Audition
Audition
de 3 ans à 9 ans
Mémoriser Je vous recommande l'article "Votre enfant souffre de problèmes d’audition" sur le site mpedia.fr

Votre enfant souffre de problèmes d’audition

Les problèmes d’audition importants doivent absolument être dépistés et pris en charge de façon précoce, bien avant l’entrée à l’école ! Leur dépistage n’est pas facile ; il faut y penser, l’évoquer et contrôler.

La médecine scolaire réalise des repérages des différents troubles sensoriels dont souffrent les enfants de 4 et 6 ans. Le plus souvent les troubles majeurs sont dépistés... Mais si un doute persiste, n’hésitez pas à consulter un oto-rhino-laryngologiste (ORL).

Selon le comité d'organisation de la journée nationale de l'audition, 30 000 à 50 000 enfants et adolescents présentent des altérations sévères ou profondes de l’appareil auditif ; 1 sur 1 000 devient sourd avant 18 mois ; 2 sur 1 000 deviennent sourds avant 14 ans ; dans la tranche 0-18 ans, 10,5 % deviennent malentendants.

On distingue chez les 6-11 ans, différents niveaux de surdité...

Une surdité de transmission, située au niveau du tympan* ou sur la chaine des osselets [qui amplifient le son et l’acheminent jusqu’à l’oreille interne]. Une surdité liée à une malformation de l'oreille externe ou, le plus souvent, à une pathologie tubaire [la trompe d’Eustache] favorisant l'otite séreuse entraînant un déficit pouvant atteindre 40 décibels.

Une surdité de perception, située au niveau du limaçon (cochlée) et de ses cellules ciliées qui décodent les vibrations et les transforment en influx nerveux. Ce sont souvent des surdités profondes dont les causes sont  infectieuses (méningite, rubéole, Cytomégalovirus), toxiques, tumorales, traumatiques (traumas crâniens mais aussi et surtout traumas acoustiques).

... Et, différents sons...

Un son est caractérisé par sa fréquence (grave-aigu) qui s’exprime en Hertz (Hz) et par son intensité que l’on mesure en décibels (dB).

L’oreille humaine peut percevoir des sons à partir de 16 Hz  jusqu’à 18 000 Hz.

Pour la compréhension de la parole, les fréquences les plus utiles se situent entre 250 et 4000 Hz, avec un maximum d’utilisation entre 1000 et 2000 Hz, zone de la plus grande sensibilité de l’oreille humaine.

Concernant l’intensité, l’oreille perçoit les sons à partir de quelques décibels et supporte difficilement une intensité supérieure à 120 dB. La parole est habituellement émise entre 30 et 70 dB.

Dans cet intervalle, la voix faible se situe à 35 dB, la voix moyenne à 55 dB et la voix forte à 70 dB.

... Et différents niveaux de perte auditive

  • Une surdité strictement unilatérale, même si elle est totale, n'entraîne pas d'anomalies de langage ni de parole.
  • Une perte auditive inférieure à 20 dB est sans conséquence sur la compréhension et l'acquisition du langage.
  • Pour une perte auditive entre 20 et 40 dB certains éléments phonétiques échappent à l'enfant et la voix faible n'est pas correctement perçue.
  • Si la perte auditive est entre 40 et 70 dB, la parole n'est perçue que si elle est forte.
  • Une perte auditive supérieure à 70 dB signe une surdité sévère avec impossibilité d'acquisition spontanée du langage.

Comment dépister les troubles de l'audition ? Quelles attitudes doivent alerter ?

Ce sont vous, parents, qui êtes en première ligne pour le dépistage auprès de vos enfants. Neuf fois sur 10, c’est vous qui détectez un trouble de l’audition, souvent parce que vous êtes alertés par le comportement singulier de votre enfant :

  • Si votre enfant ne réagit pas à votre voix lorsqu'il ne vous voit pas ;
  • S'il présente des difficultés de langage ;
  • S'il vous fait répéter sans cesse ;
  • S'il a un comportement agressif ou au contraire, trop calme, trop réservé ;
  • S'il fait des otites (aiguës ou séreuses) à répétition qui peuvent, à la longue, endommager le tympan ou l'oreille moyenne ;
  • S'il présente en permanence une otite séreuse entretenue par une rhino-pharyngite « chronique » liée aux virus mais fortement aggravée par le tabagisme, le chauffage excessif des pièces et la mise précoce en collectivité.
  • Plus rares, mais à surveiller, les antécédents de méningites ou les antécédents génétiques.

Conséquences de la surdité

Perdre l’ouïe est handicapant, et entraine un déficit sensoriel à l’origine de problèmes de communication et des relations sociales.

Un enfant malentendant aura tendance à se retirer progressivement de son environnement et à se replier sur lui même (repas de famille, vie scolaire, activités, etc.). L’impact psychologique est  souvent important pour l’enfant qui doit  faire répéter pour bien comprendre. Ou ne pas comprendre et se « marginaliser » s’il ne le fait pas par crainte des moqueries ou de se voir répéter qu’il n’est pas attentif ou qu’il est endormi.

Par ailleurs les efforts intenses de concentration nécessaires pour essayer d’entendre, peuvent engendrer une grande fatigue et épuiser l’enfant.

Les conséquences d’une perte d’audition peuvent schématiquement être classifiées comme suit :

  • conséquences psychologiques : honte, problèmes de concentration, dépression, faible estime de soi.
  • conséquences physiques : maux de tête, tensions musculaires, stress, hypertension artérielle.
  • conséquences sociales : isolement et problèmes de communication.

Alors, comment prévenir et minimiser les risques ?

La surdité et la vie malentendante ne sont pas une fatalité. Quelques précautions, quelques règles sont particulièrement adaptées aux 6-11 ans :

  • Eviter de monter trop haut le son d'un baladeur ou d'une chaîne hi-fi ; L’augmentation de l’utilisation des lecteurs MP3 entraîne davantage de lésions auditives.
  • S'éloigner des sources de musique forte (baffles lors d’un concert ou dans une fête).
  • Réduire la puissance du son dans les voitures (musique techno, rock).
  • Se protéger des bruits violents (ateliers, chantiers, travaux à la maison, outils).
  • Craindre les bruits proches, violents et inattendus (pétards, fusées),
  • Surveiller la pratique de certains sports à risque : plongée sous-marine, surf, sports d'altitude, équitation, sports violents au niveau de la sphère ORL.

Accompagnez votre enfant dans cette prévention quotidienne,

Et en cas de doute, n’hésitez pas, consultez un spécialiste !

Haut de page
Experts
Article publié le 23/12/2014 Mis à jour le 21/01/2015
Sources

HAS pour la prise en charge de la surdité : http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2010-03/surdite_de_lenfant_-_0_a_6_ans_-_recommandations.pdf

Hereditary hearing loss home page http://www.uia.ac.be/dnalab/hhh

Online Mendelian Inheritance in Man www.ncbi.nlm.nih.gov/Omim

Mémoriser Je vous recommande l'article "Votre enfant souffre de problèmes d’audition" sur le site mpedia.fr