> Mon pédiatre & Moi > Questions/Réponses > Allaitement > Allaitement et reprise du travail

Allaitement et reprise du travail

Ma fille de 4 mois 1/2, nourrit au sein uniquement est actuellement en adaptation à la crèche puisque je reprends mon travail le 1er juillet. Nous avons essayé à plusieurs reprises de lui donner le biberon mais elle le refuse : mon lait tiré, lait artificiel, tétines en silicone et caoutchouc, mon mari, le personnel de la crèche et moi. Quand elle est à la crèche, elle se réfugie dans le sommeil et attend que je la récupère pour téter. Peut-on lui proposer des yaourts à la place ?

3 mois
Je vous recommande l'article "Allaitement et reprise du travail" sur le site mpedia.fr
ARCHIVE

Tout d’abord félicitations pour cet allaitement de 4 mois ½ !

Que vous ayez ou non l’intention de continuer à donner le sein à votre enfant quand vous êtes avec elle le matin, le soir et les jours de repos ou que vous vouliez la sevrer et passer au lait de suite tout en commençant la diversification comme indiquée ci-dessous, le problème est au refus du biberon par votre enfant.

Pour cela il ne faut vous faire aucun souci. Il n’est pas besoin de faire du forcing ni de vous empoisonner vos quelques derniers jours de congé auprès de votre enfant. Continuez tranquillement le sein exclusif comme avant puis amenez la à la crèche avec du lait (soit tiré soit artificiel selon votre projet). Lorsque votre enfant sera à la crèche toute la journée, lorsqu’elle aura compris que c’est « définitif » si les dames de la crèche sont douces et compréhensives (ce qu’elles sont toujours), elle acceptera en 1 à 3 jours maximum de prendre le biberon. C’est l’expérience qui le prouve. Elle ne risque rien si elle ne boit pas de la journée (au pire s’il fait très chaud les dames peuvent lui donner de l’eau ou du lait à la tasse, à la cuillère ou à la pipette tous les moyens sont bons si cela est fait avec douceur et sans panique). Je vous assure qu’elle va y arriver !

Si vous voulez continuer à donner le sein quand vous êtes avec elle, n’oubliez pas de tirer le lait à mi-journée pour entretenir la lactation et de laisser ce lait là à la crèche le soir en récupérant votre enfant il lui sera donné le lendemain (en veillant bien sûr à la garder au réfrigérateur et à le transporter dans un sac isoterme).

Si vous souhaitez arrêter de l’allaiter il vous faudra vous tirer le lait à midi peut-être pendant 2 ou 3 jours uniquement si vous êtes engorgée et continuer à donner le sein matin et soir puis que le matin ou que le soir puis un soir sur 2 jusqu’à ce que vous n’ayez plus de lait.

Mais surtout pas de souci et faites confiance à votre enfant pour comprendre tout ce que vous allez lui expliquer « Maman part au travail maintenant et tu vas devoir prendre les biberons que te présentent tes nounous de la crèche ».

La diversification

Il est recommandé de commencer la diversification, c’est à dire introduire un aliment autre que le lait, entre 4 et 6 mois : jamais avant 4 mois révolus, mais pas au delà de 6 mois révolus. L’OMS conseille de poursuivre l’allaitement exclusif jusqu’à 6 mois. L’habitude actuelle est de débuter la diversification autour de 5 mois révolus. Il est conseillé de commencer par les légumes, puis d’introduire les fruits (si l’on commence les fruits en même temps que les légumes, l’enfant risque de préférer le goût sucré et de refuser les légumes). Pendant cette période de diversification, vous continuerez à allaiter votre bébé à la demande. Les jus de fruits ne sont pas indispensables.

1/ Les légumes seront débutés progressivement, habituellement au repas de midi, directement à la cuillère en complément de la tétée. Vous avez le choix entre une purée de légumes "maison", ou un “ petit pot ” de légumes de 130 g, environ.

  • Les légumes doivent être cuits avec un peu de sel ; ne pas rajouter de sel ensuite.
  • Il est préférable de proposer un seul légume par jour (en plus de la pomme de terre qui sert de liant pour les légumes les plus fluides comme les courgettes ou les tomates) afin que votre enfant apprenne le goût particulier de chaque légume. Si vous optez pour les "petits pots", préférez les "mono-saveurs".
  • Il est conseillé de changer de légume chaque jour, pour que votre enfant accepte ensuite plus facilement les aliments nouveaux.
  • S’il refuse un légume il faut lui proposer de nouveau un autre jour, sans le forcer ; il ne faut pas se décourager après plusieurs refus mais savoir persévérer, au moins 8 à 10 fois, jusqu’à ce que le légume initialement refusé soit accepté puis apprécié.

Parmi les légumes, il est possible d’utiliser : betteraves rouges, blanc de poireaux, brocolis, carottes, courgettes (épépinées et sans peau), épinards, haricots verts, patate douce, panais, potirons ou potimarrons, tomates. Les bettes (vert et blanc) et les endives peuvent être utilisées en quantité limitée, sous forme de légumes jeunes pour limiter l’apport de fibres. Les petits pois peuvent être utilisés seulement s’ils sont extra-fins. La quantité de carottes sera limitée en cas de constipation. On évitera, au début, les légumes “ à goût fort ”, ou trop riches en fibres : artichauts, aubergines, cardons, céleris, choux, fenouil, navets, oignons, poivrons, raves, salsifis, vert de poireaux, etc.

La qualité des légumes surgelés est au moins égale sinon supérieure à celle des “ produits frais ” de la grande distribution. Les légumes du potager familial sont une excellente solution, à condition que leur culture soit réalisée en limitant l’usage des pesticides et des engrais, et que leur durée de conservation soit courte.

2/ Il sera possible de commencer les compotes de fruits, 10 à 15 jours après le début des légumes, à midi, ou en complément de la tétée de l’après-midi. Vous pourrez utiliser des compotes “maison” en utilisant des fruits bien mûrs, cuits et mixés, sans sucre ajouté si possible ou des “petits pots” de fruits (100g environ).

  • Il est préférable de proposer un seul fruit par jour afin que votre enfant apprenne le goût particulier de chaque fruit. Si vous optez pour les "petits pots", préférez les "mono-saveurs".
  • Il est conseillé de changer de fruit chaque jour, pour que votre enfant accepte ensuite plus facilement les aliments nouveaux.
  • Tous les fruits peuvent être proposés, y compris le kiwi, les fruits rouges et les fruits exotiques.
  • Si votre bébé refuse un fruit il faut lui proposer de nouveau un autre jour, sans le forcer ; il ne faut pas se décourager après plusieurs refus mais savoir persévérer, au moins 8 à 10 fois, jusqu’à ce que le fruit initialement refusé soit accepté et apprécié.

3/ Dix à quinze jours après le début des fruits vous pourrez commencer un repas complet à la cuillère à midi, avec de la viande, du poisson, et même de l’œuf.

Cette réponse vous a été utile ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester gratuit en faisant un don. Nous avons besoin de vous !

Auteurs
Article publié le 24/06/2015 Mis à jour le 29/06/2015