> Mon pédiatre & Moi > Questions/Réponses > Sommeil > Endormissement à 3 semaines

Endormissement à 3 semaines

Mon bébé de 3 semaines nourri au biberon a du mal à s'endormir, il est nerveux et peut s'endormir puis se réveiller et hurler et se rendormir et hurler etc etc. Les bras, les câlins ne le calment pas forcément, le mettre au calme non plus. Que peut-il bien avoir ? A quoi correspondent ses pleurs ? Bien sûr avant on s'assure qu'il n'a pas faim, propre, pas trop chaud ni trop froid, si il a besoin des bras ou au contraire qu'il a besoin d'être au calme.

1 mois
Je vous recommande l'article "Endormissement à 3 semaines" sur le site mpedia.fr
ARCHIVE

Le sommeil des bébés est fait ainsi de phases de sommeil profond (aucun bruit aucun mouvement) et de phases de sommeil agité (le bébé, bouge, grogne, gémit, parfois pleure mais dort) le sommeil agité représente 60% du temps de sommeil des nouveau-nés. C’est dire que le sommeil des bébés n’est jamais totalement silencieux sauf aux périodes de sommeil calme qui donc sont minoritaires dans le temps de sommeil. Il faut vraiment respecter ce sommeil agité où l’enfant dort. En effet si l’on croit qu’il a quelque chose qui ne va pas et si on le prend, on coupe son sommeil et on le désynchronise. Donc pour prendre dans les bras un bébé qui dormait quelques minutes plus tôt il faut être vraiment sûr qu’il est bel et bien réveillé et qu’il n’est pas en train de pleurer dans son sommeil et donc attendre 2 ou 3 minutes voir s’il ne replonge pas seul dans une nouvelle période de sommeil. Cela semble bien être le cas quand vous le prenez puisque vous dites qu’il hurle. Vous avez donc parfaitement raison de le prendre. A 3 semaines votre bébé doit passer quasiment tout son temps sur vous, dans vos bras. Il a passé 9 mois dans vous à entendre votre cœur, votre voix, à être bercé au rythme de vos pas, il est totalement impossible qu’il soit paisible et se rendorme dans son lit, seul. S’il pleure dans vos bras et que vous avez tout essayé pour le calmer il vous faut bien admettre que vous ne pouvez rien pour lui et qu’il faut le laisser tranquille et espérer qu’il se calme seul. Il n’est pas rare qu’un bébé pleure ainsi au moins une fois par jour d’une tétée à l’autre. Les périodes d’éveil du bébé sont aussi en alternance des périodes de veille calme et des périodes de veille agitée ou le bébé pleure et en général les bébés s’endorment après une phase de veille agitée et commencent à dormir par une phase de sommeil agité. Des études ont montré que quoiqu’on fasse il y a 2 heures de cris cumulés incompressibles par jour chez tous les bébés. Les cris des bébés ne sont pas toujours à considérer comme des pleurs témoignant d’une douleur ou que quelque chose ne va pas ou d’un besoin particulier. Ils doivent être considérés davantage comme un appel et vous y répondez en le prenant et en le berçant pour le rendormir ou si vous n’y parvenez pas comme une activité « phonique » comme une activité motrice de bouger bras et jambes en période d’éveil. C’est plus quelque chose que les bébés « font » que quelque chose que les bébés « ont ». Et on considère comme anormal quand un bébé crie plus de 3 heures par jour presque tous les jours.

Auteurs
Article publié le 13/03/2017 Mis à jour le 14/03/2017