> GUIDE PRATIQUE > Baignade et Soleil > La baignade de l'enfant > Noyade, les premiers gestes à adopter

Noyade, les premiers gestes à adopter

Mémoriser Je vous recommande l'article "Baignade et premiers secours, comment éviter la noyade ?" sur le site mpedia.fr

Baignade et premiers secours, comment éviter la noyade ?

En France, chaque été, on compte plus de 1000 cas de noyades dont plus de 400 sont mortelles. Les enfants de moins de 6 ans sont les principales victimes de ces noyades. Pour éviter ces accidents, il existe quelques gestes de prévention et de secours à adopter.

Les gestes pour éviter la noyade

Lorsque vous voyez que votre enfant commence à se fatiguer, sortez-le vite de l’eau pour éviter tout risque de noyade. Un enfant peut se noyer en quelques minutes dans 20 cm d’eau sans faire un bruit. Généralement les gens pensent qu’un enfant qui se noie fait de grands gestes et se débat dans l’eau ; alors qu’un enfant victime de noyade coule sans se débattre et sans un cri, c’est pourquoi il faut toujours être vigilant pendant la baignade.

Le risque est plus grand s’il y a plusieurs adultes, qui parlent entre eux, même au bord du lieu de baignade : il vaut mieux qu’une seule personne soit déléguée comme responsable de la surveillance.

Donc si vous voyez que votre enfant a des difficultés dans l’eau et qu’il est en train de se noyer, sortez-le le plus vite possible de l’eau et appelez les secours très rapidement.

Au moment de le sortir de l’eau, pensez à le maintenir sur le dos en tenant bien sa tête hors de l’eau, le menton levé vers le haut pour dégager les voies respiratoires.

Savoir détecter si la victime est consciente et respire

Pour vérifier si votre enfant est conscient, parlez-lui de manière assez forte pour qu’il vous entende et demandez-lui de vous serrer la main en plaçant vos mains dans les siennes. S’il n’y a aucune réaction de sa part, il est inconscient.

Pour savoir si une victime inconsciente respire, il vous faut approcher votre oreille près de sa bouche et de son nez pour écouter son souffle et observer en même temps le mouvement de sa poitrine. Si celle-ci se soulève régulièrement elle respire.

Les gestes à adopter si la victime est consciente

Lorsqu’un enfant est victime de noyade mais qu’il reste conscient, il est recommandé de lui retirer tous ses vêtements mouillés, de le sécher puis de le réchauffer (couverture ou vêtements secs). Ensuite, veillez à bien le surveiller et à l’encourager en attendant l’arrivée des secours. Même s’il est difficile de garder son calme dans ce moment-là, n’oubliez pas de lui parler d’une voix douce et calme pour le rassurer.

Les gestes à adopter si la victime est inconsciente et qu’elle respire

Lorsqu’un enfant est inconscient mais qu’il respire, il est conseillé de le mettre en Position Latérale de Sécurité (PLS). Pour ce faire, allongez-le sur le côté placez le bras qui est le plus proche de vous en « U » sur le sol et venez prendre sa main opposée entre vos doigts et placez le dos de sa main sous sa joue. Relevez le genou le plus éloigné de vous en maintenant son pied par terre et appuyez dessus de sorte à tourner le corps en douceur. Inclinez légèrement sa tête vers le bas tout en maintenant l’alignement de la colonne vertébrale et couvrez-le. Puis surveillez sa respiration jusqu’à l’arrivée des secours.

Les gestes à adopter si la victime est inconsciente et qu’elle ne respire pas

  Lorsque la victime est inconsciente et qu’elle ne respire pas normalement, prenez son pouls en plaçant deux doigts au niveau de la carotide (artère qui se situe dans le cou) sans aucune pression. Si vous êtes formés aux gestes de premiers secours, commencez immédiatement le bouche à bouche suivi par les compressions du thorax (massage cardiaque).

Quel que soit l’âge, il est essentiel d’alterner 15 compressions pour 2 insufflations (15/2) avec un rythme de 100 à 120 compressions par minute. Par contre le bouche-à-bouche et les compressions thoraciques se réalisent différemment en fonction de l’âge de l’enfant :

  • Pour un nourrisson (moins d’un an)

Pour un nourrisson de moins d’un an, allongé sur un plan dur, renversez la tête en arrière et maintenez-la avec la paume de votre main pour ne pas que sa langue bouche l’accès de l’air. Avec l’autre main, venez placer deux doigts sous le menton pour le soulever et placez votre bouche en englobant la bouche et le nez de la victime. Vous devez souffler suffisamment pour voir la poitrine se soulever. En cas de réaction (toux, mouvements…) il faut continuer le bouche-à-bouche. Si le tout-petit ne réagit pas, il faut alterner le bouche-à-bouche/nez.

