Mon enfant bégaie
Bégayer
de 5 ans à 11 ans
Mémoriser Je vous recommande l'article "Le bégaiement, un problème de rythme de la parole" sur le site mpedia.fr

Le bégaiement, un problème de rythme de la parole

Votre enfant butte sur des mots, prolonge des sons, s’énerve lorsqu’il parle…il souffre peut-être de bégaiement. Ce problème de rythme de la parole peut devenir handicapant dans son quotidien et engendrer un vrai problème de communication. Il est donc important de le prendre en compte le plus tôt possible. 

Du défaut d’élocution au bégaiement

Dès le début du langage il peut exister un bégaiement physiologique : l’enfant pense plus vite qu’il ne parle. En effet étant encore aux balbutiements de la parole, par rapport à tout ce qu’il veut dire, ses mots ne sortent pas aussi vite, il en oublie, répète… Cette période fréquente et banale dure en général 1 ou 2 mois et s’estompe d’elle-même vers 2 ans ½.

Lorsque le problème perdure, il peut s’agir d’un bégaiement pathologique. Celui-ci est généralement associé à des comportements spécifiques : grimace faciale, tensions musculaires, essoufflement en milieu de phrase…

On peut qualifier de bégaiement lorsque l’enfant :

  • semble faire des efforts pour parler,
  • répète des syllabes : « ba-ba-ba-bateau » ou prolonge de sons : « vvvvvvvvvvvvvvvélo »,
  • a des blocages sur un mot ou une syllabe,
  • répète une partie de la phrase : « je vais, je vais, je vais faire… »,
  • utilise beaucoup de mots d’appui : « euh », « et », …,
  • évite le regard de son interlocuteur,

Il ne s’agit pas d’un trouble du langage, de prononciation ni d’un problème d’intelligence de l’enfant mais plutôt d’un problème de communication qu’il convient de diagnostiquer rapidement.

Pourquoi mon enfant bégaie, peut-on le prévenir

Le diagnostic du bégaiement sera posé au cours de l’apprentissage de la parole. Il est en effet impossible de le prévenir sachant qu’il n’existe pas de prédispositions au bégaiement.

Toutefois, certains facteurs peuvent jouer un rôle dans la présence d’un bégaiement :

  • un enfant qui a un parent bègue a 3 fois plus de risque de bégayer à son tour,
  • un élément dramatique/traumatisant vécu dans la petite enfance,
  • des difficultés dans l’apprentissage de la parole.

Il arrive également que le bégaiement survienne après l’apprentissage de la parole, suite à un traumatisme par exemple (perte d’un être cher, bouleversement dans la vie de l’enfant…).

Le bégaiement peut être associé à des causes psychologiques mais il reste inexpliqué dans la plupart des cas. On pense alors qu’il s’agit d’une combinaison de plusieurs facteurs.

Certaines attitudes peuvent aggraver cette rupture dans la communication, engendrer un manque de confiance de l’enfant et ainsi renforcer ou faire perdurer le bégaiement.

Sur 3 enfants bègues, 2/3 vont voir leur bégaiement s’améliorer seul alors qu’1/3 va continuer à bégayer et même persister à l’âge adulte. Les médecins n’expliquent pas quels enfants vont progresser ni pourquoi. Ainsi, tous les cas de bégaiement doivent être considérés comme « graves » et « à traiter ».

Chez un même enfant, le bégaiement peut être variable dans le temps et parfois difficile à reconnaître. Le diagnostic s'appuie alors sur des échanges suffisamment longs et répétés. Il peut faire appel à des enregistrements pratiqués par les parents.

Comment réagir, qui consulter ?

En premier lieu il faut consulter le médecin traitant de l’enfant ; c’est lui qui fera l’ordonnance pour aller chez l’orthophoniste.

Consulter un orthophoniste spécialisé dans le bégaiement est l’étape essentielle dans la gestion de ce trouble. Un diagnostic et un traitement précoces faciliteront le travail, tant pour votre enfant que pour vous, parents.

L’orthophoniste de votre enfant vous proposera des conseils de guidance parentale dans le but de faciliter la communication entre vous et votre enfant. Il est conseillé d’appliquer ces conseils/attitudes dès le début du bégaiement de l’enfant :

  • ne pas le stresser,
  • prendre le temps de l’écouter,
  • rester avec lui dans la communication, le lui montrer en l’aidant à finir ses phrases, en lui touchant l’épaule… il doit se sentir écouté,
  • écouter ce qu’il dit et non comment il parle,
  • ne pas trop l’exposer devant les autres,
  • vous assurer d’avoir bien compris ce qu’il dit en le reformulant vous-même,
  • ...

En tant que parent vous avez un rôle à jouer dans le processus de guérison du bégaiement de votre enfant, tout comme son entourage (famille, frères/sœurs, crèche, école…) qui doit être sensibilisé au problème et doit appliquer les mêmes conseils de l’orthophoniste ou du pédiatre.

Au quotidien
A éviter

Un enfant qui bégaie est souvent un enfant particulièrement sensible, ayant peu confiance en lui. Aussi, le comportement de ses proches vis-à-vis de son problème peut être un facteur d’angoisse supplémentaire et risque d’augmenter le bégaiement. Certaines attitudes sont à éviter :

  • les moqueries, les reproches qui contribueraient à couper la communication et l’envie de communiquer de l’enfant,
  • les conseils comme parle doucement, calme-toi, respire… Il faut le laisser parler de manière spontanée, lui demander de faire des efforts aggrave le bégaiement,
  • jouer l’indifférence. Vous devez soutenir votre enfant dans ce qu’il dit, quitte à l’aider à trouver ses fins de phrases, ainsi vous restez tous 2 dans le contexte de la phrase et dans la communication,
  • la rupture du contact visuel. Garder le contact visuel permet à l’enfant de constater que vous l’écoutez attentivement or si vous le perdez, il peut mal l’interpréter et se bloquer dans son désir de communiquer.

Pour aider un enfant avec un bégaiement il est essentiel de garder une communication positive et ouverte. Mais surtout, vous devez consulter au plus tôt un professionnel qui saura vous aider dans la gestion du problème et amener votre enfant vers la guérison.

Vous avez aimé cet article ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester indépendant en faisant un don. Nous avons besoin de vous !

Haut de page
Experts
Article publié le 15/07/2015 Mis à jour le 07/09/2016
Mémoriser Je vous recommande l'article "Le bégaiement, un problème de rythme de la parole" sur le site mpedia.fr

Association Parole Bégaiement

http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/prevention_begaiement.pdf

http://www.begaiement.org/IMG/pdf/1_L_ENFANT_ET_LE_BEGAIEMENT.pdf

Livre : Le bégaiement de l'enfant : ouvrage - Véronique Aumont-Boucand, Orthophoniste et Catherine Mondoloni, Illustratrice