> Grand enfant > Scolarité > L'école > Devoirs et difficultés
Devoirs et difficultés
Devoirs et difficultés
de 6 ans à 11 ans
Mémoriser Je vous recommande l'article "Devoirs et troubles de l’apprentissage" sur le site mpedia.fr

Devoirs et troubles de l’apprentissage

Chaque soir, c’est la même chose. Votre enfant ne veut pas faire ses devoirs ! Exercices et leçons deviennent une vraie corvée, pour lui comme pour vous. S’agit-il d’un réel trouble de l’apprentissage ou d’une difficulté passagère ? Vers qui se tourner en cas de problème ? Réponses d’expert.

Trouble de l’apprentissage ou pas ?

Le principal signe de difficulté est la lenteur de progression et sa persistance. Cela commence avec l’apprentissage de la lecture. Si, en CP, un enfant continue à déchiffrer difficilement et être lent au troisième trimestre, on peut alors parler de troubles. De même si plus tard l’enfant continue de compter sur ses doigts, que la lecture est ânonnante ou qu’il bute sur des mots faciles.

La lenteur est également un symptôme très souvent retrouvé dans les troubles praxiques (dyspraxie et trouble d’acquisition de la coordination).

Difficultés d’apprentissage : les causes

L’origine d’un trouble de l’apprentissage est variable. Elle peut être d’ordre psycho-affectif. A partir du moment où l’enfant travaille pour faire plaisir à ses parents, il va s’arrêter de travailler en réaction à un problème relationnel. Rien d’alarmant ! L’enfant va réagir sur ce qu’il pense être important pour ses parents. La naissance d’un petit frère, des conflits dans le couple… peuvent en être la raison.

Mais les difficultés peuvent aussi être liées à des troubles dits instrumentaux : problème de vue ou d’audition, retard dans la parole, dyslexie, dyspraxie, dyscalculie, … 

L’idéal est de consulter un médecin, pédiatre ou pédopsychiatre, qui connait bien le sujet, qui, dans une première approche, sera capable d’identifier autant les troubles affectifs qu’instrumentaux. On parle d’approche intégrative. C’est lui qui orientera vers les bons professionnels pour la prise en charge éventuelle.

Parents et enseignants, main dans la main

Avant de parler de troubles, discutez avec l’enseignant. Demandez-lui comment se comporte votre enfant en classe. Gardez en tête qu’un enfant n’est jamais le même à l’école et en famille. Il est très important d’instaurer une bonne communication avec l’école. Quant aux enseignants, il leur revient d’alerter les parents et d’assurer une bonne collaboration. Si vous n’avez vraiment pas confiance, n’hésitez pas à changer d’école.

Les solutions en cas de réel problème

Avant toute chose, il convient de se poser les bonnes questions : qu’est-ce qui, dans votre environnement, empêche votre enfant de se développer correctement ? L’enfant est une éponge émotionnelle. Dans ce cas, mieux vaut faire appel à une tierce personne pendant un temps : un étudiant, un bénévole dans un centre social ou une nounou. Sans culpabiliser ! En cas de trouble d’apprentissage avéré, adressez-vous au  professionnel(le) adapté(e) au trouble présenté par votre enfant : psychologue, psychomotricien(ne), ergothérapeute, neuropsychologue, éducateur(trice), orthophoniste…

Vous avez aimé cet article ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester indépendant en faisant un don. Nous avons besoin de vous !

Haut de page
Experts
Article publié le 18/06/2015 Mis à jour le 07/09/2016
Mémoriser Je vous recommande l'article "Devoirs et troubles de l’apprentissage" sur le site mpedia.fr