seul fruit par jour afin que votre enfant apprenne le goût particulier de chaque fruit. Si vous optez pour les "petits pots", préférez les "mono-saveurs".
  • Il est conseillé de changer de fruit chaque jour, pour que votre enfant accepte ensuite plus facilement les aliments nouveaux.
  • Tous les fruits peuvent être proposés, y compris le kiwi, les fruits rouges et les fruits exotiques.
  • Si votre bébé refuse un fruit il faut lui proposer de nouveau un autre jour, sans le forcer ; il ne faut pas se décourager après plusieurs refus mais savoir persévérer, au moins 8 à 10 fois, jusqu’à ce que le fruit initialement refusé soit accepté et apprécié.

4/ Dix à quinze jours après le début des fruits vous pourrez commencer un repas complet à la cuillère à midi, avec de la viande, du poisson, et même de l’œuf.

Généralement on donne le repas au bébé en le mettant en face de soi : dans un cosy ou un transat par exemple.

Cette réponse vous a été utile ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester gratuit en faisant un don. Nous avons besoin de vous !

Auteurs
Article publié le 21/04/2017 Mis à jour le 24/04/2017