> Grand enfant > GUIDE SANTÉ > Sommeil > Troubles de l'endormissement de l'enfant
Troubles de l'endormissement de...
S'endormir
de 6 ans à 11 ans
Mémoriser Je vous recommande l'article "Les troubles de l'endormissement chez l'enfant : comment en venir à bout ?" sur le site mpedia.fr

Les troubles de l'endormissement chez l'enfant : comment en venir à bout ?

Votre enfant traîne des pieds pour aller au lit : il a toujours quelque chose à faire, il revient dix fois vous voir dans le salon, il a toujours quelque chose à demander : un câlin, un bisou, à boire, faire pipi... Le point sur les raisons d'un endormissement tardif.

C'est un couche-tard

Il est possible que votre enfant ait moins besoin de sommeil qu'un autre, ou que chez lui le sommeil tarde plus à venir : vous ne pouvez pas l'obliger à dormir. Par contre, vous pouvez tenir bon pour qu’il reste dans son lit à lire, dessiner, bricoler, jouer...

Le coucher parfois une demi-heure plus tard, quand les signes de fatigue apparaissent (il baille, se frotte les yeux…) peut permettre un endormissement plus facile, moins conflictuel et plus agréable pour l’enfant et ses parents. 

Il a perdu le rythme

Les enfants se couchent plus tard en vacances. Pour reprendre le rythme, avancez l'heure du coucher d'environ ¼ d'heure tous les jours. Par contre, décider brusquement de le coucher très tôt n'est pas une bonne idée : s'il n'a pas sommeil, la difficulté à s'endormir peut l'angoisser.

Veillez aussi à ce qu'il se dépense beaucoup dans la journée. Multipliez les occasions d'activités physiques : emmenez-le à pied ou à vélo à l’école, au parc, en promenade par exemple. Bien se fatiguer physiquement aide à bien dormir.

C'est un « geek »

Il est passionné par sa console de jeux vidéo et a du mal à décrocher. Tant pis… Les jeux devant écran ne sont absolument pas conseillés en toute fin de journée car ils engendrent une certaine excitation, peu propice au sommeil. La luminosité de l’écran diminue également la sécrétion de la mélatonine, l’hormone du sommeil et stimule la vigilance, effaçant le besoin de sommeil.

Mieux vaut qu’il joue plus tôt, en fin d'après midi par exemple, et durant un temps limité. Essayez aussi de lui proposer de jouer avec lui à d'autres jeux comme les jeux de société... Beaucoup d'enfants jouent aux jeux vidéo par ennui.

Il est anxieux

Il a peut-être du mal à dormir car quelque chose le préoccupe : il a peur du noir, des monstres, des bêtes, des voleurs ? Il a peur d’être seul dans sa chambre ? Sa chambre est éloignée du reste de la maison ? Il est stressé par l'école (il a peut-être des difficultés scolaires il est en conflit avec des enfants de sa classe ?). Vous traversez une période difficile ? (deuil, séparation, problèmes familiaux, chômage, déménagement…) ? Essayez d'en savoir plus.

Il est essentiel de parler avec lui et de le rassurer.

Il ne s'endort pas dans de bonnes conditions

Vérifiez qu'il n'y ait pas de facteurs extérieurs dérangeants : un grand frère qui écoute de la musique à fond juste à côté, une chambre pas assez obscure ou trop noire…

Demain c'est la rentrée !

S'il s'agit de l'entrée au CP ou en 6ème, ou bien si c'est une nouvelle école, il y a de quoi se tourmenter. Présentez-lui sous un jour positif (il va retrouver ses amis ou s'en faire de nouveaux, avoir des activités passionnantes, etc.). C'est l'occasion aussi de lui raconter vos propres inquiétudes lorsque vous étiez enfant vous aussi.

Il a l'impression d'être grand

Se coucher tard donne l'impression de faire partie du monde des grands. Il a du mal à accepter que la journée s'arrête quand il entend que la vie continue sans lui (la télévision marche dans le salon par exemple). Rappelez-lui que son cerveau et son corps sont sollicités en permanence dans la journée, et ont donc besoin d'être au repos pour récupérer, que c'est le fait de bien dormir qui lui donne l'énergie nécessaire pour affronter sa journée.

Et si vraiment le sommeil ne vient pas...

Il doit prendre conscience que lorsqu'il manque de sommeil il est d'humeur changeante, et qu'à l'école, il a plus de mal à se concentrer. Bien dormir permet aussi de voir les choses sous un jour plus positif.

Mettez en place des règles claires et soyez ferme là dessus : votre enfant ne doit pas regarder la télévision le soir avec vous. Il doit avoir terminé ses devoirs avant le repas pour pouvoir se détendre après le dîner en restant tranquillement dans sa chambre.

Proposez-lui de lire un peu ou d'écouter une musique douce, allongé dans son lit. Cela peut l'aider à se préparer au sommeil. Soyez ferme sur le fait qu'il ne doit plus se lever, car certains enfants ont tendance à se relever plusieurs fois.

Il faut que votre enfant associe le sommeil à un bienfait : pour se lever en pleine forme, rien de tel que de faire rimer dormir avec plaisir...

Vous avez aimé cet article ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester indépendant en faisant un don. Nous avons besoin de vous !

Haut de page
Experts
Article publié le 19/01/2015 Mis à jour le 07/09/2016
Mémoriser Je vous recommande l'article "Les troubles de l'endormissement chez l'enfant : comment en venir à bout ?" sur le site mpedia.fr