Si le tout-petit ne réagit pas, il faut alterner le bouche-à-bouche/nez et les compressions thoraciques.

Pour ce faire, localisez son sternum c’est-à-dire à un doigt en dessous de la ligne qui unit les mamelons. Positionnez ensuite deux doigts au niveau du sternum et compressez-le d’environ 1/3 de l’épaisseur de la cage thoracique. Après chaque compression, le thorax devra reprendre sa dimension initiale.

  • Pour un enfant de 1 à 8 ans

Pour un enfant de 1 à 8 ans, allongé sur un plan dur, renversez la tête en arrière et mettez votre main sur son front et pincez le nez entre le pouce et l’index pour éviter la fuite d’air par le nez. Placez l’autre main au niveau du menton pour ouvrir la bouche de la victime et maintenir le menton soulevé. Inspirez et placez votre bouche largement ouverte autour de sa bouche et souffler suffisamment pour voir la poitrine se soulever.  En cas de réaction (toux, mouvements…) il faut continuer le bouche-à-bouche. Si votre enfant ne réagit pas, il faut alterner le bouche-à-bouche et les compressions thoraciques.

Pour réaliser les compressions thoraciques à un enfant de moins de 8 ans, on n’utilise qu’un seul bras. Avant de commencer, repérez la zone sur laquelle votre main viendra s’appuyer. Pour ce faire, placez le majeur au niveau du creux à la base du cou et placez le majeur de l’autre main au niveau du creux où les côtes se rejoignent. Rejoignez vos pouces pour déterminer le milieu du sternum. Venez placer le talon de votre main à cet endroit et relevez les doigts pour ne pas appuyer sur les côtes.

Mettez-vous au-dessus de la victime et appuyez avec votre bras bien tendu pour faire une compression de 1/3 de la cage thoracique. N’oubliez que votre main doit toujours rester en contact avec son sternum. Après chaque compression, le thorax devra reprendre sa dimension initiale.
 

  • Pour un enfant de plus de 8 ans

Pour un enfant de plus de 8 ans la procédure à réaliser est la même que pour un enfant de 0 à 8 ans mais cette fois-ci il faut utiliser les deux mains pour réaliser le massage cardiaque. Pour ce faire, placer le talon de votre main au milieu du sternum puis placez l’autre main dessus et croisez vos doigts. Veillez toujours à bien lever vos doigts. La dépression du thorax doit être de 5 cm.

Dans tous les cas, n’oubliez pas d’appeler le SAMU (15) et poursuivez les gestes de réanimations jusqu’à ce que la victime reprenne une respiration spontanée ou jusqu’à l’arrivée des secours.
 

Attention ! Les conseils ci-dessus ne remplacent pas une formation au secourisme dispensée par un organisme agréé (Croix Rouge…). Seule une telle formation vous permettra de pratiquer le secourisme avec un maximum d'efficacité et de sécurité.

 

A retenir
Les numéros à appeler en cas d’urgence
  • Les pompiers en composant le 18
  • Le SAMU en composant le 15
  • Ou le numéro d’appel d’urgence européen en composant le 112
Experts
Article publié le 28/06/2016 Mis à jour le 07/09/2016
Sources

http://www.noyades.com/noyade-premiers-secours.php

Le grand livre de mon enfant. Edition Eyrolles Paris 2016 :

Pages 471 : Noyade

Page 479 : Les dangers des vacances, dont noyades page 481-482

Pages 548 -551 : A qui s’adresser en situation d’urgence ?

Maconochie IK, Bingham R, Eich C, et al, on behalf of the Paediatric life support section Collaborators European Resuscitation Council Guidelines for Resuscitation 2015 Section 6. Paediatric life support. Resuscitation 95 (2015) 223–248

Mémoriser Je vous recommande l'article "Baignade et premiers secours, comment éviter la noyade ?" sur le site mpedia.fr

La croix rouge française organise des sessions de formation aux premiers secours, retrouvez les lieux et date sur http://www.croix-rouge.fr/Je-me-forme/Particuliers/Catalogue-national-de-formation-au-PSC1

Les gestes qui sauvent en cas de noyade http://ars.guyane.sante.fr/fileadmin/GUYANE/fichiers/Votre_sante/votre_environnement/noyades_gestes_qui_sauvent.pdf