1000 jours le meilleur capital santé

Article : Une alimentation variée pendant la grossesse, pour un bon départ dans la vie

L’environnement, et plus particulièrement l’alimentation durant les 1000 premiers jours de vie, a un rôle important sur la santé de l’enfant et de l'adulte qui sera plus tard. De la conception aux 2 ans, le développement de l’enfant est plus sensible aux facteurs environnementaux.

La santé et le style de vie de la mère et du père avant et pendant la grossesse ont une influence sur celle de leur enfant et ce, jusqu’à l’âge adulte.

En effet l’environnement pendant la période de particulière sensisibilité qu’est le développement de l’enfant,  influence durablement l’expression des gènes de façon positive et/ou négative par des modifications épigénétiques. C’est pourquoi il est important d’adopter une hygiène de vie optimale dès le projet d'enfant et dans son plus jeune âge, en particulier.

Le rôle clé de l’alimentation

  • En amont de la conception

La santé du père au moment de la conception aurait également un effet sur la santé de son enfant. Par exemple, un régime riche en graisses serait susceptible d’augmenter le risque de diabète et d’obésité chez une fille à l’âge adulte. Un régime pauvre en protéines, quant à lui, entrainerait des perturbations lipidiques.

Quant à la mère, une carence en folates et une grande variation de poids avant la grossesse augmenteraient le risque d’apparition de certaines malformations congénitales, mais aussi de maladies chroniques pour l’enfant lorsqu’il sera adulte, comme pour elle.

  • Au moment de la grossesse

De même, être en surpoids pendant la grossesse favoriserait l’apparition de maladies chroniques telles que l’obésité, le diabète et les maladies cardio-vasculaires chez l’enfant plus tard.

La malnutrition, elle, provoquerait des perturbations sur le développement mental de l’enfant et sur son développement moteur et pourrait favoriser les mêmes maladies chroniques à l’âge adulte.

Les recommandations « 1000 jours & plus »

Pour renforcer le capital santé de l’enfant, quelques précautions peuvent être prises avant la conception et pendant la grossesse.

  • En amont de la conception

Pour que l’alimentation joue un rôle positif dans le développement du fœtus, il faut favoriser un bon équilibre alimentaire en ayant une alimentation variée, riche en fruits et légumes.

Pour diminuer le risque d’anomalies de fermeture du tube neural, les deux parents peuvent surveiller leur apport en folates et prendre des supplémentations si besoin.

Limiter au maximum le tabac, l’alcool, le stress, les polluants et les drogues améliorerait autant la santé de l’enfant que celle des parents. Limiter les expositions aux toxiques environnementaux, aux contaminants alimentaires et aux perturbateurs endocriniens.

Quant à la maman, il est essentiel d’éviter les grandes variations de poids et surveiller son IMC (Indice de Masse Corporelle), pour donner le meilleur départ à l’enfant à naître : il est recommandé de débuter la grossesse avec une corpulence la plus proche possible de la normale.

  • Au moment de la grossesse

En prévenant les carences pendant la grossesse, non seulement la santé de la mère sera favorisée mais aussi celle de l’enfant. Ainsi, il est recommandé de surveiller les carences en fer, en acides gras Oméga 3, en vitamine D et en iode. Les régimes végétaliens sont déconseillés puisqu’ils contribuent à augmenter ce risque de carences.

Manger mieux et varié pendant la grossesse est essentiel pour favoriser l’assimilation de ces nutriments.










Génétique et épigénétique

L’épigénétique est la régulation de l’expression génétique, c’est-à-dire tous les facteurs qui influencent la « lecture » de l’ADN sans le modifier. « La différence entre la génétique et l’épigénétique peut se comparer à la différence entre le contenu d’un livre (ADN qui n’est pas modifiable, sauf mutations) et sa lecture (qui peut être interprétée différemment d’un lecteur à l’autre). »

« 1000 jours et plus »

Les bonnes habitudes peuvent être mises en place à tout âge, en effet tout ne se joue pas au cours des 1000 premiers jours de vie, même si cette période est capitale. Avoir une alimentation équilibrée et une activité physique régulière permet de rester en bonne santé et ce, durablement.