> Mon pédiatre & Moi > Questions/Réponses > Sommeil > Mon fils de 2 ans dort très mal depuis qu'il a changé de lit.

Mon fils de 2 ans dort très mal depuis...

Depuis 2 semaines, nous avons changé le lit à barreaux de notre fils de 2 ans au profit d'un lit de grand. Pour faciliter la transition, nous avons posé son matelas directement par terre, contre un mur. En effet, notre fils qui est très grand nous semblait à l'étroit dans son lit à barreaux, et on l'entendait souvent se cogner la nuit dedans. Notre fils parait très content de ce nouveau lit. Pour la sieste, il n'y a jamais de problèmes, il se couche et s'endort. Par contre, le soir, quel que soit l'heure de coucher (entre 20h et 21h), il se relève sans arrêt pendant 1h. Je le ramène dans sa chambre, encore et encore. Pendant la nuit, il se réveille au moins une fois en pleurant, souvent à côté de son lit, en cherchant sa couette ou son doudou; je le remets dans son lit et il se rendort. Par contre, il se lève très tôt, entre 6 et 7h. Avant, il ne se réveillait jamais la nuit et dormait jusqu'à 8h.Comment faire pour qu'il dorme mieux, faut-il le remettre dans son lit à barreaux?

2 ans
Je vous recommande l'article "Mon fils de 2 ans dort très mal depuis qu'il a changé de lit." sur le site mpedia.fr
ARCHIVE

Non je ne crois pas qu’il faille remettre le lit à barreaux. 2 ans est le bon âge pour mettre un grand lit. Mais je ne vois pas trop l’intérêt de mettre le matelas sur le sol ce qui effectivement facilite le relever car délimite moins bien l’espace (je joue par terre et je dors dans le lit). Je pense qu’il faut un lit normal, une peu de fermeté pour lui interdire de se relever et aussi de se lever aussitôt (faites comme dans la nuit : recouchez-le). A cet âge les enfants ont souvent une angoisse de séparation au coucher et se sentent seul et perdus quand ils se réveillent la nuit (dans son lit à barreaux il devait se sentir plus « contenu ») ils ont alors bien besoin de la porte de la chambre entrouverte et de la lumière dans une pièce adjacente qui les rassure au coucher et lors des micro-réveils de la nuit. Associez donc bienveillance et fermeté au coucher ainsi que dans la nuit. Ramenez-le une fois puis une deuxième puis haussez le ton comme vous le faites le jour quand il fait quelque chose que vous n’autorisez pas. Je pense qu’en coupant court très vite à cette situation vous éviterez qu’elle ne s’installe pour plus longtemps si vous êtes trop complaisants.

Cette réponse vous a été utile ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester gratuit en faisant un don. Nous avons besoin de vous !

Auteurs
Article publié le 24/06/2016 Mis à jour le 27/06/2016