> Grand enfant > Loisirs > Loisirs et sports > Choisir les activités extrascolaires
Choisir les activités extrascolaires
Activité extra-scolaire
de 6 ans à 11 ans
Mémoriser Je vous recommande l'article "Activités extrascolaires : occuper, éduquer, épanouir… quelles priorités ?" sur le site mpedia.fr

Activités extrascolaires : occuper, éduquer, épanouir… quelles priorités ?

Un cours de judo, une compétition de natation synchronisée ou une audition de violon, sans oublier le spectacle de cirque et l’initiation à l’anglais… Les activités extra-scolaires occupent le temps libre de vos enfants. Peut-être trop ? Quel est le rôle de ces activités sportives, culturelles, éducatives ? Quels critères pour les choisir avec ses enfants et surtout, comment leur donner du sens ?

De l’épanouissement et un complément éducatif

Objectif premier des activités extra-scolaires de vos enfants : l’épanouissement ! Si vous voyez que votre enfant se réjouit d’aller à son rendez-vous sportif ou artistique, si vous sentez qu’il prend confiance en lui dans cette nouvelle discipline, s’il partage avec vous ses progrès et ses découvertes, c’est gagné ! Il semblerait que vous avez fait ensemble le bon choix, celui d’une activité qui le valorise et l’éveille, d’autant plus s’il a quelques difficultés à l’école.

En effet, les activités extra-scolaires sont plus exigeantes qu’elles peuvent en avoir l’air. Plus que des loisirs, ce sont des activités qui permettent de développer de nouveaux centres d’intérêt et d’apporter un complément éducatif à l’école. Les activités extra-scolaires trouvent tout leur sens lorsque les activités artistiques et les sports restent peu ou pas enseignées dans le cadre scolaire, et que les disciplines manuelles et collectives sont souvent vues comme secondaires. Complémentaires de l’école, les disciplines choisies par vos enfants leur offrent la possibilité de développer leurs capacités, de découvrir des habiletés, de se développer autrement. Elles favorisent également la socialisation avec une camaraderie différente de l’école, autour d’intérêts communs.

C’est ainsi qu’un sport d’équipe peut favoriser la prise de confiance d’un enfant timide, une discipline artistique peut développer l’imaginaire d’un autre… Attention, l’objectif n’est pas de créer des petits génies ou des hyper-spécialistes ! L’activité extra-scolaire fixe un niveau d’exigence pour permettre de faire évoluer les apprentissages, mais elle doit rester agréable et choisie ! Cela n’empêche pas la compétition, stimulante pour certains et nécessite une certaine régularité.

Persévérer dans un cadre agréable

Malheureusement souvent considérée comme du temps occupationnel, les activités extra-scolaires souffrent parfois d’un manque d’assiduité de la part des enfants. Pour cela, une règle simple peut permettre de « passer un contrat avec ses enfants » : toute année d’activité commencée est terminée.

Pour cela, inutile de multiplier les activités ! Un seul rendez-vous le mercredi et/ou le week-end est suffisant. Les enfants ont aussi besoin de temps libre et de désœuvrement. En créant un cadre pour la pratique des activités extra-scolaires, vous permettez à vos enfants de s’épanouir en dépassant le premier stade parfois décourageant de découverte d’un sport, d’un instrument ou d’une technique. Sans changer trop fréquemment d’activités, les enfants peuvent progresser dans la discipline.

Cependant, tout est une question de dosage ! Il s’agit également de soutenir votre enfant dans ses choix pour ne pas le dégoûter de son activité. Si vous sentez que la discipline qu’il a choisie ne lui plaît pas, qu’elle ne lui permet pas de progresser ou encore de se faire plaisir, n’hésitez pas à lui faire d’autres propositions. Discutez ensemble des blocages qui entraînent cette situation de rejet, des représentations de votre enfant.

Attention aux projections des parents !

Les activités extra-scolaires des enfants révèlent souvent les attentes des parents, ou leurs frustrations. « Mon enfant fera du violon, comme moi ! », ou alors « je n’ai jamais eu le droit de faire du rugby, je vais donc inscrire ma petite dernière dans l’équipe ». Toutefois, heureusement, vos petits ont leur propre personnalité, qui ne correspond pas toujours aux projections parentales. Si vous souhaitez leur faire partager une culture familiale commune  (famille de musiciens, de sportifs), veillez à leur expliquer l’importance et l’intérêt de cette discipline dans votre famille, votre envie de partage, de transmission.

Veillez également à la rivalité dans les fratries lorsque plusieurs enfants choisissent la même activité. Il se peut que l’un de vos enfants ne profite pas pleinement de son activité s’il/elle est trop comparé(e) à son frère ou sa sœur. 

A retenir

Pour choisir au mieux les activités extra-scolaires de vos enfants, n’oubliez pas qu’elles sont avant tout une source d’épanouissement et de confiance en soi, un complément éducatif parallèle à l’école, un engagement, nécessaire à un épanouissement réel. 

Haut de page
Experts
Article publié le 07/07/2015 Mis à jour le 07/09/2016
Mémoriser Je vous recommande l'article "Activités extrascolaires : occuper, éduquer, épanouir… quelles priorités ?" sur le site mpedia.fr