> Grand enfant > Scolarité > Besoins particuliers > La scolarité de l’enfant précoce
La scolarité de l’enfant précoce
Précocité
de 7 ans à 11 ans
Mémoriser Je vous recommande l'article "Aider un enfant précoce à s’épanouir pendant sa scolarité" sur le site mpedia.fr

Aider un enfant précoce à s’épanouir pendant sa scolarité

Contrairement aux idées reçues, la précocité d’un enfant ne garantit pas sa réussite scolaire. Un enfant précoce est un enfant plus rapide que les autres, qui comprend plus vite, qui raisonne de façon efficace mais qui pourrait avoir plus de difficultés pour écrire, manquer de méthode, ne pas voir l'intérêt de certains exercices, etc. Une fois la précocité dépistée, il est possible de mettre en place des aménagements avec les enseignants, pour que votre enfant puisse s’épanouir et développer tout son potentiel.

Comment reconnait-on la précocité ?

En grande section, un enfant précoce possède des pré-requis qu’on acquiert généralement plus tard. Le diagnostic de précocité se pose généralement à ce moment-là. L’enfant sait lire sans qu’on lui ait appris, il va plus vite que ses camarades, répond plus vite. Il a beaucoup d’humour.

Ces comportements peuvent amener parfois les enseignants à lui demander de se taire pour laisser le temps aux autres de répondre.

En attendant les autres, l’enfant précoce a rapidement tendance à s’ennuyer et il peut « décrocher ».

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les risques d’échec scolaires sont importants chez les enfants précoces et un tiers n’ira pas jusqu’au bac. Certains développent des phobies scolaires, des troubles du comportement, des troubles de l’attention, une hyperactivité.

L’effet pygmalion négatif

Pour se faire accepter des autres et être « comme les autres », ils peuvent parfois abaisser leur niveau. C’est ce qu’on appelle l’effet pygmalion négatif. Ils se conforment à ce qu’on attend d’eux et feront, par exemple, exprès de mal lire, de hacher les mots. Avec le risque qu’ils ne développent pas pleinement leur potentiel.

A côté de cela, les enfants précoces manquent de méthode : leur pensée va vite, ils ont l’intuition de la solution plutôt qu’ils ne la trouvent. De même, quand on leur demande un effort répétitif, ils s’ennuient rapidement et ne vont, souvent, pas au bout.

Eviter l’ennui aux enfants précoces

Il est important que les enfants précoces soient identifiés afin d’aménager leur scolarité. Cela peut se faire de différentes façons, sachant qu’un des objectifs principaux reste d’éviter qu’ils s’ennuient. Ils doivent avoir « du grain à moudre » pour pouvoir rester avec les autres.

L’enseignant peut demander des exercices supplémentaires, de préparer des exposés : un enfant précoce est toujours passionné par des sujets très divers comme la préhistoire, l’espace, l’astronomie, etc. Il peut être placé à côté d’un copain en difficulté, pour l’aider. Ceci peut être valorisant pour lui.

Un enfant précoce a tendance à se remettre beaucoup en question. C’est pourquoi toutes ces activités supplémentaires doivent faire l’objet d’un suivi. L’enseignant doit montrer à l’enfant qu’il s’intéresse autant à lui qu’à ses camarades. Les exercices ne sont pas donnés « pour se débarrasser » de lui ; ils ont un intérêt réel.

Doit-on faire sauter des classes à un enfant précoce ?

On peut faire sauter une classe (le CP ou la grande section) à un enfant précoce. Au-delà, cela peut devenir délicat. Un enfant précoce reste un enfant. Une trop grande différence d’âge avec ses camarades peut entrainer des problèmes affectifs et des décalages importants en termes de centres d’intérêts.

Les établissements spécialisés dans la précocité sont une « solution » ultime, quand il n’y en a pas d’autres. Il y en a très peu en France, ce qui entraine généralement un éloignement de la famille et une séparation d’avec les parents. La scolarité est généralement plus rapide. Ces enfants peuvent se retrouver, vers 14 – 15 ans dans l’enseignement supérieur sans aucun repère, avec des camarades bien plus âgés. Le choc peut être violent.

Comment les parents peuvent accompagner la scolarité d’un enfant précoce ?

On l’a dit, les enfants précoces apprennent vite et les tâches répétitives ne leur plaisent pas. Les parents peuvent les aider en illustrant les tâches scolaires à faire à la maison, en enrichissant le contenu et en montrant l’intérêt…

Les enfants précoces savent raisonner et parfois « manipuler » leur entourage pour se coucher plus tard, par exemple. Or, ce sont des enfants. Ils ont besoin d’un cadre et du même traitement que leurs frères et sœurs quand cela concerne l’autorité et la vie de la famille.

Vis-à-vis de l’école, discutez avec les enseignants, expliquez les particularités de votre enfant et trouvez ensemble des aménagements.

En bref

Si vous avez un doute concernant la précocité de votre enfant ou sa prise en charge, n’hésitez pas à en parler à votre médecin. Il vous orientera vers des spécialistes qui, le cas échéant, lui feront procéder à un test de QI (WIPPSI avant 6 ans et WISC IV à partir de 6 ans) et vous donneront tous les conseils nécessaires.

Haut de page
Experts
Article publié le 20/01/2015 Mis à jour le 18/02/2015
Mémoriser Je vous recommande l'article "Aider un enfant précoce à s’épanouir pendant sa scolarité" sur le site mpedia.fr