Eau minérale jusqu'à quel age?

Ma fille a bientôt un an, jusqu'à quand doit-on lui donner de l'eau minérale à boire ?

03/02/2014

Pour la préparation des biberons, et pour donner à boire entre les biberons, Les autorités de santé (voir les liens ci dessous) recommandent de choisir :

1/ l’eau du robinet, même depuis la naissance :

  • elle ne doit pas être adoucie ou filtrée à domicile,
  • informez-vous des caractéristiques du réseau d’eau intérieur de votre logement,
  • utilisez seulement l’eau froide (attention à la position du mélangeur),
  • laissez couler l’eau 1 à 2 minutes si vous n’avez pas utilisé votre robinet récemment ; dans le cas contraire, 3 secondes suffisent,
  • si votre robinet est équipé d’un diffuseur à son extrémité, pensez à le détartrer régulièrement : dévissez le diffuseur et placez- le dans un verre de vinaigre blanc,
  • informez-vous sur la qualité́ de l’eau du robinet auprès de votre mairie, de l’Agence régionale de santé, des professionnels de santé, ou sur le site www.eaupotable.sante.gouv.fr

2/ une eau de source ou une eau minérale naturelle qui comporte la mention : « convient pour la préparation des aliments des nourrissons ».

  • Il faut choisir une eau peu minéralisée : moins de 500 mg de minéraux / litre (voir l’étiquette).
  • N’utilisez pas l’eau d’une bouteille ouverte depuis plus de 24 heures.

3/ D’une manière générale, il est conseillé aux particuliers de ne pas recourir à l’utilisation des eaux de puits privés pour la boisson, leur qualité́ n’étant pas surveillée.

http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Depliant_lait_infantile_2013.pdf

http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Recommandations_d_hygiene_pour_les_biberons-2.pdf

Remarque :

L’eau est la seule boisson indispensable. Les jus de fruits frais, de diététique infantile ou de l’agroalimentaire habituent inutilement l’enfant aux boissons sucrées. Quand un bébé a soif, il boit de l’eau. En cas de fièvre, de diarrhée ou de vomissements, ou de fortes chaleurs, il faut lui proposer de l’eau régulièrement pour assurer un apport de +/- 150 ml/kg/jour. Ces besoins peuvent être accrus lorsque l’apport protéique est trop élevé. Il faut régulièrement proposer de l’eau et si l’enfant la refuse, ce n’est pas qu’il n’aime pas l’eau, mais qu’il n’en a pas besoin à ce moment là. En effet, son alimentation, qui contient environ 85 % d’eau, lui apporte des quantités d’eau telles qu’il peut ne pas avoir soif en période d’équilibre, c’est-à-dire sans fièvre, ni diarrhée, ni vomissement. Si le biberon suçoté sans interruption est "l’objet transitionnel" de l’enfant, il ne doit être rempli que d’eau et non de jus de fruits (même spécial bébé), de tisanes pour bébés qui contiennent souvent 5% de saccharose, d’eau sucrée ou de sirop qui provoquent, outre un apport calorique inadapté, des caries sur les incisives.

Auteurs :
BOCQUET Alain, Dr
Article publié le 03/02/2014 Mis à jour le 03/02/2014