> Mon pédiatre & Moi > > Santé > Ingestion piles bouton, pensez au miel !

Ingestion piles bouton, pensez au miel...

L’obstruction des voies respiratoires n’est pas le seul danger en cas d’ingestion de piles boutons. Ce type d’incident peut effectivement entrainer des lésions de l’œsophage dues à la libération des substances toxiques dans l’œsophage.

Afin de limiter ce risque, des chercheurs ont mené une étude et ont pu découvrir les effets protecteurs du miel et du sucralfate.

 

Je vous recommande l'article "Ingestion piles bouton, pensez au miel !" sur le site mpedia.fr

Le miel : barrière protectrice en cas d’ingestion de pile bouton

Ingestion de piles bouton : comment réagir ?

1200 visites aux urgences par an en France sont liées à l’ingestion de piles bouton. Durant les deux heures qui suivent l’incident de graves conséquences peuvent survenir, comme une perforation de l’œsophage par exemple.

Afin de pouvoir réduire les risques de complications et les conséquences de ce type d’incident, une équipe de chercheurs a mené une étude1 à l’issue de laquelle ils ont découvert que le miel formait une barrière protectrice entre le tissus œsophagien et la pile en question. Ainsi, en cas d’ingestion d’une pile bouton, il est recommandé de donner précocement et régulièrement du miel à son enfant jusqu’à sa prise en charge à l’hôpital.

Parmi les produits testés, l’efficacité du sucralfate a également été démontrée, mais celui-ci ne pourra être administré qu’une fois l’enfant à l’hôpital, en contexte clinique.

Notez cependant que ces recommandations ne s’appliqueront pas en cas de potentiels sepsis, de perforation de l’œsophage ou bien dans le cas où l’enfant serait allergique à l’un des deux produits. Nous rappelons par ailleurs que le miel ne peut être donné à un enfant de moins de 1 an (risque de botulisme).

Bien sûr, le premier conseil que nous pouvons donner aux parents, comme le précisent les chercheurs à l’initiative de cette étude, est de toujours rester vigilent et de faire en sorte que les piles boutons restent hors de portée des plus petits.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur lequotidiendumédecin.fr ou directement sur The Laryngoscope.

Vous avez aimé cet article ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester indépendant en faisant un don. Nous avons besoin de vous !